Conseils

Préserver son couple malgré bébé

Entendu : Kouign Amann est le ciment de votre amour à MMM et toi.
Répondu : Non, Kouign Amann, c’est le marteau-piqueur qui essaie de faire péter le ciment de mon amour avec MMM.

Franchement, un môme, ça met le couple à rude épreuve et si on n’y fait pas un peu attention, on risque d’y laisser des plumes…
Suite au mail d’une certaine lectrice qui se reconnaîtra, je vous propose quelques remarques, idées ou conseils pour ne pas sombrer et surtout, pour ne pas laisser bébé vous avaler !

– bébé va vouloir vous bouffer. Discrètement mais sûrement. Il va vous réveiller la nuit, se cramponner à vous, pleurer quand vous vous mettez à table pour un dîner romantique… Ces petits êtres exquis ont un radar pour vous interrompre dans les moments cruciaux. Au début, on n’y fait pas attention et puis au bout de quelques temps, il faut se rendre à l’évidence, la vie n’est plus comme avant (et ne le sera plus jamais). Et là, il faut agir !
– on se souvient qu’on était là les premiers… Si ce bébé est là, c’est bien parce qu’on l’a voulu tous les deux (je ne vous fais pas un cours sur les tonnes de méthodes de contraception qui existent même si je vous l’accorde, il peut y avoir des accidents) et parce que l’on a voulu un fruit de notre amour… Notre amour pour lui est immense mais nous avons notre amour en tant que couple et si cet amour-là n’est pas préservé, le pire est à craindre.
– quand bébé pleure, le niveau sonore monte entre les parents. c’est logique, il faut couvrir le bruit de la sirène qui fait “ouin, ouin, puin, ouin, ouin”. Comme le niveau sonore monte, le ton monte et ça peut donner des échanges du style : “tu crois pas qu’il faut lui donner à manger ?” – “QUOI ?” – “LUI DONNER A MANGER” – “POURQUOI ? IL A PAS FAIM !” – “PARCE QU’IL PLEURE LA, IL A QUOI TU CROIS ?”- “QUOI ?”… Et ça énerve, ça énerve. Alors Papa et Maman se disputent et bébé pleure encore plus. Le conseil : malgré l’énervement, il y a un moment où il faut relâcher la pression. Quand on commence à s’engueuler à cause de la fatigue, l’un des deux doit dire “stop, on cherche une solution tranquillement”. Si vous n’y arrivez pas pendant la crise, reparlez-en après. Notre truc avec MMM c’est de rire ou  de “fuir”. Quand Kouign Amann avait trois semaines, il pleurait beaucoup le soir. Un jour, ne sâchant plus quoi faire, nous l’avons posé au milieu de notre lit et avons entamé une discussion sur tout et rien en faisant comme s’il n’était pas là. 3 minutes après, il dormait à poings fermés…
– on se dispute plus quand on a un enfant. On a plus de responsablilités, plus de décisions à prendre, on est fatigués et l’on sent comme une distance avec l’autre… Là encore, il faut relativiser. Savoir pourquoi on se dispute et comment on peut résoudre tout ça, ensemble.
– de temps en temps, mettez-vous à la place de l’autre. Lui doit penser “elle passe ses journées à la cool à la maison à donner trois biberons et étendre une machine, le ménage n’est même pas fait et quand je rentre, elle me colle le môme”. Oui mais elle a passé trois heures à l’endormir, à faire tout ça et elle a besoin de passer un peu le relais le soir. Elle doit penser “il passe ses journées au boulot à voir du monde, à manger au resto avec ses collègues, à me laisser gérer ce bébé que l’on a voulu tous les deux et il croit que c’est Hawaii ici !”. Sauf que lui se crève la journée au boulot et que le soir, il est naze et a besoin de se poser un peu…
– ne soyez pas juste une mère ou un père…
– demandez à l’autre comment il va. Comment il vit son rôle. Si il trouve sa place. S’il ne nous trouve aps trop fusionnelle avec bébé.
– prenez du temps pour votre couple. Un resto, un ciné, une balade juste vous deux. Faites garder le bébé juste un heure ou deux mais pensez à vous accorder du temps en tête à tête. Et plus bébé grandit, plus ce temps doit s’allonger.
– côté sexe, ne laissez pas trainer… De retour de la maternité, c’est sûr, on a envie de tout sauf de ça. On a un TGV qui vient de nous passer entre les jambes et on se dit qu’on ne nous y reprendra pas de sitôt. Pourtant, même si l’envie n’est pas franchement là, s’y remettre, c’est retrouver sa vie de femme et donc, son rôle de maîtresse et donc, sa place dans son couple. Et ça, c’est TRES important. Je ne vous donne pas de durée précise, chacun fait comme il sent et ne vous attendez pas à retrouver tout pareil qu’avant (au début en tout cas). Avis très personnel : au bout de trois semaines, je me sentais prête à “retrouver” mon mari.
– pensez aussi à ces pauvres hommes… Ils sont vu notre corps changer pendant neuf mois, là il a encore une forme différente et pour peu qu’on allaite, on porte un soutien-gorge nuit et jour… Et pourtant, ils nous aiment quand même alors qu’il y a des filles gaulées comme les Pussycat Dolls sur terre…

Heu, je crois que je peux continuer comme ça encore longtemps et faire les épisodes 2 et 3 mais j’ai un peu peur de vous ennuyer… Et vous, c’est quoi vos trucs pour préserver votre couple ?

PS : Kouign Amann a sorti sa 8e dent, est enfin à la crèche et moi, je vais buller un peu aujourd’hui, yes !
PS 2 : MMM a commenté les derniers articles, après 9 mois, il vous prouve son existence !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi