Ce corps trop grand pour moi

photo-219.JPGPhysiquement, je suis dans la moyenne. Bon, Ok, un peu plus petite que la moyenne ave mon 1m61 (pas 1m60, je tiens à mon petit cm de plus). Mon poids de forme, celui où je me trouve vraiment bien, se situe à 57 kg mais j’ai tendance à évoluer entre 58 et 60 kg ce qui me donne une silhouette un poil ronde mais que j’assume plutôt bien et dans laquelle je me sens à l’aise.

ça, c’est entre deux deux grossesses parce qu’enceinte évidemment, je grossis et pas que du ventre. +16 pour Kouign Amann, +9 pour Fleur de Sel (mais j’étais malade et j’ai accouché à 7 mois) et +14 pour Petite Gavotte. Après les deux grands, j’ai retrouvé mon poids de départ sans régime au bout d’un an environ. J’ai dit mon poids, pas ma silhouette car oui, la maternité change le corps. Hanches plus larges, peau moins tonique, petits amas de gras à certains endroits, ma gynéco de Banlieue-sur-Marne m’avait bien dit que je ne retrouverai JAMAIS mon corps de jeune fille. Mais ça ne me dérange pas (même si je ferais bien effacer d’un coup de baguette magique les vergetures apparues lors de ma première grossesse). Mon corps évolue, je ne suis plus une jeune fille, je suis une femme et si je regarde les photos de moi à 18 ans en maillot de bain, c’est avec admiration mais pas avec envie (mais punaise, j’étais canon et je ne le savais même pas !).

En revanche quand j’allaite comme en ce moment, la période est assez critique. Je n’ai plus le gros ventre de la grossesse qui équilibre joliment ma silhouette et je ne perds pas un gramme. Allaiter signifie pour moi stocker alors que ça signifie maigrir à vue d’oeil pour certaines. J’ai des fringalles de dingo, j’enfourne des quantités de nourriture impressionnantes (surtout du sucre quand je suis fatiguée) et ma balance reste désespérément bloquée à 67 kg (mais elle pourrait aussi bien monter une flèche vu ce que je mange finalement, je ne vais pas me plaindre). La peau de mon ventre pend tristement, le flamby-belly dépasse de mon jeans, mes cuisses bloblottent de cellulite (oui, du verbe bloblotter, parfaitement), ma poitrine, elle, est tout simplement impressionnante.

 

J’ai l’impression de vivre dans un corps trop grand pour moi.

Ce corps de femme allaitante est, je le sais, transitionnel. Il n’empêche qu’il ne me ressemble pas et qu’au quotidien, il me pèse (sans mauvais jeu de mots). Quand je croise mon reflet dans un miroir, quand je me vois en photos, je ne me reconnais pas tout de suite. Quand je dévalle les escaliers dans la maison, je tiens ma poitrine pour ne pas avoir mal, quand je fais la course avec Kouign Amann, je suis vite essoufflée, quand je marche sur un petit muret avec les enfants, je n’ose pas sauter de peur que mes chevilles ne vrillent sous mon poids. Je me sens bridée. Bref, dans la vie de tous les jours, je manque de légèreté dans ma silhouette et dans mes actions. D’ailleurs mon IMC à 25,2 me le dit, je suis légèrement en surpoids mais pas besoin de chiffre, j’ai été sportive, je connais mon corps sur le bout des doigts, je sens que ces kilos supplémentaires me fragilisent.

Je sais que quand j’arrêterai d’allaiter, j’aurai moins faim, je perdrai plusieurs kilos (peut-être pas tous) sans y penser, je récupèrerai une poitrine plus petite mais très honnête (90B) et je pourrais ensuite reprendre le sport et retrouver tranquillement un poids qui me correpond. Je sais que je pourrai reprendre possession complètement de mon corps et que je pourrai faire à nouveau l’andouille avec les Pin’s et que j’aurai enfin la possiblité de reprendre le sport après 5 années de jachère ou presque. Enfin, je l’espère parce que c’est ce qui s’est produit après mes deux premières grossesses. Qu’en sera-t-il après une troisième ?

Je sais que cela sera aussi l’occasion de prendre soin de mon corps et de lui dire merci d’avoir porté et nourri 3 enfants en moins de 5 ans. Cela sera aussi le moment où je vais devoir me décider à lui pardonner de m’avoir trahie lors de la grossesse de Fleur de Sel parce que pour le moment, je le boude et le malmène encore un peu.

En attendant, je profite follement de ce dernier allaitement, je rentre mon ventre dans les leggings noirs post-grossesse de Séraphine (suite à un très bon conseil de Chris), je mange de bons goûters bien caloriques (la crêpe, c’est la vie) et je patiente en essayant de ne pas me péter une cheville en faisant le cabri…

Tout en sachant que quand tout cela sera fini, j’y repenserai avec un sourire nostalgique.

Ambivalence, quand tu nous tiens…

Rendez-vous sur Hellocoton !

59 réflexions au sujet de « Ce corps trop grand pour moi »

  1. 1

    Idem ici sauf que mon poids normal c’est pas 60 kgs… Mon 1er allaitement m’avait fait perdre tous mes kilos, le second non ! Peut être parce que je n’ai pas encore repris le travail bref je ne sais pas. Je dois me remettre au sport et je pense que la fin de l’allaitement m’aidera aussi. En plus, la fin est proche je pense. J’en parlerais bientôt sur le blog. Bisous Marjo

  2. 2
    charlotte says:

    Que j’attendais ce billet!!!!! Alors certes je n’ai pas été enceinte mais mon corps à été trop grand, bien trop grand pour moi, et à mon âge (même bien plus jeune) ce n’est pas facile. Tu sais, je suis de 2cm plus grande que toi, et j’ai pesé tellement plus que toi, alors tu vois ce que ça peut donner… Et je pense que mon poids de forme, est très certainement le même que toi. Mais mon « problème » avec mon corps, n’est pas le même que le tien.
    Tu as la chance de connaître ton corps, et je dirai que ce poids en trop ne soit dû « qu’à tes grossesses », car tu sauras comment ça se passera après 🙂
    Ce billet me touche tellement (je vais peut être pleurer), merci de l’avoir écrit!! Et je veux juste rajouter, qu’au peu de photos que j’ai vu tu es mon dieu fantastiquement belle.

  3. 3
    Lisbei says:

    Tu as raison, il est important ce petit centimètre .. moi, je mesure 1m61 et demi (vas-y, rigole …) !
    Et pour le poids de forme, de mon côté, après avoir beaucoup maigri après mon accouchement, il me reste encore une bonne douzaine de kilos en trop … mais comme je me tâte sérieusement pour faire un troisième mouflet, je ne me fixe pas d’objectifs en ce moment …
    Gros bisous !

  4. 4
    marie says:

    Ma puce à 8 mois, j’ai allaiter jusqu’à ces 6 mois 1/2 et je ressentais une frustatrion de ne pas pouvoir me mettre au boulo ( régime). Maintenant, j’ai repris mon corps en main et je me suis plus à l’aise.
    Tout ça pour te dire que je t’encourage. une grossesse ce n’est pas qu’une histoire de bébé. Je l’ai compris pour ma 2ème. Un don de sois, une évolution.

    • ça m’a fait ça après ma première grossesse : envie de récupérer très vite. Là, j’ai confiance, je patiente même si j’ai hâte d’un certain côté…

  5. 5
    Mamcha says:

    C’est sûr qu’il pèse parfois notre corps… mais là c’est pour les bonnes raisons. Jen’ai pas allaité et je suis admirative…Ce sont des kilos qui ont une belle histoire! Il y a des jours où c’est plus facile d’accepter que d’autre, c’est sûr! Mais juste comme ça: nous avons à peu près les mêmes mensurations, et crois moi je trouve que c’est pas mal du tout!! ET sinon bon voyage en Bourgogne chez ton papa!

  6. 6
    missrelie says:

    salut
    moi je te dis profite de manger sans grossir l’allaitement m’a permis ça aussi .. histoire d’avoir du bonheur sans culpabiliser c’est bon pour le moral! apres je compren daussi ce mal etre de ne pas se reconnaitre c’est dur pas le temps de prendre soin de nous comme on voudrait..
    profite de ce dernier allaitement et de ce dernier bébéb (si jai bien compris!) ça m’a consolé un peu moi!
    bises

    • Je n’ai jamais fait de régime et je ne me prive pas côté nourriture, en fait, je mange des gros gûter parce que jen ressens le besoin mais ça ne me fera plus envie ensuite je pense. Je profite de ces dernières et pour le moment, je n’ai pas de frustration de m’arrêter là. 🙂

  7. 7
    maman poule says:

    c’est vrai qu’après une grossesse même en récupérant son poids d’avant malheuresement on ne récupére pas le corps ferme et tonique! peut être faudrait il des séances de sport intensive pour remuscler tout ça? j’ai pris aussi pas mal de poids pendant ma grossesse et il m’est très difficile de me restreint de tout ce qui est sucré! pour l’allaitement, normalement ça se passe mieux, j’arrive à perdre un peu de poids… c’est vrai qu’il est difficile de se voir dans un corps qui ne nous correspond pas…

  8. 8
    charlotte says:

    Oui tu as raison. Mais même sur celles où tu es à ton avantage, on voit bien que tu es belle tout le temps! (Accepte le compliment) :))

  9. 9
    maman poule says:

    et merci pour le tuyau: legging post grossesse de Seraphine! cela va m’être bien utile!

  10. 10
    Cli says:

    Oh eh bien pour moi c’est un peu l’inverse, l’allaitement m’a fait couler à vue d’oeil, même en mangeant à ma faim, avec gros goûter. Depuis qu’il est terminé mon corps a repris ses vieilles habitudes et je ne perds plus 1gr, en essayant de manger un poil moins.
    Et puis il faut le dire, le stérilet aux hormones qui a élu domicile dans mon ventre n’arrange rien, je pense même que j’ai repris quelques kilos, et il me donne de ces fringales! Dur de lutter!

    Mon ventre trop mou et trop flasque commence à me remettre mal à l’aise, alors que je me sentais bien lors de l’allaitement. Vivement le kiné pour refaire quelques abdos!

  11. 11
    Vero says:

    Merci pour ce joli billet dans lequel je me reconnais encore … Comme toi l’allaitement ne me fait pas du tout maigrir et cette fois ci (4ème pour moi) alors que j’avais perdu tous mes kilos après l’accouchement (merci le diabète de grossesse et le gros bébé de 4,2kg) et bien mon bébé a maintenant 3 mois et moi +4 kg !!!

  12. 12
    Marine says:

    Moi je regrette de ne plus allaiter car au contraire je pouvais manger n’importe quoi prendre un gramme. J’ai pris 8 kgs pour ma 2e grossesse, j’en ai perdu 11 pendant les 14 mois d’allaitement et là je suis à +2 par rapport à mon poids avant grossesse!!!!
    Il faut que j’allaite à nouveau!

  13. 13
    missbrownie says:

    Contrairement à toi, mon corps de femme allaitante était parfait pour moi.
    Poitrine opulente mais pas trop grosse, juste celle de mes rêves, un poids à 53kg alors que je mangeais tout le temps.
    Le retour à la normale est difficile comme après Chupa. Sauf qu’après Chupa, je travaillais hors de chez moi, j’étais plus active et j’avais un peu de volonté.
    Bref 1 an après avoir arrêté d’allaiter, ma poitrine a retrouvé sa petitesse mais aussi son gros manque de tonus et mon poids… bah mon poids, je ne me pèse plus. Mes pantalons parlent pour elle. Je dois être au dessus de 60 alors que mon poids de forme est 56kg, mais surtout mon ventre dépasse de partout :-/

  14. 14
    itmapie says:

    Ce corps de maman, je trouve qu’il te va à merveille !
    Comme j’aimerai être un peu plus rembourrée… A l’inverse de certaine, l’allaitement m’amaigrit. Je suis en sous-poids (1,60 cm pour 42kg), je suis maigre) et pourtant je bouffe, je ne fais que ça ! Je n’aime pas ce corps faible et maigre qui n’est pas le mien, je ne supporte plus ma peau qui pend et mes « formes » dures. Ce qui me fait le plus mal c’est quand ma fille ne veut pas venir sur mes genoux parce que « tu fais mal maman, je préfère mamoune ses jambes c’est comme un coussin »… Je me dit que c’est passager et qu’après cet allaitement, je retrouverai ma musculature et le rembourrage qui ira ave,c mais en attendant, je ne suis pas une maman accueillante avec de gros nénés qui sont comme des coussins pour nos enfants…
    Je te souhaite une jolie journée sous ce beau soleil breton

  15. 15
    Esther says:

    Dieu que je te comprends…et dieu que c’est difficile !
    1,60m de mon côté, 52 kilos à la base, 20kg pris pendant la grossesse… Accouchement en décembre et là je stagne à 62kg. Rien ne s’ajoute, mais rien ne s’en va non plus… On m’avait dit que l’allaitement faisait maigrir. On m’avait dit…mais apparemment cette réalité n’est pas la mienne.
    La maternité marque le corps autant qu’elle marque le coeur et l’esprit et c’est parfois si dur de ne pas se reconnaître… Et même les mots rassurants d’un homme amoureux n’y peuvent rien changer.
    Admirons nos petites merveilles, réjouissons nous. Le reste viendra. À temps.
    Merci pour ce billet 🙂

  16. 16
    Joëlle says:

    Un peu de patience et ça reviendra. Je n’ai pris que 7 kg pour cette grossesse et j’ai tout perdu très vite, le sevrage prend fin bientôt.
    Il va me falloir trouver des brassières de compète, beaucoup de courage et de patience, un bon régime et retrouver un corps digne de ce nom que je malmène depuis une dizaine d’années.
    Ce corps qui m’a trahi comme toi pour la grossesse de mon aîné et qui me trahi depuis plus 20 ans avec des entorses à répétition de la cheville(encore une la semaine dernière) malgré une opération et qui contrarient encore plus mon quotidien.
    Il va falloir que je m’accroche, je suis bien décidée à perdre ces 30kg « qui me pèsent » sur la balance et le moral et surtout la santé.

    Je suis certaine que tu vas vite retrouver ce corps qui te convient!!

    Bises

    PS: normalement je viens bientôt en visite dans ta bretagne d’adoption !!

  17. 17
    angel29 says:

    chère petite marjorie

    je ne fais que 1M59, tu me dépasse de 2 cm, je suis jalouse! pour la perte de poids faudras attendre, j’ai allaité mes 3 enfants, mon dernier a 31 mois, allaité 18 mois, et je n’ai toujours pas perdu ou retrouvé mes 58 kg d’avant ma 3ème grossesse (je ne sais pas comment elle font celle qui perde du poids pdt leur allaitement, jamais connue ça lol)en tout cas pour te dire que c’est normal que tu te trouve moche dans ce corps, gavrotte a encore besoin de toi, de tes nénés, tu as l’impression de ne pas en sortir de cette maternité, j’ai ressentis la même chose que toi, on a envie que ça avance, on a envie de passer a autre chose,mais un petit être nous retiens et je peux te dire que les mère qui biberone n’ont pas se ressenti! tu es déjà belle, alors embellit le avec de jolie vêtements d’allaitement si ton budget le permet (ça ce revendra très ben sur le bon coin)comme dirait mon oncle « soit belle et tais -toi » 😉

  18. 18
    Ti Koala says:

    Un bel article sur un raisonnement difficile à accepter. Mon corps ne sera plus jamais le même. Je le sais et pourtant, pas facile de m’y faire. C’est peut-être encore un peu tôt.
    Je n’ai pas allaité, j’ai retrouvé mon poids d’avant grossesse avec un peu d’efforts mais les hormones de substitution post-fausse couche ont fait des dégâts que j’espère rattraper.
    Objectif mariage 2014 : ça motive !!

    Tu es magnifique de ce que l’on peut voir. Je te souhaite de retrouver rapidement de meilleures sensations. Mais pas trop quand même, car ça voudra dire que PetiteGavotte aura déjà bien grandit !!

  19. 19
    amel says:

    j’ai l’impression de me lire après ma 1ere grossesse, un long allaitement, et jusqu’au dernier jour, mon corps stockait, je ne grossissais pas mais ne perdais rien, j’avais faim en permanence… Puis j’ai arrété l’allaitement et j’ai perdu du poids, pas tout, puis nouvelle grossesse, et hop du poids sur le poids restant, pas d’allaitement et mon corps qui décide de stocker quand même…

    et bon, étant une dingue de sucré, je boulange, je pâtisse, le mercredi, les week-end, les vacances, gateaux, mousses, brioches, pains au chocolat, etc etc il faut dire que ça n’aide pas!

    l’essentiel c’est de savoir où on est et où on veut aller avec son corps…

    là mon corps va dans un paquet de granola par exemple…..

  20. 20
    Ker Mary says:

    je crois que la fatigue y fais aussi. Pour morgan j’avais perdu mes kilos un an après. Comme ça tout d’un coup mon corps c’est mis à maigrir sans que je ne change rien. Lylwenn a deux ans et mon corps reste sur les kilos pris. Mais je suis crevée j’enfile beaucoup de sucre aussi pour tenir la journée. J’ai fini par prendre un complement alimentair epour me rebooster (blindé de caféine) du coup je suis moins crevée, j’avale moins de sucre et mon corps commence à lacher les kilos qu’il retient en otage.

  21. 21
    julie says:

    Je comprend un peu ce que tu vis, mais pas dans les même proportion (sans jeu de mots).
    Je suis plus grande 1m74 mais beaucoup beaucoup plus grosse que le poids de forme que je devrais avoir. ça à toujours été ainsi, malgré les moultes régimes de l’adolescence et de « jeune femme », bref, je fais avec mon corps post 2 grossesses et 1 allaitement en cours. Je crois que je m’y suis faite et que le fait de devenir maman m’a aider à être comme j’étais et à faire avec.

    La sage femme de la maternité m’avait dit avant de sortir « oh c’est bien que vous allaitiez, ça va vous faire perdre un peu de poids, veillez à manger peu pour puisez dans les graisses »…
    euh ouais ouais facile à dire, facile à faire qu’elle me disait…
    non non, je me tape de grosse fringale ! Si je m’écoutais je crois que je pourrais manger des piles entières de crêpes…
    mais bon, même en faisant attention, je suis d’une stabilité presque militaire depuis que j’ai accouché, je fais du +1 -1 mais ne bouge pas au delà.
    Enfin bon…

    Même si tu as 1 kg de plus, du moment que ton corps, même un peu grand, te plaît ainsi c’est le principal 😉
    Profite de ce derniers allaitement 🙂 et bonne journée

    PS : tu connais Walea ?

  22. 22
    Lalla says:

    Les crêpes, c’est la vie! Je plussoie !

  23. 23
    teachum says:

    arf… dur dur ce sujet qui nous touche toutes! perso je fais partie des femmes qui perdent pendant l’allaitement. Donc off mes 17 kilos… mais aussi off mon corps de jeune fille… malgré la rééduc et mes 51 kilos retrouvés,mon ventre reste flasque, j’ai des rides tout autour du nombril, des poignées d’amour sont apparues, mes tout petits nichons post-allaitement sont tous mous…. oui, j’ai un corps de maman…et même si mon coeur l’assume, ma tête suit moins!

  24. 24
    * caroline * says:

    Mais comme je me reconnais dans cet article!
    à part que je n’allaite pas et qu’après avec accoucher, mes seins ont maigris plus vite que mon ventre!
    Comme toi, quand je regarde mes photos d’avant, je me trouvais « grosse » à l’époque, et ben que j’étais bête, j’étais au top comparé à aujourd’hui…
    Mais comme toi aussi, je ne regrette pas ce corps, on a mis au monde 3 enfants et ça ça n’a pas de prix!

  25. 25
    Madame Sioux says:

    Moi aussi je le trouve un peu longuet à se remettre mon corps, cette fois-ci.
    Pour l’ainé, je rentrais dans mes pantalons au bout de 5 mois et là, 7 mois après, ça n’est toujours pas ça. Non pas que j’ai vraiment des kilos en trop (certains trouveraient même qu’il m’en manque) mais j’aimerais juste ne pas avoir à refaire ma garde-robe et avoir plus de choix de vêtements plutôt que de tourner avec 2 pantalons et 2 jupes (sans parler de la galère pour accorder ça avec des hauts qui soient pratiques pour allaiter, bien sûr). D’ailleurs, en parlant de jupe, les collants et leggings me marquent encore plus le ventre (bloblottant d’ailleurs, pfff) qu’avant alors MERCI pour l’astuce legging, je vais peut-être en commander tiens !
    Bon courage en attendant de retrouver un corps à ta taille 😉

  26. 26
    Anne-Laure says:

    Bonjour Marjolie,

    Très joli billet très touchant sur la maternité, le corps et le rapport au corps qui changent… Ca fait beaucoup de bien à lire, merci !
    Que tu es belle et équilibrée de raisonner ainsi !
    Le petit paragrapgue à la fin du billet m’interpelle plus particulièrement en fait : « Je sais que cela sera aussi l’occasion de prendre soin de mon corps et de lui dire merci d’avoir porté et nourri 3 enfants en moins de 5 ans. Cela sera aussi le moment où je vais devoir me décider à lui pardonner de m’avoir trahie lors de la grossesse de Fleur de Sel parce que pour le moment, je le boude et le malmène encore un peu. »
    Car si je n’ai ni kg en trop à déplorer et si avec dus post j’ai retrouvé mon corps de jeune fille en quelques mois (la puce à 14 mois, mais ne me jetez pas de cailloux!), j’ai eu une grossesse ultra pathologique, et la blessure est bien là, enfouie profondément, j’essaie de ne pas la remuer pour ne pas qu’elle fasse mal. Je sais même que ces trois séances de gym par semaine sont une façon d’oublier combien mon corps m’a trahie pendant la grossesse. Qu’entends tu par pardonner à ton corps… ? comment vas-tu faire ?
    Merci pour ton si joli blog, si inspirant – je guette les « bit+pieces » que j’adore, je ne commente quasiment pas, mais chacun de tes billets est un petit plaisir.
    Bises

  27. 27
    Mila Rainbow says:

    Je te comprend parfaitement j’ai moi même garde 5 kilos de ma dernière grossesse est jai l’impression de pas me reconnaître, ce ventre qui me donne un air de femme enceinte de 3 mois, ces cuisses de rugbyman, moi qui jadis avait un corp de top modèle la c’est juste désespèrent ….j’ai décidé de vivre avec et d’essayer de plus me torturer avec des régimes, juste plus de sport…comme tu dis on est plus des jeunes filles mais des femmes et c’est chouette aussi

  28. 28
    Ju says:

    Je comprends complètement cette ambivalence, je me suis sentie dans le même état pendant mes deux allaitements (assez longs), c’est une parenthèse assez particulière. Chaque chose en son temps, tu sembles avoir bien compris qu’il fallait « profiter du temps présent »… continue comme ça, le reste rentrera dans l’ordre en temps et en heure !

  29. 29
    clothilde says:

    bienvenue chez les mamans ! moi je vis la meme chose, mon régime de diabète de grossesse m’a permis de ne prendre que 6 kg pour ma 5eme grossesse (sachant que bébé pesait 4,6 kg Oo) donc on peut manger mieux et grossir moins (facile à dire je sais de quoi je parle lol)… la lourdeur pendant l’allaitement, je connais aussi :s
    mais bon tout cela passe un jour !

  30. 30
    Stéphanie says:

    Je sais que l’on ne montre pas tout dans un blog, mais moi je te trouve réellement très belle. je trouve que la maternité te va à ravir. Courage dans quelques temps tu pourras commencer à retrouver ton corps. profite bien en attendant.

  31. 31
    Elo says:

    Tu n’aurais jamais du écrire cet article. JAMAIS. Je mesure aussi 1.61 et maintenant j’ai envie d’aller me pendre…

  32. 32
    Liveanneso says:

    Oh,oui, se tenir les seins en descendant les escaliers, j’ai fais aussi tiens!
    Heureusement l’allaitement m’a fait fondre, mais bon j’affichais quand même +20 à la dernière pesée maternité, donc c’était pas du luxe.
    Au bout de 18 mois ça y est j’ai l’impression d’avoir repris forme humaine, je me sens bien dans mon corps et du coup j’hésite à me lancer dans une deuxième grossesse, ça me fatigue d’avance de me sentir lourde, de traîner ce poids, mais bon on verra…

  33. 33
    Soleil de Minuit says:

    J’ai tenter de pactiser avec le mien… A 25 ans, il m’a joué un sale tour, il ne répondait plus, je vivais dans un corps qui ne répondait plus à mon cerveau… Troublant !
    Puis, heureusement, la machine est repartie tant bien que mal. J’ai dit à mon corps « ok, je te fiche la paix, pas régime, pas de sport à outrance, pas d’abus en tout genre ; en contrepartie, tu fais ce que je te demande quand je te le demande ». Et nous avons vécu dans une entente cordiale pendant quelques années, mais il avait tendance à prendre quand même de plus en plus de place…Puis une vie perso qui s’écroule, un divorce qui s’annonce, le coeur en miette, il me restait mon corps à reprendre en main !
    Retrouvée la silhouette de mes 20 ans, j’étais bien…
    Puis l’amour qui frappe à nouveau à la porte, une première grossesse qui ne se termine pas (ou plutôt qui s’arrête toute seule à 12 semaines) et qui laisse des traces aussi sur la balance, mon corps voulait jouer au plus malin…
    Nouveau pacte de non-agression entre nous !
    Et nouvelle grossesse ! A 40 ans, enceinte deux fois en 10 mois, finalement, mon corps ne m’en veut pas !
    Une petite poupée mise au monde en octobre, dix kilos qui restent sur les hanches… J’ai fait un nouveau pacte avec mon corps, c’est ensemble que nous allons les perdre !

  34. 34

    J adore le petit cm qui compte! Moi je fais 1m63,5 et mon demi centimetre compte enormement!

    Mon corps est en plein changement! Troisieme grossesse en moins de 5 ans aussi. Je n ai jamais allaité pour un tas de raisons.
    Premiere grossesse +9kg, dont 7 perdus en deux jours de maternité.
    Deuxieme grossesse +14kg, dont 4 perdus a la maternité (je ne comprend rien aux maths la, horreur en montant sur la balance)
    Cette fois, a 27 semaines, je suis a +8,5kg et j ai peur du score final! Mais surtout ce que je deteste c est ce corps qui change et sur lequel je n ai aucun controle. Surtout apres les efforts fait pour retrouver un corps tonique apres la 2eme grossesse. Mais la machine est en route. Cette fois-ci, j essaie de rester en relation avec mon corps et de le chouchouter un max. C ets dur au fur et a mesure que les semaines passent, je perd controle…et je ne reconnait plus ce corps dans lequel je ne suis pas a ma place!

    Merci pour cet article!

  35. 35
    Ilema says:

    J’ai bien ri en lisant votre article. De mon côté, j’approche du terme de ma grossesse, plus que 4 semaines et des brouettes et plus les jours passent et plus je me dis « Que j’aimerais avoir un corps plus grand ! » Bon, je comprends bien que lorsqu’il me faudra des mois pour récupérer mon poids de départ, je déchanterai. Mais le bébé prend tellement de place que je me demande comment je fais pour ne pas imploser… !

  36. 36
    LN says:

    je compatis !! L’allaitement ne me fait pas perdre un gramme et j’ai tout le temps envie de manger…j’ai hâte de perdre quelques kilos! (et j’ai jeté un oeil aux leggings, merci pour le tuyau!!)
    bref, merci pour ce post, je me sens moins seule (à coté de mes copines qui reprennent leur poids d’avant 2 mois après avoir accouché !!)

  37. 37
    Mère Lune says:

    Après ma grossesse, j’ai perdu les kilos superflus assez rapidement, je pense que la vie à 100 à l’heure et la fatigue m’ont fait fondre.
    Mais en regardant mon corps aujourd’hui, ce qui me fait (encore) souffrir, c’est l’allure de mes seins… Enfin, ces deux gants de toilettes qui me servent de poitrine. Je m’attendais aux kilos, je m’attendais aux vergetures (les chiennes, elles ne m’ont pas loupé), mais je ne m’attendais pas à cette transformation définitive de mes seins. Aucun regret, mais un complexe de plus !

  38. 38
    afaurore says:

    je suis comme toi: je fais partie de celle qui n’arrive pas à maigrir lorsqu’elles allaitent
    et ça me soule
    ok j’ai retrouvé mon poids de départ d’avant cette 3ème grossesse
    mais j’ai encore les 10kilos pris suite à ma fausse-couche 🙁

  39. 39

    Pour m’ être assez épanché sur le sujet sur mon blog, mon corps n’a jamais retrouvé que ce soit après ma première ou ma deuxième grossesse mon corps  » d’origine  » sans faire de gros, de très gros efforts. Comme toi l’allaitement ne m’a jamais fait perdre un gramme. Là je suis retombée a mon poids d’avant Jajaja, 59 kilos pour 1m65 mais mon ventre est toujours un gros chewing gum.
    J’aime lire la confiance que tu as en toi, ce sentiment que sur la durée tu perdras tout.

  40. 40
    galip says:

    Tu vas me détester mais chez moi c’est l’inverse. J’ai toujours été très mince et pendant l’allaitement, j’ai dévoré comme toi. Je n’arrêtais jamais car non seulement j’avais faim mais je sentais que mon corps n’avait pas de réserves pour ce rythme. Une fois l’allaitement terminé (abruptement à 10 mois et demi car mon corps m’a lâchée justement), j’ai retrouvé un corps complètement décharné et des seins qui ne méritent même pas ce nom. Je me suis sentie vide et vidée. Je pense à un petit deuxième mais je me dis toujours que je dois d’abord me requinquer.

  41. 41
    Matinbonheur says:

    Purée mais comme c’est bon de savoir que je ne suis pas la seule à ne pas avoir maigri en allaitant!
    J’ai pas tout perdu et comme on est un peu barré, on a récidivé et numerobis va pas tarder (j’espère!) à pointer le bout de son nez.
    Ils auront 15 mois d’écart. En cette fin de grossesse, j’explose tous les compteurs, mon poids est juste inavouable. Mais je sais qu’après les choses rentreront dans l’ordre, un jour. Chaque chose en son temps.
    Profite de ces instants magiques. Ambivalence ambivalence.

  42. 42

    Ce dernier message a fait naître beaucoup de choses en moi qui allaite depuis 4 mois! Je te réponds dès demain dans mon blog car j’ai trop à dire! Je ne sais pas comment ça s’appelle de dialoguer entre blogueuses sur un même sujet mais je parle de toi en faisant un lien sur ton blog!
    A très bientôt!

  43. 43
    sarah says:

    ça fait quand mm du bien de savoir qu’on est pas tte seule à affronter cette image qu’on a d’après grossesse !! ce ventre flasque avec ses vergetures et le reste !!! après 2 grossesse dur dur !! bon en ce moment j’essaye de ne pas trop y penser car je suis enceinte du 3ème alors ….. mm si c’est surtout ma reprise de poids qui me fait peur pour ces prochain mois !!!
    et les gouters avec les loulous …hum c’est bon !!!!!

  44. 44
    Katka1221 says:

    Merci pour cet article, après la première grossesse j’ai eu les mêmes sentiments que toi (j’ai allaité, mais j’ai pas maigri), maintenant je suis enceinte du deuxième, j’adore mon gros ventre, mais l’après-accouchement, je l’appréhends…

  45. 45
    madeleine says:

    Très beau post. On sent la détermination. C’est drôle la vie d’une femme. On grossit pour donner la vie et la nourrir puis on maigrit pour redevenir femme. Un homme ne vivra jamais ça. Quand on est toute jeune, on n’imagine pas que notre corps changera, que notre esprit progressera, que l’amour grandira avec les enfants. Et on doit être patient, accepter les différentes étapes, ne pas les sauter, renoncer..Que de patience et d’humilité dans une vie de maman.

  46. 46
    carine says:

    Ca fait du bien de te lire, comme toujours. Moi aussi, quelques kilos en trop alors que mon poids de forme est 57 kg bien musclé. Ce n’est pas la grossesse qui m’a fait ce cadeau de cellulite and co mais bien la prématurité de mon garçon. Avec le stress et son faible poids, en 15 jours j’avais tout perdu. Je mangeais à n’importe quelle heure, vite fait, n’importe quoi, entre deux tire lait pour vite le retrouver. Ces longues heures inertes à l’observer et à le serrer contre moi ont plombé mes cuisses. Puis le retour à la maison, séances de peau à peau de 5h, pas de sortie possible, changement de vie puisqu’on décide que j’arrête de travailler pour le garder, enchaîner les rv docteur…Puis l’enchaînement des maladies. Rien ne fait que je puisse reprendre un peu le sport. car sans sport je ne maigris pas, c’est ainsi. Je me suis faite une raison sur ces kilos superflus: viendra le moment où j’aurais le courage de m’accorder plus de temps et de reprendre soin de moi. Car au fond, j’y arriverai bien un jour. L’essentiel est que Rafaël soit heureux, gai et en forme, c’est le plus beau des cadeaux non?

  47. 47
    Karine says:

    D’habitude je me contente de lire les billets sans commenter… Mais là ! Qu est ce que je te comprend… Je me sens tellement  » coincée » dans ce corps (qui dès le début montrait déjà les 1ers signes d une future arrivée…. Qui n aura pas lieu). J ai un appétit d ogre qui n’arrange rien et un goût plus que prononcé pour le sucré. J espère que le temps va finir par être avec moi !!!

  48. 48
    Lily59 says:

    Billet très touchant… mais tu n’as rien à craindre (je me permets le tutoiement parce qu’il me semble que c’est la règle ici… mais j’espère que tu ne te formalises pas). Tu n’a rien à craindre, parce que d’abord, tu le dis toi même, tu connais parfaitement ton corps, ce qui est un atout essentiel quand on veut rester à l’écoute de soi-même… (ce qui est la clef du sujet, cf le bon Dr Zermati…).
    Tu n’as rien à craindre, ensuite, parce que tu n’as jamais vraiment été en surpoids -en dehors des grossesses – donc ton poids d’équilibre est bas.
    Enfin, tu n’as rien à craindre, car tu as l’expérience du sport, du corps qu’ont ressent, qui tire, qui fait mal, qui transpire, qu’on écoute, qu’on entend (même si c’est un traître, parfois, j’entends bien, je le sais aussi…).
    Dernier point, enfin, qui (je pense que je peux le dire sans te blesser) m’a énervé… : tu écris : « mon corps est trop grand pour moi ». Pourquoi « pour moi » ? Il est trop grand pour toutes, même pour celles qui n’ont jamais été minces… Certes, tu as eu de la chance : tu as eu le temps de le connaître, de l’aimer, de le comprendre.
    Le « pour moi » du titre m’a chiffonné, car il y a peu de femmes, même en surpoids depuis toujours, qui ne diraient pas la même chose… Il arrive de grandir depuis toujours avec un corps « trop grand pour soi ». La souffrance que l’on ressent a alors des points communs avec les mamans qui ont quelques kilos en trop…, mais au fond, elle n’a rien à voir. Se battre avec la destinée, avec les « je le sais, elle est comme moi », subir les moqueries, la honte et rires des camarades de classe, c’est porter un corps trop grand pour soi, certes. Mais un corps trop grand tout court. Un corps trop grand pour la société dans laquelle ont vite… en fait.
    Je ne sais pas si j’arrive à me faire comprendre…
    En tous cas, profite de cette transition, de cette chance de connaître ton corps… Demain, il y aura des enfants plus grands (et plus loin), et encore le sport, la vie, et ton corps, rien qu’à toi. Mais as-tu vraiment hâte ?

  49. 49
    Charlotte says:

    Aaaaaahhhhhh Marjo je t’adore!!!!
    Combien de fois j’ai entendu qu’allaiter faisait maigrir!!!
    Depuis presque 3 mois je suis maman d’un petit garçon que j’allaite exclusivement!
    En septembre je me marié et du coup,il y a 15 jours,passage par la case essayage!
    Au quelle horreur!! même verdict que toi!!
    Tout pendouille de partout et quand je met un jeans je m’apparente a un muffin:tout déborde!!
    Pour ce qui est du poids,j’ai tout perdu mais effectivement la fermeté et les formes j’ai plutôt tout retrouve!! Et le pire c’est les remarques du style:ben c’est bizarre t’allaite et t’a encore tes formes de femme enceinte !!(merci du compliment!!)
    Du coup je culpabilisait car comme toi je Lange beaucoup de sucre!!
    En bref,un grand merci pour ton post,je me sens beaucoup moins seule!!

    À bientôt sur ton blog!

    Charlotte

  50. 50
    Sophie says:

    Moi c’est l’inverse… Trop maigri trop vite après N°2, de 70.4kg avant grossesse j’en suis à 65kg 3 mois après accouchement. Merci l’allaitement, merci les nuits pourries, merci l’angoisse de ne pas m’en sortir.
    Je ne me reconnais pas et bizarrement je suis pressée de retrouver mes formes déformées…

Les commentaires sont fermés.