Fashion Mum

A mes pieds

Aujourd’hui, soyons frivoles, soyons futiles parce qu’être mère, c’est aussi être en réprésentation et essayer de ne pas (trop) filer la honte à ses enfants.
Cet été MMM m’a offert une jolie paire de ballerines Gérard Darel sur laquelle j’ai craqué alors qu’il voulait m’offrir une robe (si vous souhaitez les références de MMM pour passer une commande du même modèle d’homme, je suis à votre disposition). J’ai flashé sur ce bleu couleur ciel avant orage et sur cette forme si féminine… Je me suis vue dans le miroir de cette boutique en me disant qu’avec ces chaussures, je faisais “jeune maman dynamique et mode”. Ce genre de constat n’arrive pas tous les jours, normalement c’est plutôt : j’ai l’air d’un sac ou ça me donne dix ans de plus cette veste ou j’ai l’air d’une machine à coudre avec ces talons…
Je ne pensais pas que cette paire de chaussures allait devenir mes nouvelles partenaires grossesse. J’ai en effet passé la première grossesse à porter des baskets (Gola, Vans, Stan Smith…) car aucune chaussure de ville ne trouvait grâce à mes yeux. J’avais les pieds gonflés et cisaillés par une simple paire de babies. Le drame.
Mais voilà, une grossesse n’étant pas la précédente, j’ai trouvé chaussure à mon pied, c’est le cas de le dire et je cours, je vole, je sautille dans mes ballerines couleur ciel (avant orage, on a compris). Pas une marque, pas un gonflement, pas une ampoule et quand on fait un 35 au pied tout creux, on a envie de chanter quand on trouve enfin de quoi habiller son pied… Et quand je vais chercher mon Kouig Amann à la crèche, et bien je me sens belle, même si mes ballerines son cachées sous les surchaussures.
Moi, je sais que j’ai des chaussures de femme élégante et ça change tout.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi