Lis ma vie

Une fleur si épanouie…

Envie de vous parler de ma fille (unique pour le moment), de ma Fleur de Sel.

Elle est tellement incroyable, je la regarde souvent en me demandant d’où elle vient. J’ai ce sentiment qu’elle vient d’une autre planète et qu’elle nous a fait la gentillesse de s’arrêter vivre parmi nous. On avait l’air sympa peut-être.

2012.2-6291.JPG

Le mois prochain, elle aura deux ans et demi. Une éternité sur Terre pour une Martienne.

C’est une petite fille facile à vivre, toujours partante, toujours souriante, heureuse d’être là tout simplement. Elle s’enthousiasme pour des broutilles : une fleur, un oiseau qui s’envole, un chien, une bille trouvée par terre… Je m’émerveille avec elle aussi souvent que je le peux.

Elle est dure au mal. Je crois que je n’ai jamais vu une petite fille aussi courageuse. Elle tombe souvent en ce moment et pourtant, elle pleure quelques secondes et repart les mains et les genoux en sang comme si de rien n’était.

Elle a le caractère le plus trempé du monde. Si elle est facile à vivre la plupart du temps, elle peut se transformer en la pire des têtes de mules. Si elle ne veut pas quelque chose, elle dégaine son regard noir et la personne en face n’a qu’à bien se tenir. Ce regard, nous l’avions déjà remarqué, révèle une volonté de fer impressionnante. Nous réussissons désormais à discuter avec elle et à la faire lâcher. La diplomatie, ça s’apprend. Mademoiselle est un « brin » autoritaire mais se soigne vu qu’elle est dans une famille et pas dans une république bananière.

En revanche, elle crie toujours aussi fort, obligeant son frère à se boucher les oreilles quand elle lance la sirène. Depuis sa naissance elle a ce volume sonore, on s’y est fait…

Et puis elle est devenue drôle, si drôle. Elle nous mime les expressions qu’on lui demande comme une mini-miss américaine, l’humour en plus. « Fais la fille triste… la fille en colère… la fille qui a froid… la fille étonnée ». Et elle fait, explosant de rire entre chaque pose tout en surveillant son petit effet. Cet humour et sa bouille de chipie la sauvent de nombreuses situations fâcheuses. Une bourde suivie d’un « oh pardon » la bouche en coeur et la voilà sortie d’affaire. Avec tout le monde (même avec son père), sauf avec moi. Il faut bien tenir la barre car sinon, elle recommence la bêtise dans la foulée.

Elle est belle à tomber. C’est étrange de dire ça car c’est mon portrait craché quand j’étais petite et je me voyais plutôt comme une petite fille ingrate. Elle a des traits fins, des cils noirs et longs, une bouche grande et bien dessinée qui sourit parfaitement, un petit bout de nez à la retroussette qui ressemble à un bouton pression et le teint hâlé. Ses cheveux souples et dorés font soit des anglaises, soit des épis. Je ne la trouve jamais aussi belle que quand elle porte les cheveux relevés en chignon. Elle a alors la grâce d’une ballerine et le port de tête d’une princesse.

Ma princesse, ma douceur, c’est d’ailleurs comme cela que l’appelle MMM.

Elle mélange une grande force et une douceur intense. Elle peut faire le petit monstre à la grosse voix quand elle joue et venir se blottir au creux des bras de ses parents. Je l’appelle parfois Attila car elle aime mettre le souk, détruire les constructions de son frère ou nous sauter dessus à pieds joints. Je l’appelle plus souvent ma bichette car elle distribue les bisous et les bonjours comme des bonbons au miel. Elle est polie, n’oublie jamais un merci.

Avec son frère, ils forment une merveilleuse équipe. Lui devant, elle qui suit derrière. Pourtant, si on y regarde de plus près, c’est souvent le grand qui se met au diapason de la petite. Il la cherche, il lui explique des choses, il la surveille (il la balance aussi quand elle fait une bêtise). Ils aiment être ensemble et se marrent bien, c’est indéniable. D’ailleurs, quand son grand-frère n’est pas là, Fleur de Sel est turbulente, bruyante, de mauvaise humeur. Jamais sans mon frère. Ils attendent avec impatience de se retrouver à l’école l’an prochain.

Si j’avais le temps, je vous raconterais encore combien le temps passé auprès de Fleur de Sel est riche et serein mais je vais me contenter de m’arrêter là et de remercier les Martiens de nous avoir envoyé cette fabuleuse petite fille qui s’accorde si bien avec notre famille.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi