Lecture

Lecture wbzh – Ouessantines : avis

wbzh_ouessantines04

Ce mois-ci, je vous ai proposé de reprendre en douceur le cercle de lecture wbzh avec une bande-dessinée intitulée Ouessantines de Weber et Nicoby.

C’est avec fébrilité que j’ai commencé ma lecture car j’avais été charmée par les couleurs de la couverture avec ce beau ciel et ce phare majestueux.Pourtant, j’ai été un peu déstabilisée par les dessins que je n’ai pas trouvé jolis au premier abord. En fait, ce sont les visages qui ne m’ont pas plu. Comme si ils étaient dessinés maladroitement, pas vraiment terminés. A côté de cela j’aimais bien la mise en couleur donc, j’ai essayé de ne pas me focaliser trop sur les visages.

wbzh_ouessantines05

L’histoire, c’est celle de Soizic qui part ouvrir une maison d’hôtes sur l’île de Ouessant. Là-bas, les îliens la regardent d’un mauvais oeil et seule la vieille Marie lui apporte son soutien. Marie sera retrouvé pendue sans trop d’explications mais sa dernière volonté implique Soizic à qui elle demande de faire le tri dans ses affaires. Soizic va  gérer de front l’ouverture de sa maison d’hôtes, la présence de sa mère, la menace des vieilles amies (les « corneilles ») de Marie qui semblent chercher à protéger une secret, le nettoyage de la maison de Marie et sa relation amoureuse naissante avec Erwan, l’instituteur. Bref, il y a de quoi faire !

J’ai aimé cette histoire, notamment grâce aux personnages secondaires qui font l’âme de Ouessant. Le scénario semble en effet foisonnant et parfois, il prend des raccourcis un peu tirés par les cheveux mais au final, ce côté « feuilleton de l’été » n’est pas désagréable.

Quant aux dessins, je me suis très vite habituée aux traits un peu particuliers des visages pour finalement me laisser emporter par les vignettes de cet ouvrage. Certains paysages de Ouessant sont absolument ravissants.

wbzh_ouessantines06

A noter qu’à la fin du livre, l’éditeur propose une promenade à Ouessant avec quelques explications sur l’historie et les us et coutumes de l’île.

Sans trouver qu’il s’agisse d’une livre incontournable, je vous conseille la lecture de Ouessantines pour la jolie balade qu’il propose et pour le scénario assez divertissant.

Ouessantines est disponible ici ou directement chez votre libraire.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

3 commentaires

  1. Répondre Amalia 2 octobre 2015 à 7 h 57 min

    Ca peut être sympa pour se changer les idées.

  2. Répondre Emeline 10 octobre 2015 à 14 h 13 min

    Je viens de terminer cette BD et je n’ai pas tellement aimé ; l’histoire est trop tirée par les cheveux pour moi. Elle m’a quand même donné envie de découvrir la Bretagne et Ouessant.

  3. Répondre Lecture wbzh : Belle-Île en père – avis | Wonderful Breizh 16 juin 2016 à 7 h 00 min

    […] l’histoire et le fait que la trame, même si elle est différente, reprenne pas mal celle de Ouessantines. Quant au parallèle avec Sarah Bernhardt, même si j’ai apprécié de découvrir que la […]

Laisser un commentaire