Lis ma vie

Dans mes poches

poche de mamanDans mes poches, j’ai un peu de tout. ça fait gling-gling quand je marche et ça pèse lourd contre ma jambe.

Quand finalement je me décide à faire le tri et à les alléger, cela ressemble à un inventaire à la Prévert.

Dans mes poches, j’ai : des coquillages, du verre poli, des pâquerettes avec des toutes petites tiges, des mouchoirs (pas toujours propres), des pansements, du sable, des cailloux, une carte Pokémon froissée, des centimes ramassés par terre, parfois les cartes de cantine, un bristol plié avec le prochain rendez-vous chez le médecin, des barrettes à cheveux accompagnées de leur copains les élastiques (roses fluo de préférence), un papier de bonbon froissé, des bouchons de Pom’Potes, une bâtonnet de sucette, un billet doux de mon fils et parfois même sa dernière dent de tombée.

Quand je mets les mains dans mes poches, je joue au jeu des devinettes en tâtant à l’aveugle et en essayant de me souvenir comment l’objet que je tripote est arrivé là.

Finalement, mes poches, elles ressemblent beaucoup aux leurs.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

17 commentaires

  1. Répondre anyo 11 mai 2015 à 21 h 05 min

    J’aime beaucoup la comparaison à l’inventaire de Prévert! Bien plus joli et doux que de dire que c’est le bordek 😉
    J’aime y retrouver les souvenirs de nos promenades!

  2. Répondre madamezazaofmars 11 mai 2015 à 21 h 08 min

    Ce que j’aime cet article <3

  3. Répondre Jolis Voyages 11 mai 2015 à 21 h 11 min

    Exactement ce que je me suis dit, elles ressemblent à des poches d’enfants !

  4. Répondre Bene 11 mai 2015 à 21 h 13 min

    Mes poches ressemblent beaucoup aux tiennes, sans les barrettes à cheveux (pas de filles), ni la carte pokémon , ni le billet doux, ni la dent (pas encore l’âge) et avec parfois en plus un ticket de bus et des tickets de caisse.
    Bonne semaine!

  5. Répondre AnA 11 mai 2015 à 21 h 46 min

    Les poches des bretons sont toujours plus joliment remplies que les autres (on en parle, du gravier des parcs parisiens) 😉

  6. Répondre Comme un nuage de lait... 11 mai 2015 à 22 h 45 min

    Que c’est poétique…
    Les mouchoirs pas-très-propres, ça c’est sûr, j’en ai toujours dans mes poches, pour le petit nez qui coule ou les petits doigts plein de chocolat… mais des coquillages, jamais… Qu’est ce que j’aimerais…
    Merci pour le rêve….

  7. Répondre Pelote56 12 mai 2015 à 7 h 43 min

    C est joli….

  8. Répondre Estelle et ses poussières 12 mai 2015 à 8 h 23 min

    Quel joli article ! Dans mon sac à main, il y a des galets et des graviers, une pomme de pin, des morceaux de galette de riz et des miettes de Wasa, des barrettes rose, une tétine, des cotons…

  9. Répondre Chez Olivia 12 mai 2015 à 8 h 33 min

    Quel joli article !!

  10. Répondre Bénédicte 12 mai 2015 à 9 h 22 min

    J’adore ! Ici, c’est mon sac à main qui est l’annexe des poches de mes filles, avec les fleurs sans tige et les dessins (« c’est pour toi maman »), les marrons en automne, les cailloux, lezs tickets de métro, …

  11. Répondre Adelles 12 mai 2015 à 12 h 54 min

    Hi hi hi hi….!!!!
    Pourquoi hi hi hi hi ?
    Parce que ça : http://www.pourmieuxattendre.fr/2015/03/regarde-au-fond-de-ma-poche.html
    On est comisquement reliées sur ce coup-là, non ?

  12. Répondre flo 12 mai 2015 à 17 h 12 min

    Fais gaffe ! Le mien collectionnait les insectes dans ses poches…

  13. Répondre Cécile Lefebvre 12 mai 2015 à 21 h 00 min

    très joli article! merci

  14. Répondre Aurélie 13 mai 2015 à 13 h 03 min

    Dans mes poches il y a plus souvent des mouchoirs pas très propres, quelques élastiques, des fleurs « minutieusement » cueillies et défraîchies…
    Les coquillages eux s’entassent plus volontiers dans les paniers de la poussette ou le sac de plage, accompagnés de tous petits (ironie) galets…

  15. Répondre sarah 13 mai 2015 à 21 h 24 min

    C’est très poétique ton billet

    La photo m’a immédiatement fait penser aux miennes (les poches)

    Dans les poches de mes manteaux, il y a ces petits coquillages jaunes (meme forme que les bigorneaux,) et ceux que j’appellent des petits cochons et qui partent bonheur.
    J’aime glisser les mains dans mes poches, sentir ces coquillages et jouer avec. Ce geste m’est très rassurant et me rappelle mes ballades sur mes plages …

  16. Répondre Carole Nipette 14 mai 2015 à 21 h 41 min

    J’essaie de ne rien mettre dans mes poches mais elles se remplissent comme par hasard dès que je commence à ranger et tombe sur les bricoles de ma fille un peu partout ! je range et je les vide !
    si j’étais au bord de la mer comme toi, j’aimerai avoir des coquillages dans les poches 🙂

Laisser un commentaire