Lis ma vie

Un été de plus

Et voilà, c’est fini. Cinq belles et longues semaines de vacances qui s’achèvent. Enfin, pas encore tout à fait. La reprise est prévue pour tout le monde jeudi. MMM enfourchera à nouveau son Scooty le scooter pour des missions palpitantes qui le tiennent loin du domicile parfois tard, très tard dans la nuit (surtout le vendredi), Kouign Amann va retrouver Roberta pour de nouvelles aventures à la crèche et moi, je vais aiguiser mes petits doigts pour taper plus vite que la lumière et continuer le travail déjà bien avancé avant les vacances.

Mais avant, il faut que je vous raconte un peu mes vacances, nos vacances. En vrac, parce que je le sais, vous aussi vous aimez quand je laisse parler mon côté bordélique (et si vous aimez pas, je vous laisse mettre en ordre par vous-mêmes !).
– la Bretagne n’a pas été super sympa avec nous. Trois semaines carrément pourries mais la palme revient à la première semaine d’août où nous avons cru que l’île de Groix allait sombrer sous le déluge. ça aurait été dommage car c’est une belle île.
– le problème quand il fait moche, c’est que vous ne bronzez pas et que vous faites du gras. Surtout si vous partez avec votre pote cuisinier-pâtissier qui fait des pizzas maison qui vous font oublier la pluie…
– Kouign Amann est fait pour vivre près de la mer. Il aime même boire la tasse. Et puis la combi lui va trop bien.
– quatre adultes et deux enfants dans un mobile-home avec deux chambres, ça fait juste mais c’est faisable. Enfin, faites-ça avec des amis, pas avec des connaissances sinon, ça risque d’être plus compliqué. Surtout quand la fenêtre des toilettes permet à ceux qui mangent dehors de vous faire coucou et de faire coucou à toute votre intimité d’ailleurs.
– voir la famille, ça fait du bien.
– voir son fils qui passe ses journées dehors, ça fait du bien aussi.
– voir son mari qui est presque bronzé (ou rouge selon les points de vue) et qui passe des heures à bouquiner, ça fait plaisir.

– on a changé de voiture, une longue histoire (et une longue voiture), je vous raconterai…
– 870 kilomètres d’une traite (avec trois pauses tout de même) avec un enfants de 17 mois, c’est faisable. Merci au ciel de m’avoir donné un fils aussi sage en voiture. ça rattrape toutes les nuits pourries.
– Kouign Amann a découvert la grasse-mat’. Jusqu’à 10h30… Incroyable. Nous sommes enfin reposés après 15 mois de nuits hâchées.
– Kouign Amann n’est plus un bébé. Il parle de mieux en mieux, descend les escaliers, fait des blagues, fait des bisous, comprend tout ce qu’on lui dit et fait notre bonheur. Vous entendez mon coeur de maman qui soupire de plénitude ?
– j’ai eu le grand plaisir de rencontrer Dgina et toute sa smala. Oui, vous pouvez me jalouser parce que même si c’était court, c’était vachement bon de rencontrer cette boule d’énergie (et il en faut pour courir après ses adorables lardons). Merci d’avoir fait la route Dgina et vivement la prochaine rencontre.
– j’ai espéré rencontrer Mary, Coralie ou la Mère Joie malheureusement, le planning n’a pas été clément. Mais je ne désespère pas !

Et la liste des nouveaux venus de l’été s’allonge avec l’arrivée de Dimitri, de Joséphine et d’Oriane. Rassurez-vous, dans trois familles différentes. A la vue de toutes ces naissances, on dirait que mes amis aiment se réchauffer sous la couette l’hiver… Bande de coquins, vous avez bien raison !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi