Lis ma vie

Moi en pire ou en mieux ?

photo 3-1_Fotor_CollageIls ont tous les trois leur personnalité. Bien trempée évidemment.

Kouign Amann est un petit garçon qui réfléchit beaucoup et pense en savoir plus que les adultes. Fleur de Sel est un volcan (souvenez-vous, le volcan sous la fleur) dont les éruptions sont aussi intenses que brèves. Quant à Petite Gavotte-Pol Pot, no comment.

Dans nos familles ont nous dit au choix : “ça vous étonne vu les parents ?” ou “dans votre famille, il n’y a que des chefs”. Moi, je vous assure que 5 chefs, ça fait beaucoup et qu’il faut une certaine dose d’énergie pour être chef en chef. Je vous le dis en toute sincérité, ils m’épuisent. Mais ils me rendent meilleure. Ils épuisent toutes mes ressources qu’il s’agisse de ma patience extrêmement limitée, de mon sommeil (si précieux) qu’ils ont massacré pendant plus de 5 ans et qui ne sera plus jamais aussi insouciant, de mes nerfs que j’ai l’impression de ne jamais avoir eus, de mon intelligence qui est souvent mise à mal quand il fait expliquer certaines choses.

Et pourtant donc, un peu comme MMM me permet d’être une meilleure version de moi-même, ils m’améliorent. Ils font de moi une version toute équipée de la Marjolaine qui n’était pas maman. Avec eux, j’arrive à dépasser ma fatigue, je trouve un sursaut d’énergie pour les accompagner un peu plus loin, je finis par déceler la dernière once de patience qui était bien cachée derrière ma colère, je fais preuve d’écoute alors que j’ai la tête à complètement autre chose.

Toute équipée la Marjo mais pas forcément avec les bons équipements aux bons moments, hein, ça serait trop évident. Alors parfois, j’ai l’impression d’être la pire des mamans et puis c’est le gros bazar quand même. Souvent même. Mais ce bazar, c’est ce qui fait aussi que je l’aime tant, notre vie à 5 et qui me donne envie de faire mieux, pour les élever du mieux que je peux.

Parfois, je songe que ça serait plus simple si j’avais des enfants un peu moins futés, un peu moins énergiques, un peu moins curieux, un peu moins créatifs et un peu plus obéissants, un peu plus dans le rang. Plus simple, c’est certain mais moins riche aussi. Et ça fait longtemps que je l’ai compris, la simplicité à ce niveau-là, ça ne m’intéresse pas.

Tout ça ne semble pas avoir beaucoup de sens si ce n’est de dire que du vivre 24h/24 avec eux comme en ce moment, c’est complètement génialement intense.

Ps : bienvenue à Gaspard !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

27 commentaires

  1. Répondre Bene 27 juillet 2015 à 9 h 34 min

    Très joli texte, et je m’y retrouve beaucoup!

  2. Répondre LudiM 27 juillet 2015 à 9 h 39 min

    Comme ça me parle aussi! Je dis souvent que j’ai des enfants “turbulents”, mais je n’aurais pas voulu d’enfants sages 🙂 C’est chouette de sortir de sa zone de confort pour ses enfants.

  3. Répondre charlotte 27 juillet 2015 à 9 h 40 min

    En tant qu’enfant on peut parfois avoir l’impression de n’apporter que plus d’embêtements que de bonheur à nos parents, alors lire un tel texte ça fait du bien! Merci 🙂

  4. Répondre Mère Geek 27 juillet 2015 à 10 h 24 min

    Oh oui, parfois on aimerait qu’ils arrêtent de poser des questions insolubles, de tester nos limites et d’être empathiques.
    Ce dimanche, j’ai demandé à mon Fiston Geek de 5 ans “Pourquoi vous êtes à faire le bazar au lieu de faire la sieste ?”…réponse : “Parce qu’on veut que vous vous occupiez de nous, maman.”
    Ils savent très bien, quand on leur a appris à l’exprimer, ce qu’ils veulent au fond. J’ignore s’il faut s’en réjouir ou s’en effrayer.

  5. Répondre barbara (suisse) 27 juillet 2015 à 10 h 31 min

    voilà, tu résume bien ce que veut dire avoir des enfant qui ont beaucoup d’énergie, qui nous prennent à nous beaucoup d’énergie mais qui nous donnent à leur fois si beaucoup d’autre choses …
    une belle été 🙂

  6. Répondre Morgane 27 juillet 2015 à 10 h 32 min

    Merci pour ces jolis mots que tu arrives si facilement à écrire et qui me font vraiment penser à mes sensations face à mes 2 adorables p’tits monstres.

  7. Répondre anyo 27 juillet 2015 à 11 h 24 min

    J’aime quand tu mets de si jolis mots sur ta vie ! Souvent j’y repense et ça me redonne l’énergie de chercher moi aussi ce petit bout de patience égarée derrière mon épuisement ! Chez nous on dit qu’on vit dans un joyeux bordel et que c’est ce qui fait notre bonheur !

  8. Répondre Marjibk 27 juillet 2015 à 12 h 06 min

    Je crois que j’ai trouvé le surnom de ma petite dernière… Pol pot me paraît une évidence! je m’arrêtais à la dictatrice, mais je trouvais que ça sonnait bof… désormais c’est parfait!
    Et pour les sentiments et le dépassement de soi, en effet les enfants nous font aller au bout de nous même, mais on en sort enrichie de milles choses!
    Bonnes vacances à vous 5.

  9. Répondre Chouchanik 27 juillet 2015 à 13 h 07 min

    Le mien, on l’appelait Bénito quand il était petit 😉

  10. Répondre Comme un nuage de lait... 27 juillet 2015 à 13 h 38 min

    Un très joli texte, dans lequel je me retrouve complètement : le manque de patience, la fatigue parfois intense, les doutes et le manque de confiance… mais un bonheur immense d’être maman, d’être la maman de mes deux enfants, mes pépites, mes Amours qui m’apportent tellement au quotidien!
    Et souvent, je me demande, c’était comment avant eux? Quel goût, quel parfum, quelle musique composaient ma vie? C’était tellement moins riche, moins coloré…
    Merci mes enfants chéris…

    Belles vacances

  11. Répondre lexou 27 juillet 2015 à 13 h 40 min

    Ton billet me fait du bien, je n’ai pas tris enfants mais une seule, débordante d’énergie, pipelette à souhait, têtue à jamais, bref…pleine de vie.Parfois je me sens nulle, ma patience est mis à l’épreuve!Je suis en 80% jusqu’au 31 août, je ne pensais pas survivre aux mercredis et pourtant j’en redemande, si seulement je pouvais rester à 80%…mais ce n’est pas possible…Ton billet me ait du bien parce qu’il me rassure, je ne suis sûrement pas la meilleure de mamans, mais la maternité ma aussi comme toi beaucoup apporté.Moins de sommeil, plus de culpabilité, mais beaucoup d’Amour et c’est ce qui compte au final!Bises en Bretagne!

  12. Répondre Sarrah 27 juillet 2015 à 14 h 49 min

    dis maman, pourquoi l’eau elle mouille, et pourquoi tu as le droit de nous hurler dessus et pas nous, qui vient chez nous ce soir puisque tu prepare à manger (comme si je ne faisais jamais à manger quand on pas d’invités!!!!)…. voice de koi est fait mon quotidian, mais aussi certaines de mes nuits, Mais!!! quand ils ne sont pas là, c le grand vide, mon plus grand est un volcan de tendresse et d’amour, mais qui brûle des fois, et la petite une boule d’energie, d’une effervescence tel, qu’on en oublie la fatigue le manqué de sommeil et les crises de nerfs!!!! Thank God de les avoir

  13. Répondre sheli29 27 juillet 2015 à 16 h 51 min

    Ma soeur m’appelait Pol Pot quand on était petites, mais je n’ai toujours pas compris pourquoi 😀

  14. Répondre Soleil de minuit 27 juillet 2015 à 17 h 58 min

    Est-ce que ça existent les enfants sages ?
    Je ne suis pas certaine et c’est tant mieux. Plein de vie et en bonne santé, c’est le plus important. Certes c’est épuisant !
    Ma façon de vivre serainement la chose, retrouver mon âme d’enfant et voir la vie avec ses yeux à elle…

    • Répondre Soleil de minuit 27 juillet 2015 à 17 h 58 min

      Des fois, je redeviens grande parce que je suis quand même la maman et c’est moi qui décide !

  15. Répondre Joëlle 27 juillet 2015 à 21 h 06 min

    🙂 récemment je me questionnais également, Ils sont épuisants chez moi aussi ,mais qu’est ce que c’est enrichissant ! Une autre manière de repousser ses limites !

  16. Répondre Priscille 27 juillet 2015 à 22 h 47 min

    Je me reconnais beaucoup dans ton texte… sauf que je n’aurai jamais su l’écrire aussi bien. Enceinte de mon 1er je disais à mon mari que je craignais d’avoir un enfant mou et sans idée… Il m’en reparle de temps en temps maintenant que mes 2 sous-chefs repoussent mes limites en permanence. Cela ne peut pas être des maman en carton qui ont des enfants si passionnants…

  17. Répondre fred 28 juillet 2015 à 21 h 51 min

    C’est exactement ça. Quand on n’est pas parents, on jugent ces parent qui ne savent pas se faire obéir, qu’ils crient sans cesse mais quand on le devient à notre tour, on comprend vite que ce n’est pas si simple. Mais je ne reviendrai jamais en arrière, ils ont beau nous fatiguer, nous énerver, nous faire rire, je les aiment trop

  18. Répondre AAA 29 juillet 2015 à 19 h 25 min

    tellement, mais alors tellement exactement véritablement vrai!!!

  19. Répondre Lariska 30 juillet 2015 à 1 h 27 min

    Bonsoir,
    ce texte m’a beaucoup fait réfléchir… Qu’est-ce qui fait que nos enfants sont ce qu’ils sont? A regarder ce qui se passe chez moi, mais aussi autour de moi, les enfants vont toujours jusqu’au bout des limites qui leur sont fixées par leurs parents. Et selon ces parents, les limites peuvent être plus ou moins strictes! Je suis d’ailleurs persuadée que ce ne sont pas des limites décidées consciemment, mais que ça correspond plus profondément aux limites de ce que les parents peuvent supporter physiologiquement (en tous cas pour le sommeil de ma fille ça a été ça). Certains enfants sont élevés avec des limites plus strictes, ils n’en sont pas moins éveillés, créatifs et joyeux que les autres! De même des limites plus larges ne sont pas synonymes d’enfants mal élevés! S’il n’y avait qu’une seule façon de faire pour avoir des enfants épanouis, ça se saurait.

  20. Répondre Hanna 4 août 2015 à 9 h 33 min

    La photo est géniale !
    Il paraît qu effectivement les enfants sont des miroirs !
    Ca peut faire mal ! Mdr
    Merci pour cet article !
    Hanna
    http://www.journaldunemaman.fr

  21. Répondre Aurore 7 août 2015 à 4 h 55 min

    Comme je suis rassurée de lire ces quelques lignes!!!! Je viens pour la première fois commenter mais je suis depuis longtemps votre blog.

    Mon aine a été diagnostiqué enfant à haut potentiel cette année. C’est un tsunami j’ai enfin compris son comportement (en partie hein?) et j’ai envie qu’il soit heureux. Je suis souvent désarmée, surprise et inquiète mais vos lignes me rassurent.

    Vous avez une jolie famille et j’aime beaucoup vos photos et articles.

  22. Répondre Futur papa 30 août 2015 à 21 h 21 min

    Bel article!
    j’attends de voir comment va être ma fille mais cela ne m’étonnerait pas qu’elle ressemble à sa mère!

Laisser un commentaire