Infos en vrac

En vrac du 22 septembre 2022

– Décidément, j’avais déjà une liste d’articles à rédiger longue comme le bras dans mes dernières infos en vrac et la semaine qui vient de s’écouler ne m’a pas aidée à raccourcir la liste ! J’aurais voulu vous dire que j’ai écrit des articles et terminé le manuscrit de mon deuxième roman, mais non. Les grains de sable et les gros cailloux se sont enchaînés dans mon planning sans que je ne puisse vraiment prendre de recul.

– Vendredi dernier avant de partir à l’école, Petite Gavotte et moi avons remarqué que notre petit Okochi était… tout blanc. Sa truffe, ses oreilles et même ses coussinets étaient décolorés. Il ne mangeait pas, ne jouait pas avec sa soeur et me semblait chaud (comme avec les gosses, j’ai l’option thermomètre intégré au bout des doigts). J’ai fait des pieds et des mains auprès des vétérinaires du coin pour avoir un rendez-vous dans la journée. Ayant perdu Fuji en quelques heures, il était hors de question que je fasse taire mon intuition et mon bon sens qui me disaient que ce chaton était gravement anémié. Après une consultation et une prise de sang, le véto a diagnostiqué une hémobartonellose, un parasite qui s’attaque aux globules rouges et qui peut être fatale. Heureusement, notre Okochi, ce winner, a super bien réagi aux antibiotiques (et il les avale comme si c’était des Smarties, Alleluia !) et remonte la pente. Si vous saviez comme j’ai eu peur pour lui… Je sais qu’Anne-Solange et David (sa famille d’accueil) ainsi que l’association Histoire de Chats ont tremblé avec nous et que tout le monde respire mieux désormais !

– Nous avons dû séparer les chatons durant trois jours, ça a été le bout du monde pour eux et ça miaulait de chaque côté de la porte. Leurs retrouvailles étaient trop mignonnes. Et je vous rassure, ils ont retrouvé leur rythme habituelle de bêtises : monter partout, renverser les gamelles, voler les élastiques, traverser la maison à fond la caisse, faire la bagarre dans des endroits improbables…

– Notre lave-linge est tombé en panne. Après 11 ans de bons et loyaux services, nous avons hésité à le remplacer d’office et puis, on s’est dit qu’il fallait tenter de le réparer. Le réparateur Darty est venu au bout de 10 jours (heureusement, il a fait beau et le linge a séché facilement dehors) et l’a relancé pour, on  l’espère, au moins 11 ans !

– C’était sûrement l’un des derniers goûter d’anniversaire de notre carrière de parents avec MMM… Petite Gavotte a fêté ses 10 ans avec ses copines de CM2 (qu’elle connaît depuis la PS). MMM a organisé un jeu de piste Harry Potter (acheté sur le net), j’ai géré de la déco et le gâteau (inspiré par Pinterest) et les deux grands ainsi qu’une copine de Fleur de Sel ont joué les animateurs. C’était génial, on s’est tous éclaté comme des petits fous à faire des baguettes, des potions (comestibles ou non) et à collecter les indices. Comme l’a dit mon cher mari : « on prendra le relai avec nos petits-enfants et on leur fera des super anniv ! ».

– Si vous cherchez une ressource pour aider vos enfants au niveau scolaire, je vous invite à lire l’article que j’ai publié sur Maxicours.

– Et pour finir, voilà ce qui m’a bien occupée ces derniers jours… Un permis de construire pour un immeuble a été accepté pour un terrain juste en face de chez moi, collé au jardin d’Eden de Mamily. Je vous parle souvent ici et sur Instagram de ce petit paradis qu’est mon quartier avec ses animaux (les chouettes hulottes, les piverts, les chauve-souris, les vers luisants, les hérissons…) notre vie de voisinage simple, les étoiles et la Lune que l’on voit si bien sans éclairage public… Tout cela va être balayé par ce projet incompréhensible de 33 logements posé au milieu de longères bicentenaires. Alors je remue ciel et terre pour faire un inventaire des animaux (si vous avez des pistes, je veux bien), faire vérifier la conformité du permis et monter une association de riverains. En ce moment, la nuit, j’entends les chouettes hulottes qui vivent dans un arbre sur le terrain en question et ça me file les larmes aux yeux d’envisager qu’elles n’auront peut-être bientôt plus d’habitat. Si vous avez eu à faire face à ce genre de cas ou si vous avez des idées de ressources, n’hésitez pas à me les laisser en commentaires ou par mail. Toutes les informations peuvent être utiles.

– Sinon, question subsidiaire pour finir sur une note plus fun : après ce week-end Harry Potter, nous avons tous des idées très définies de la maison de Poudlard à laquelle nous appartenons. À votre avis, où le Choipeau m’assignerait-il ? Et vous, quelle est votre maison ?

Je vous souhaite une belle fin de semaine…

PS : pour continuer votre lecture, vous pouvez lire ce vieux billet sur les sourires à trous.

EDIT : merci pour vos messages, ils sont très utiles, je suis un peu pressée par le temps aujourd’hui et ne peux y répondre tout de suite, mais continuez !

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

22 commentaires

  1. Répondre mathilde 22 septembre 2022 à 13 h 04 min

    Bonjour Marjolaine!
    Lectrice de l’ombre depuis plusieurs années, ton dernier point sur la construction de l’immeuble me serre le cœur : quelle tristesse d’en arriver là… je sais que les communes doivent respecter un certain niveau de logements sur leur territoire mais on a parfois l’impression que les choix sont faits en dépit du bon sens, et à contre-courant des préoccupations de notre époque. Je ne suis pas une pro, mais de par mon milieu professionnel et mon entourage, voici quelques pistes au vrac :
    – contacter la presse locale : ils sont toujours friands de ce genre de sujets, et cela peut permettre de mobiliser d’autres personnes, par la proximité géographique ou la sensibilité au projet
    – se rapprocher d’une ou des assos environnement, type LPO… les réseaux locaux d’assos environnement sont souvent animés, ils sauront peut-être vers qui t’orienter
    – envoyer – toi et tes voisins – un maximum de courriers aux élus locaux : mairie bien sûr, mais aussi députés, sénateurs, conseillers départementaux et régionaux

    Et comme tu le disais se constituer en association ou en collectif, cela donne du poids à l’action. Et à moyen terme, vous pouvez aussi organiser un événement, festif et/ou pédagogique, pour mobiliser encore plus de personnes…
    Je n’avais pas prévu ce looonnng texte… j’espère que l’issue sera positive !

    • Répondre Marjolaine 29 septembre 2022 à 18 h 03 min

      Merci Mathilde pour ton looooong texte !

  2. Répondre marjorie 22 septembre 2022 à 13 h 19 min

    Je n’ai pas eu à mener le genre de lutte à laquelle tu es confrontée …( je croise les doigts !)
    Mais comme tu connais pas mal de blogueuses, je me rappelle que Caroline de Pensée de Ronde et Adelles de MademoiselleAdelles (anciennement PourMieuxAttendre) ont toutes les deux fait face au projet de construction d’immeuble dans leur quartier. Dans les 2 cas, une association de riverains a été montée. (Mais je ne sais pas si le permis de construire était déjà accepté). Peut être peux tu les contacter pour des tuyaux.

    Enfin, je sais qu’il y a maintenant une loi contre l’artificialisation des sols. Il faut peut être creuser pour lancer une procédure judiciaire (certains constructeurs arrêtent les projets en cas de conflit judiciaire et cherchent un autre terrain, pour éviter de perdre du temps).

    Bon courage !

  3. Répondre Lidedisa 22 septembre 2022 à 16 h 39 min

    Bonjour Marjolaine, nous vivons une situation semblable à quelques kilomètres de vous, à Port-Louis où existe un projet d’immeuble de 27 logements, sur un terrain dans un îlot de maisons individuelles! Ce terrain est peuplé de toutes sortes d’espèces, chouettes, chauve-souris… et sert notamment de dortoir à une colonie de hérons garde-bœuf.
    Cela fait bientôt un an que nous combattons contre cette aberration, je veux bien partager notre expérience si vous le souhaitez.
    Courage pour la suite!

    • Répondre Marjolaine 29 septembre 2022 à 18 h 05 min

      Merci beaucoup, je vous envoie un mail !

  4. Répondre Zofia 22 septembre 2022 à 16 h 49 min

    Bonjour Marjolaine !
    La construction d’un immeuble dans un quartier résidentiel est toujours un problème, qui plus dans un petit village 🙁
    En complément de ce qui a été déjà dit, il existe des entreprises dont c’est le travail de recenser les espèces animales et végétales à protéger, on peut les trouver sous le nom d’écologue. Il y a certainement un bureau d’études spécialisé dans le coin.
    Pour avoir eu le cas en face de chez moi, n’hésitez à récupérer le permis de construire en mairie (j’imagine que c’est déjà fait) et contactez un avocat spécialisé dans le droit immobilier. Il ne faut pas perdre de temps pour trouver une éventuelle faille dans le PC.
    Le but comme dit plus haut est de provoquer le maximum de retard possible pour que le promoteur se décourage…
    Je vous souhaite bon courage et croise les doigts ! Jespere que ce n’est pas chez Marie :'(

    • Répondre Marjolaine 29 septembre 2022 à 18 h 11 min

      Merci Zofia ! Non, ce n’est pas chez Marie 😉

  5. Répondre Héloïse 22 septembre 2022 à 21 h 35 min

    Bonjour, vous pouvez contacter une association type lpo ou demander si un diagnostic faune/flore a été fait.. Et pas à l’arrache ! Sinon, un écologue pourrait intervenir, mais ça va coûter qqes sous pour le diagnostic… Bon courage!

    • Répondre Joëlle 22 septembre 2022 à 21 h 58 min

      Holala quelle horreur ! Je comprends tellement ta contrariété… pas bcp mieux que les autres mais découvrir une espèce protégée ou en voie de disparition pourrait stopper le projet … sinon pour la voie légale j’y connais vraiment rien ☹️. Je suis de tout cœur avec toi et les tiens. Je me renseigne autour de moi et je te contacterai si j’ai des infos. Je t’embrasse bon courage.

    • Répondre Marjolaine 29 septembre 2022 à 18 h 11 min

      Merci Héloïse 🙂

  6. Répondre Marion 23 septembre 2022 à 7 h 02 min

    Bonjour Marjolaine,
    Peut être pouvez vous profiter d’une consultation juridique gratuit à l’ordre des avocats de votre Ville ?
    Sinon vous et Mamily pouvez vérifier vos contrats d’assurance (CB, maison, voiture). Si vous avez une assurance protection juridique, vous pouvez bénéficier d’une consultation gratuite et la prise en charge du contentieux avec un avocat.
    Bon courage

    • Répondre Marjolaine 29 septembre 2022 à 18 h 12 min

      On avait déjà contacté l’assistance juridique qui a été top. Merci beaucoup.

  7. Répondre Bénédicte 23 septembre 2022 à 10 h 23 min

    Bonjour Marjolaine,
    En plus des pistes précédemment citées, tu peux essayer de consulter la DREAL de Bretagne, on ne sait jamais:
    https://www.bretagne.developpement-durable.gouv.fr/le-service-patrimoine-naturel-a1851.html
    Vous avez du avoir hyper peur pour votre petite boule de poils, heureusement que cela se termine bien.
    Moi je te verrais bien à Griffondor 🙂
    Bon week end

  8. Répondre Stephanie 23 septembre 2022 à 10 h 54 min

    hello

    contente que le chat aille mieux!

    pour le reste, je suis déjà attérée de voir sortir de terre ces horribles lotissements qui sont déjà moches, masi en plus bétonnent la nature encore et encore…. alors que des maisons de village s’abiment parce qu’elles ne « conviennent  » pas aux gens..
    et je comprends ton désarroi.

    Ceci étatn comme pour les lotissemnts, il faut avouer que le pblm du logement se pose.. Je vois chez moi ( et je sais que c’est partout) des gens qui ne trouvent plus de location pour vivre (coucou les airbnb et autres locations saisonnières).. donc j’imagine que les mairies sont aussi tenues par cette réalité du terrain qui est que les gens doivent bien vivre quelque part …

    bref je n’ai pas d’autres pistes que celles évoquées et je compatis.

    • Répondre Marjolaine 29 septembre 2022 à 18 h 14 min

      Il y a clairement un souci de logement, surtout que les maisons secondaires sont légion dans le coin… je crois qu’un lotissement aurait été plus logique, là on va se taper un immeuble de 10,20 mètres et 45 mètres de long derrière des longères bicentenaires…

  9. Répondre Sosobio 23 septembre 2022 à 12 h 50 min

    Coucou Marjolaine,
    SUPER pour Okochi ! Bon courage dans cette lutte contre le permis de construire… Et bravo pour l’anniversaire Harry Potter ! J’ADMIRE les mamans qui arrivent à faire ce genre de choses !
    Bon courage et tiens-nous au courant !

    • Répondre Marjolaine 29 septembre 2022 à 18 h 16 min

      Alors pour l’anniversaire, MMM a fait la majorité du taf ! Merci 🙂

  10. Répondre celine 23 septembre 2022 à 22 h 24 min

    Bonjour,
    Dans ma région, idem : les communes construisent de petits immeubles de logements à visée sociale ou non. Je crois qu’ils doivent atteindre un pourcentage de logements locatifs.
    Etant donné que peu de zones sont constructibles ou potentiellement constructibles, pour préserver les terres agricoles à l’extérieur des villages, ces immeubles se trouvent souvent au milieu des maisons, dans le but également de dynamiser les villages. Chez moi en tout cas, il n’y a rien à faire quand un projet de la sorte s’est vu accorder un permis. Les élus sont ravis : ce sont en général eux qui ont été démarcher les constructeurs.
    Tiens-nous au courant de l’évolution!

    • Répondre Marjolaine 29 septembre 2022 à 18 h 17 min

      C’est exactement ça. Sauf que c’est un logement pour loger les travailleurs d’un hôtel de luxe…

Laisser un commentaire