Lis ma vie

Monomaniaque de la fleur

3e-annee-1211.JPGSi ça fait un bout de temps que vous me lisez (ou pire, si vous me connaissez en vrai de la vie réelle), vous savez que j’ai des tendances à la non-perfection. Parmi mes défauts : une capacité hors du commun à mettre le bazar, un poil dans la main et une tendance à être obsessionnelle. Parfaitement, je suis monomaniaque et j’attends que Jean-Luc finisse sa réhab pour aller témoigner dans une de ses émissions.

Durant ma petite vie, j’ai eu de nombreuses phases monomaniaques : la phase champignons de Paris en boîte à la crème, la phase nutella (matin, midi et soir), la phase surimi, la phase cerisiers en fleur, la phase jean’s pattes d’éph, la phase collection de pin’s, la phase Bollywood ou encore la phase rayures qui est en train de se terminer puisqu’elle est remplacée depuis plusieurs mois par ma nouvelle monomaniaquerie : les FLEURS !

J’ai envie de fleurs partout (merci la mode du Liberty). Il y a donc eu ma couette by Ikea mes Suédois à moi, des habits pour Fleur de Sel (heureusement que j’ai une fille car Kouign Amann devrait porter des smokes en Liberty et ça ferait bof), des envies de sac (ce fameux Darel), le tissu choisi pour réaliser une couverture pour Fleur de Sel et mille autres petites choses…

ça peut prêter à rire comme ça mais demandez l’avis de MMM. Après avoir mangé des rayures à tous les étages, le voilà à devoir supporter mes pulsions florales. C’est ainsi que nous avons transporté dans notre break déjà plein à craquer un énorme couvre lit (blanc avec de superbes roses anglaises). Je suis tombée en amour devant ce jeté de lit tout au début des vacances et « tu comprends chéri, y’a moins 30% dessus, et c’est le couvre lit de mes rêves, celui que l’on mettra dans la chambre d’amis-bureau de notre future maison bretonne ». Il a compris chéri. Sauf que je ne l’appelle jamais chéri mais ça fait bien à l’écrit.

Et pour aller avec le dessus de lit, comme pas hasard, j’ai trouvé deux merveilleuses tasses anglaises en porcelaine de Chine. « Tu comprends chéri, une telle harmonie avec le dessus de lit, c’est tout simplement inespéré ». Lui était plutôt désespéré mais comme il m’aime, il a chargé mes deux tasses dans le coffre du break.

Autant souligner tout de même qu’à chaque fois que MMM devait charger le coffre (soit une demi-douzaine de fois), j’ai eu le droit à « tu vois, sans tes tasses et ton couvre lit, le coffre serait beaucoup plus facile à ranger ». Lui, il est monomaniaque du tetris en coffre de 307. 

J’attends donc avec imaptience de pouvoir boire un bon thé rouge au miel dans ma maison bretonne. Assise sur un lit de rose, ma tasse à la main, je regarderai la pluie qui tombe en songeant « j’ai bien fait d’insister pour ce couvre lit et ces tasses ».

Et vous, quelle monomaniaque êtes-vous ?

Voilà ma participation pour Zaza !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi