J’aime – J’aime pas

J’aime – J’aime pas en juillet

J’aime

– Les grandes tablées sur la terrasse de la Nourserie à l’ombre du parasol. Les vacances nous apportent notre lot de visiteurs, c’est vraiment sympa. On fait manger les enfants d’abord (les dernières fois, ils étaient 7 et 8) et puis les adultes mangent tranquilou pendant que les enfants explorent la maison ou le jardin. J’aime pouvoir recevoir ainsi dans notre maison. Elle vit, elle bouge, elle prend des bonnes énergies.

– Voir ceux que je connais depuis toujours. Mon Presque Cousin et Ma Presque Cousine sont passés justement et ces moments ont le goût délicieux de notre enfance. J’aime les voir entourés de leurs enfants.

– Les glaces à l’eau maison que l’on s’enfile avec Kouign Amann et Fleur de Sel. J’avais acheté des moules chez Ikea il y a genre 4 ans et avec un peau d’eau et de sirop de fraise, on se régale !

2012.2-7358.JPG

2012.2-7362.JPG

2012.2-7364.JPG

– Que la Nourserie prenne un côté très “Petite Maison dans la Prairie”. Entre les glaces, notre sirop maison, les herbiers de MMM et Kouign Amann, la lavande que je fais sécher pour faire des petits sachets qui sentent bon pour les placards, l’arrivée des poules qui s’annonce, on va presque pouvoir vivre en auto-suffisance (à condition que je réussise à cultiver les fèves de cacao parce que la vie sans chocolat, c’est juste pas possible !). Appelez-moi Caroline Ingalls.

– Les merveilles que l’on trouve sur Oelwein (tout ça parce que Shalima a eu la bonne idée de montrer son joli plateau sur Instagram, je sais, je suis influençable). Du coup, j’ai investi dans un plateau et une affiche adorable pour le coin dodo de Pyrrhus. Je suis en transe devant ma boîte aux lettres en attendant de les recevoir.

– Préparer la valise pour Pyrrhus. Sentir le petit linge tout frais, plier soigneusement des petits body à fleurs, trier les pyjamas de son frère et de sa soeur pour elle… ça a le goût de la dernière fois et je savoure.

– Ce gros ventre qui prend des formes incroyables et fait des vagues sous les hoquets de Mademoiselle Pyrrhus. Mon corps qui ne me fait pas défaut et même si j’ai un peu mal au dos et des contractions bien costauds, je ne me suis jamais sentie aussi bien en fin de grossesse.

– La plage, si proche de chez moi.

– T’choupi. Nan, j’déconne. Mais les Pin’s l’aiment. Du coup, je trouve bien sympa l’appli IPhone et IPad qui leur raconte l’histoire toute seule. ça coûte le prix d’un vrai livre donc je ne téléchargerai pas la bibliothèque complète. Evidemment, ça ne remplace pas un bon livre lu par maman ou papa mais parfois ça peut dépanner et comme les enfants utilisent très peu nos téléphones ou notre IPad (genre une fois par semaine), ça reste raisonnable et ça leur fait plaisir de naviguer seuls dans l’histoire.

– Les cris de joies des Pin’s quand je leur dis qu’ils vont dormir chez Mamyvonne et Popope ou chez Papet et Dom. En général, Fleur de Sel commence à préparer son sac à dos dans la foulée même si c’est prévu pour dans trois jours.

 

J’aime pas

– La pluie qui est tombée sur nous comme si on était les héritiers de l’Arche de Noé. J’ai vu le visage pluvieux de la Bretagne que je ne connaissais pas. Heureusement, le soleil est revenu (enfin pas cet après-midi…).

– Fleur de Sel qui a une relation compliqué avec le pot… Elle portera vraissemblablement toujours des couches à la rentrée et ne pourra donc pas aller à l’école. Tant pis. Ce qui est dommage, c’est qu’elle était prête en février, qu’elle demandait bien le pot et que son érythème géant + staphylocoque doré a été si douloureux qu’elle refuse le pot désormais. Je la comprends. On attendra donc encore un peu pour la grande rentrée… Après, je sais que les enfants font des choses du jour au lendemain, je lui fais confiance pour nous surprendre.

– Arriver à l’hôpital pour mon cours de préparation à l’accouchement dans l’eau à 9h et repartir à 9h03 car la piscine est… vide ! Enfin, j’ai bien ri quand même !

– Kouign Amann qui réveille tous les jours sa soeur pendant la sieste. Il ne peut pas s’en empêcher, c’est infernal… Dommage parce que franbchement, j’aime bien quand ils dorment…

 

Et j’aime plus que tout : avoir passé le cap des 37 SA ce matin et savoir que Pyrrhus ne sera pas une petite prématurée. Savoir que la prématurité a quitté nos vies et qu’elle ne nous menace plus. Savoir que le poids de Pyrrhus est estimé actuellement à 2,7 kilos. Réaliser que cette grossesse est une fabuleuse victoire pour notre famille et que la vie est sacrément belle (tout en touchant du bois pour la fin). Pour fêter ça, je vous invite à faire un don pour la Marche des Bébés parce que tout le monde n’a pas cette chance… Un énorme merci à ceux qui ont déjà donné et un merci par avance aux futurs donateurs.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi