Lis ma vie

Novembre jaune

Si octobre a été rose, je peux déjà vous dire que novembre est jaune et que moi aussi, je suis jaune…

Non, ce n’est pas une expression, je suis jaune de jaunisse. Mon foie fait la tronche et me fait passer le message avec un bel ictère.

Me voilà donc hospitalisée depuis dimanche avec Miss Amadeus (j’ai pas pu la laisser à la porte) dans un service de grossesses pathologiques en… Bretagne ! Non, parce que déclarer un ictère juste à côté de l’Hôpital des Clefs où je suis suivie, ça aurait été trop simple, trop classique. Mieux vaut faire les choses de la manière la plus compliquée possible histoire d’embarquer la belle-famille dans la galère et d’inquiéter un peu plus les autres proches avec une hospitalisation à 500 bornes de chez soi, pas vrai ?

En attendant les différents résultats, les médecins me regardent comme un cas mystérieux et nous surveillent comme le lait sur le feu. Ma couleur jaune fluo est appréciée chaque jour mais je trouve que ce n’est pas ce qui va le mieux avec mes yeux verts et mes cheveux blonds. D’ailleurs, je le note, ne jamais acheter un fond de teint jaune, c’est pas ma couleur. Miss Amadeus est également sous haute surveillance et nous nous portons bien pour le moment. On va dire qu’elle a même un peu trop la pêche pendant les monitorings qui prennent le double (voire le triple) du temps nécessaire car mademoiselle est très joueuse et file à l’autre bout de mon ventre une fois la sage-femme sortie de la chambre.

Kouign Amann est sous la bonne garde de ses grands-parents paternels qui vont pouvoir se remémorer les joies de la garde-partagée, MMM doit repartir bosser et Miss Amadeus et moi profitons de notre chambre individuelle et de nos trois monitorings quotidiens. Des vraies VIP. Le plus dur c’est de voir Kouign Amann qui n’est pas du tout content de me voir à l’hôpital et qui le montre ouvertement en essayant d‘arracher ma perf dès qu‘il peut.

Je vous écris ce petit mot depuis ma chambre d’hôpital qui ne possède malheureusement pas internet et le confie aux bons soins de MMM qui vous le postera dès qu’il peut. On vous donne des infos dès que possible mais je ne devrais pas en savoir plus avant la fin de la semaine. Ne vous faites pas trop de soucis, ça donne des rides.

 

PS1 : l’avantage d’être hospitalisée en Bretagne, c’est que j’ai du beurre demi-sel sur mes plateaux repas.

PS2 : je pense que je brille dans le noir tellement je suis jaune.

PS 3 : qui a osé dire que la mauvaise série continuait.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi