Test

Le Mijot’Cook de Seb

2011-1736.JPGTout le monde le sait, à la maison, c’est Monsieur Mon Mari qui cuisine. Je suis plutôt pas mauvaise en pâtisserie mais pour ce qui est de cuisiner un plat, de faire cuire une viande ou pire de faire mijoter un truc, il ne faut surtout pas compter sur moi. Quand on m’a proposé de tester le Mijot’Cook de Seb, je me suis dit que j’avais enfin l’occasion de me mettre un coup de pied aux fesses et que j’allais pouvoir épater nos invités. Genre, tu mets tes ingrédients dans le Mijot’Cook, tu laisses mijoter 6 heures et voilà ! Vous connaissez l’histoire de la fille qui se colle le doigt dans l’oeil et qui croit au Père Noël ? Oui, vous la connaissez donc vous imaginez bien que même une fois le Mijot’Cook reçu, je n’y ai pas touché. A ma décharge, MMM était plus excité que moi et il ne m’a pas laissé approché la bête.

Nous avons, euh enfin, IL a donc testé l’appareil 4 fois en suivant les recettes du livre. Nous jetterons un voile pudique sur la fois où, pour préparer son chili con carne, MMM a mis des haricots rouges secs au lieu des haricots en boîte préconisés. Je n’ai jamais rien mangé d’aussi infect depuis les granulés des chevaux que je boulottais quand j’étais ado (et débile). Encore toutes nos excuses à notre copine Alice qui a fait les frais de ce chili immonde qui restera cependant dans les annales. MMM a donc cuisiné et réussi 3 plats : un chili con carne (avec haricots cuits, cette fois-ci !), un boeuf bourguignon et un goulash.

Pour ce qui est du goût, j’ai testé pour vous : j’ai adoré le goulash qui était tout simplement parfait, j’ai bien aimé le 2e chili et j’ai trouvé le boeuf bourguignon moins bon que celui que me fait habituellement MMM. J’ai trouvé pour ces derniers plats que la sauce était fade et trop liquide. Le côté mijotage ne s’est pas vraiment ressenti et on a eu l’impression d’avoir une viande bouillie plus que mijotée.

Côté utilisation, MMM a bien aimé le fait que les préparations se fassent rapidement et qu’une fois l’appareil lancé, il ne faille se soucier de rien. La fonction « maintient au chaud » l’a également séduit.

Attention, il s’agit de plats mijotés et il faut donc s’y prendre à l’avance car les temps de cuisson sont assez long. Cependant, vous pouvez lancer l’appareil le matin et aller bosser. A votre retour, un plat mijoté vous attend et je ne vous parle pas de la bonne odeur dans la maison…

Nosu n’aurions pas acheté spontanément le Mijot’Cook mais nous essayons désormais de l’apprivoiser. Je ne saurais vous le conseiller les yeux fermés étant donné que seul le goulash a trouvé grâce à mes yeux sur trois plats et que son prix est tout de même assez élevé (149,99 euros). Il est très pratique mais peut-être faut-il un peu de temps pour trouver nos marques. Vous pouvez également lire l’avis de Sandra, j’ai fait un peu le tour des recettes et des avis sur le Mijot’Cook et apparemment, je suis la seule a être mitigée, les avis sont plutôt enthousiastes.

Et vous, avez-vous testé, connaissez-vous ?

SP : je vous parle bientôt de l’Actifry de Seb que l’on utilise depuis 2 ans avec toujours le même bonheur !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi