Lis ma vie

Mon bébé est cassé

Ah, qu’est-ce que j’étais fière il y a un mois de pouvoir dire à qui voulait l’entendre « oui, bien sûr, mon fils fait ses nuits depuis l’âge d’un mois. c’est merveilleux, il dort de 21h à 5h30, parfois même jusqu’à 6h… ». Et bien maintenant, ma grande bouche et moi, on fait moins les malignes…

Depuis ses trois mois (deux jours avant pour être exacte…), Monsieur Kouign Amann (je l’appelle Monsieur quand je suis « un peu » excédée) a décidé quenon, vraiment, 6 tétées par jour, ça n’était pas suffisant et qu’il fallait passer à 8 voire 10 tétées journalières… Et pour manger autant, comment faire ? Il faut se réveiller la nuit, bah, oui, sinon, c’est l’indigestion !
La première semaine, j’ai mis ça sur le compte du fameux pic de croissance du 3e mois… La deuxième semaine, je me suis dit que ça devait avoir un rapport avec la chaleur… La troisième semaine, j’ai commencer à avoir envie de lui laisser une glacière dans son lit pour qu’il se serve direct son (ou ses, selon les jours…) repas nocturnes…
Nous arrivons dans la 4e semaine et mes cernes et moi attendons avec impatience le retour des nuits. The return of the nights ! L’allaitement, c’est merveilleux mais parfois, l’exclusif est un peu trop exclusif ! Heureusement, Monsieur Mon mari est solidaire, il ouvre un oeil quand Monsieur Kouign Amann (oui, je suis toujours « un peu » excédée) râle et va le chercher.
Nous avons bien essayé de le laisser pleurer, comme disent les pédiatres… L’horreur. Kouign Amann a hurlé pendant 20 minutes dans les bras de son papa… Il ne voulait pas la tétine, il n’avait pas les fesses sales, il avait FAIM, voilà tout !
Nous allons voir la Belge mercredi pour la 3e salve de vaccins. Je sens qu’elle va nous remonter les bretelles (gentiment, elle est sympa la Belge, je vous le rappelle !) mais elle va sûrement nous dire qu’il faut le laisser pleurer. Je vais lui donner le numéro de téléphone de mes voisins pour qu’elle leur explique. MMM et moi, nous irons à l’hôtel, on pourra dormir pendant qu’on le « laisse pleurer » à la maison…
Quand j’entends que certains bébés dorment 12 heures d’affilée à cet âge là, c’est presque de la provoc… Cette nuit, j’ai eu droit à 20h – 2h30… 6h30 à la suite, pas mal… Dommage que je ne me couche que vers minuit…

J’attends donc patiemment la fin de cette révolution (en plus, Kouign Amann embrigade tous les bébés qu’il rencontre !). Je ne serais pas étonnée de trouver des banderoles et des tracts qui militent pour « l’allaitement exclusif, de jour comme de nuit » ou avec des slogans du style « Au feu les biberons ! Non au lait artificiel, vive le lait maternel ! »…

PS : à l’heure où je publie (11H), Monsieur Kouign Amann a déjà mangé 3 fois… Motivée, Motivée, il faut rester motivée !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi