DIY, Ecologie

Le tawashi au crochet

Tawashi au crochet via Wonderful Breizh

Après mon test du tawashi de récup’ (avec mon avis à l’usage ici), je reviens vers vous avec un nouvel épisode du tawashi masqué : le tawashi au crochet !

Ce n’est plus un secret pour vous, depuis le cours pris en octobre avec Céline, je suis devenue une dingo du crochet. Je n’avais donc plus aucune excuse pour ne pas tenter de réaliser un tawashi au crochet, pas vrai ?

J’avais en mémoire le tuto proposé par Morgane, je suis donc allée le relire pour m’en inspirer et hop, je me suis lancée !

▲▲▲ DIY : tawashi au crochet ▲▲▲

 

– du fil 100% acrylique (j’ai utilisé la Charly de Phildar à 1,69€ la pelote)

– 1 crochet 4 mm

– une paire de ciseaux

– votre patience 🙂

Pour réaliser mes tawashis, je n’ai pas suivi à la lettre le tuto de Morgane mais je m’en suis inspiré pour faire des modèles sur-mesure. Je vous conseille de faire la même chose et de vous laisser guider par votre créativité et vos besoins.

– Montez entre 14 et 28 mailles chaînettes selon la taille que vous voulez obtenir.

Tawashi au crochet via Wonderful Breizh

– Crochetez ensuite au point serré aller-retour jusqu’à obtenir une forme carrée.

OU montez 3 mailles en l’air puis piquez une bride dans chaque maille et montez ainsi jusqu’à obtenir un carré.

– Fermez votre ouvrage avec une maille coulée.

– Faites le tour de l’ouvrage en mailles serrées dans la même couleur ou dans une couleur différente selon votre goût.

– Piquez dans un angle et réalisez une chaînette (environ 15 mailles) puis repiquez dans l’angle avec une maille coulée pour fermer la boucle qui permettra de suspendre votre tawashi.

– Rentrez les fils et voilà !

Tawashi au crochet via Wonderful Breizh

Tawashi au crochet via Wonderful Breizh

Tawashi au crochet via Wonderful Breizh

J’ai réalisé 4 tawashis : deux petits en mailles serrées et deux grands en brides. Évidemment, cela monte beaucoup plus vite en brides.

Tawashi au crochet via Wonderful Breizh

J’ai aussi terminé de vieilles pelotes en mélangeant deux fils dont un argenté pour un effet « gratte-gratte » (avec un crochet 3 mm) pour les casserole encrassées.

Tawashi au crochet via Wonderful Breizh

Je ne crochète pas super bien et pas super régulièrement, réaliser ces tawashis m’a permis de m’entraîner un peu pour perfectionner mes points !

Alors, à l’usage, ils sont comment ces tawashis ? Eh bien ils sont au top ! Ils sont parfaits pour nettoyer le plan de travail, la table, l’évier en inox mais ils font aussi super bien le boulot avec la vaisselle et les poêles pleines de gras. Ils sèchent beaucoup plus vite que les tawashis tissés ce qui est appréciable.

En revanche, ce qui me dérange c’est qu’il faut les réaliser en acrylique. Oui, l’acrylique, ça sèche plus vite mais c’est tout de même un dérivé du pétrole donc pas forcément mieux que les éponges. Je songe donc à acheter mes pelotes en vide-grenier ou chez Emmaüs pour ne pas avoir à acheter des pelotes neuves.

Alors, vous vous sentez d’attaque pour fabriquer vos tawashis au crochet ?

PS : j’espère que mes explications sont suffisamment claires, sinon, n’hésitez pas à me demander des précisions en commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

17 commentaires

  1. Répondre Lariska 16 février 2017 à 9 h 06 min

    Je les trouve très jolis ces tawashis mais pour moi tous ces noms de points c’est du chinois! Et puis je reste décidément une fidèle de l’éponge…
    Pour la laine tu aurais dû t’approvisionner chez ma grand-mère: à son décès l’an dernier on a retrouvé deux grands placard bourrés à ras-bord de pelotes. Le résultat de 60 ans d’accumulation environ…

    • Répondre Marjolaine 16 février 2017 à 22 h 26 min

      Et j’imagine qu’elle devait se souvenir de l’histoire de chacune de ces pelotes <3

  2. Répondre cleopat 16 février 2017 à 10 h 07 min

    Tu n imagines pas combien ton post m’émeut! je replonge à peu près 50 ans en arrière .
    J’étais toute petite, et j’aimais beaucoup mes voisins. Tant que je les appelais, Mémé et Pépé. Pépé était né à la fin du 19 ème . Mais il était en avance sur son temps, car dans les années 60, c ‘était lui qui crochetait les « lavettes » , et avec tellement de soin!
    A l’époque un homme qui crochète devait être un ovni aux yeux des autres, mais pas aux miens !
    IL savait aussi bien crocheter, que redonner vie à de vieux livres en les reliant , en jouant du massicot ,en fabricant sa propre colle … tu l’auras compris ton post m’a tout à coup transportée dans son petit atelier ,qui sentait bon le cuir, et les livres anciens.
    Tout pour moi y était comme magique. Mon Pépé d’adoption m’émerveillait !Et ce souvenir m’émeut profondément.
    Je me suis égarée je te parle des « lavettes » de Pépé, alors qu’il est question de « tawashi « Mais j’avais envie de partager avec toi mon émotion, comme tu partages avec nous si joliment, un peu de ta vie 🙂

    • Répondre Marjolaine 16 février 2017 à 22 h 26 min

      Oh la la, qu’elle est jolie ton histoire. J’adore, merci beaucoup de l’avoir partagée avec nous.

  3. Répondre Chloé 16 février 2017 à 10 h 10 min

    Pour moi c’est du chinois, je suis restée au stade de monter un rang mais la suite ça ne me parle pas. As tu vu ces nouvelles laines « creative bubbles » ? A mon avis tu ferais des merveilles avec 😉
    Bonne journée
    Chloé

    • Répondre Marjolaine 16 février 2017 à 22 h 25 min

      Oui, c’est super joli, une lectrice m’a envoyé le lien sur Instagram la semaine passée, je vais craquer je pense !

  4. Répondre Lisbei 16 février 2017 à 10 h 38 min

    Coucou !
    Tu me donnes bien envie !
    J’en ai une que mon neveu (de 13 ans) m’a crocheté il y a deux ans dans la voiture en venant chez nous (il habite Berlin, ça laisse un certain temps de trajet ….) mais je m’en sers plutôt comme manique, je n’ose pas la mouiller de peur de l’abîmer …
    Je dois justement me commander des petits essuie-tout lavables chez LEs Tendances d’Emma, et ça me fait penser que ces essuies sont en bambou, ça absorbe bien l’eau (le coton lavé, lavé et relavé aussi, d’ailleurs), pourquoi ne pas acheter une pelote en fibre de bambou, pour essayer ?
    Bises et merci pour les explications !

    • Répondre Marjolaine 16 février 2017 à 22 h 24 min

      Je ne connais pas du tout les fibres de bambou, faudra que je regarde si je toruve ça. Sinon, j’adore l’idée d’un neveu crocheteur.

  5. Répondre Béatrice 16 février 2017 à 14 h 40 min

    Bon, ben voilà, j’en ai crocheté un, reste plus qu’à l’essayer !
    Merci et bonne fin de journée 😉

    • Répondre Marjolaine 16 février 2017 à 22 h 24 min

      J’attends ton retour !

  6. Répondre laeti 16 février 2017 à 16 h 35 min

    Bonjour,
    J’ai trouvé encore mieux, je pensais à vous justement hier quand j’ai vu ça sur le net: des petites éponges à crocheter avec une laine « abrasive » et des idées de réalisations aux formes très ludiques, j’adore!
    https://www.perlesandco.com/Laine_eponge_Creative_Bubble-c-2629_352_3728.html
    Bonne journée!
    Laeti

    • Répondre Marjolaine 16 février 2017 à 22 h 23 min

      Oui, une lectrice m’a envoyé le lien via Instagram, j’ai trouvé ça génial et super joli !

  7. Répondre Sandrine 16 février 2017 à 17 h 00 min

    Déjà un petit grand merci car je me suis remise au crochet grâce à toi et j’avais oublié son côté destressant. (monsieur te dit moins merci parce que j’ai une tonne de pelotes dans le salon maintenant… 🙂 )
    Et puis les tawashi en acrylique « charly » ça ne s’abime pas avec l’eau ?

    • Répondre Marjolaine 16 février 2017 à 22 h 23 min

      Oh, mais c’est super ça ! Jusqu’ici les tawashis en acrylique résiste super bien, je suis épatée.

  8. Répondre Béatrice 17 février 2017 à 17 h 10 min

    J’aime beaucoup, c’est très sympa ! 😉

  9. Répondre Amélie 23 février 2017 à 9 h 59 min

    Ils sont très jolis tes tawashis, j’aurais presque trop peur de les abîmer en les utilisant 😉
    Mais ton idée de tawashis me trotte dans la tête depuis que j’ai vu ceux en tissus, je trouvais l’idée de récup intéressante mais je n’ai jamais franchi le pas, alors que là, en crochet… haha je suis trèèèès tentée surtout que j’ai un petit stock de laine (3 fois rien hein, je me considère encore tricoteuse débutante et crocheteuse très débutante).

  10. Répondre Pirouette la schtroumpfette 16 août 2017 à 22 h 16 min

    Très jolie histoire effectivement ?

Laisser un commentaire