Fashion Mum

J’ai décidé… (3)

Pour ceux qui ont manqué les épisodes précédents, c’est ICI et ICI.
Je vais être très franche : le coup des piles bien rangées dans l’armoire, j’ai du mal à tenir. On va dire que les piles se la jouent un peu Tour de Pise… Mais au moins, il n’y a plus rien de roulé en boule dans mon armoire.
J’ai mis en oeuvre le plan “ourlet” et ai débarqué à noël chez Mamyvonne avec deux pantalons à raccourcir. Je devais apprendre à le faire mais pour le coup, elle était tellement rapide que j’ai compris que je ne saurais jamais ourler mes pantalons. Pas grave, je viens de trouver un petit repriseur à Banlieue-sur-Marne…
L’armoire, plus les ourlets, plus les chaussettes trouées à la poubelle, y’a déjà du mieux. Mais il y avait un gros point noir dont il fallait que je m’occupe : ma salle de bains adorée.

J’aime cette salle de bains à la folie car il s’agit d’un cadeau de mariage de ma famille. Bizarre comme cadeau de mariage non ? Oui, mais l’histoire est belle. Quand mon Presque Grand-Frère (le papa du Roi de la savane) a su que j’étais enceinte, il m’a dit d’autorité : “on te l’installe, ta baignoire”. On en parlait depuis que nous avions acheté notre appartement à Banlieue-sur-Marne quelques mois auparavant et mon Presque Grand Frère voulait que je puisse me prélasser dans le bain pendant ma grossesse et le jour J, m’y vautrer pour faire passer les contractions.
Nous avons donc lancé des travaux supposés durer trois jours avc MMM, Presque Grand Frère et la Belle O. (maman allaitante d’un bébé de 3 mois à l’époque) et moi, enceinte de 6 semaines.
Sauf que MMM a été là seulement le premier jour et je vous laisse imaginer l’équipe qui gagne entre une femme enceinte épuisée en début de grossesse et une jeune maman qui allaite toutes les trois heures sâchant que la liste des travaux s’allongeait chaque jour au fil de nos découvertes… On y a donc passé 10 jours mais tout a été refait : carrelage du sol, des murs, baignoire, lavabo, faux plafond… Heureusement, comme dans les maçons du coeur (vous connaissez ?), quand il y a une galère on peut appeler les renforts. Un samedi, nous étions 12 dans les 6 m2 de cette salle de bains !

Bref, je m’égare, cette salle de bains, je l’aime. Elle représente un beau cadeau de ma famille, de la sueur de mes amis et une dizaine de jours hors du temps en été 2007 avec Presque Grand Frère et la Belle O.
Mais là, il fallait qu’on ai une discussion toute les deux. C’était vraiment n’importe quoi : c’était le bazar dans le moindre recoin de la pièce. Quand il s’agissait de se maquiller, je devais ouvrir l’une des 8 trousses de toilette qui trainaient pour trouver un mascara non séché, pareil pour le gloss et je ne vous raconte aps l’histoire quand j’avais besoin de mettre la main sur mon dissolvant… Pire que le triangle des Bermudes !

J’ai donc pris ma salle de bains entre 4 yeux et le lui ai fait passer un mauvais quart d’heure (enfin, ça a duré beaucoup plus longtemps…).
– dans un sac poubelle, j’ai mis tout ce qui ne me servirait plus jamais : dosettes de sérum phy entamées, vieil emballage de pilule, mascara séché, élastiques détendus…
– dans un sac à donner : tous les produits encore valables que je n’utilise pas.
– dans un sac pour la pharmacie : tout les médocs périmés ou emballages vides.
– dans un sac congélation : tous les échantillons qui se baladaient. Je mettrai mon nez dedans avant mes départs en voyage.
– dans un vanity : mes produits de maquillage.
– dans une caisse en osier : tout ce qui relève de la pharmacie de Kouign Amann (et y’a de quoi faire !).
– dans une trousse et une boîte : notre pharmacie à MMM et moi.
– dans une grande boîte transparente Ikea : les serviettes de toilette.
– dans une trousse : mes produits pour les ongles.
– dans une trousse : mes produits pour les yeux (lentilles, lunettes…)
– dans une toute petite corbeille : les affaires de MMM
– à côté du lavabo : tout ce qui est d’usage quotidien : brosses à dent, crème de jour…
– sous le lavabo : les réserves (gel douche, dentifrice, coton…)

Oui, ça en fait des trousses mais au moins, je sais chercher !

J’ai fait un grand ménage et j’ai tout rangé…
J’ai gagné une place folle et maintenant, quand je veux me maquiller, ça me prend 10 minutes de moins que quand je devais faire une fouille archéologique.
Je vous conseille vivement la livre d’Emmanuelle Hamet, une mine d’or pour vous motiver et vous mettre un coup de pied au c.. pour faire tout ça.

Je vous rassure… Même si j’ai des ourlets à mes pantalons, que je gagne du temps pour me préparer, j’ai toujours l’impression d’être un peu crassou, mal peignée et débraillée quand je croise une Miss Parfaite qui n’a pas de peluche (ni de vomi) sur son pull et une manucure parfaite…

Message pour Elo : maintenant qu’elle est rangée, je peux te l’envoyer !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi