Test

Transat Leaf de Nuna : test

Voilà un crash-test 100% réussi. Dans mon billet sur mes must have pour Pyrrhus, devenue depuis Petite Gavotte, je vous parlais de ce transat, le Leaf de Nuna. Un très joli transat en forme de feuille d’où son nom : leaf = feuille en anglais (ça vous fera 5 euros pour la leçon Wall Street English, payable par Paypal, merci). Il me faisait envie à moi en tant qu’adulte car j’imaginais que le bébé devait se sentir installé bien confortablement dans ce transat cocon et parce que son doux mouvement latéral me semblait idéal pour bercer un petit bébé. Je ne pensais pas qu’il remplirait aussi bien son office !

2012.3-8133.JPG

2012.3-8135.JPG

Pour tout vous dire, Petite Gavotte aime passionnément les bras. Elle aime mes bras à moi, les bras de son père, les bras de n’importe quelle personne consentante (et elles sont nombreuses) même si elle semble avoir un faible pour les bras de la Mamzelle de Shalima (à chaque fois que l’on se voit, ces deux-là passent de longues heures sur le canapé, Petite Gavotte ronflant allègrement dans les bras de sa baby-sitter préférée).

Le hic, c’est que je n’ai pas une jeune fille au pair à disposition et que la plupart du temps, les bras dans lesquels elle est, ce sont les miens. Comprenez-moi, j’adore porter ma fille, lui faire des câlins, lui renifler le cou mais j’ai aussi besoin de me servir de mes mains pour faire des trucs triviaux (me laver, faire à manger, travailler un peu, plier le linge…). Durant ses deux premiers mois, elle ne s’est endormie qu’au sein ou dans les bras et, si jamais on avait l’audace de la poser dans son couffin, elle se réveillait immédiatement (sauf la nuit, ouf). Je sais bien que certains bébés ont plus besoin des bras que d’autres (mes enfants en sont la preuve vivante) mais je commençais à mal vivre cette situation. Passer trois heures l’après-midi sur le canapé à regarder le télé ou les mouches voler ou encore passer mes journées avec l’écharpe de portage, cela devenait difficile pour une hyperactive comme moi. C’est à ce moment que Nuna m’a envoyé le Leaf en test. Je l’avais repéré, il me plaisait bien, Petite Gavotte n’était pas bien installée dans son transat (un Chicco qui était très bien mais qui après 3 bébés était complètement défoncé, RIP), c’était parfait.

Le Leaf est arrivé pour les 8 semaines de Petite Gavotte, je l’ai monté en un clin d’oeil et puis j’ai installé ma fille dedans. Elle s’est mise à pleurer un peu, j’ai donné une impulsion pour qu’elle soit bercée. La femme de ménage est arrivée à ce moment-là, je suis allée lui ouvrir. Pendant que nous papotions, Petite Gavotte s’était endormie. J’étais scotchée, tellement scotchée que j’en ai parlé sur Facebook. Pour la première fois, elle a fait une sieste d’1h45 sans être collée à moi. Le miracle. 

Bon, malheureusement, le miracle ne s’est produit pas à chaque fois mais le Leaf m’a offert un vrai souffle d’air à un moment stratégique : j’allais craquer devant l’exigence (pourtant bien compréhensible) de ma fille et nous avons trouvé une alternative qui nous convient à toutes les deux. Petite Gavotte grandit aussi. Elle a de moins en moins besoin des bras (même si MMM propose qu’on la rebaptise “Caramel, parce qu’elle colle quand même beaucoup”) et elle parvient à s’endormir seule en journée (le passage à l’hôpital a aussi imposé une certaine distance avec les bras) puisque les bébés respirent moins bien dans les bras. Désormais, quand je vois qu’elle montre des signes de fatigue, je l’installe dans son transat et elle s’endort facilement, le plus souvent après seulement quelques va-et-vient du Leaf. Le soir, elle participe au repas avec nous, tranquillement posée dans son transat.

Pour le côté technique du Leaf (de la Leaf comme dit MMM) :

– le Leaf est utilisable dès la naissance en transat. ensuite, quand le bébé commence à se redresser ou à tenir assis, il faut le remiser pendant quelques temps pour l’utiliser à nouveau plus tard comme petit fauteuil (jusqu’à 26 kilos). Fleur de Sel et Kouign Amann s’installent régulièrement dessus pour “se détendre” m’a dit Kouign Amann. Ils aiment bien le côté rocking-chair du truc.

– nous possédons le coloris Moka mais il existe en 3 autres coloris dont le Bouleau que j’ai vu chez une amie (qui valide également l’utilité du Leaf) et qui est très joli aussi.

– la ceinture maintient bien le bébé, dommage que les scratchs fassent autant de bruit car on prend le risque de réveiller le bébé quand on veut le changer de place.

2012.3-8136.JPG

– il existe une arche de jeu qui s’adapte dans laquelle je compte investir rapidement. Voir la rubrique accessoires.

– sur les photos, le transat a l’air très droit, en fait, il est plus allongé même si je le trouve un peu raide quand le bébé est tout petit. Dommage, on ne peut pas modifier son inclinaison…

– le coussin est très doux (100% biologique), ne chauffe pas et ne fait donc pas transpirer la tête du bébé (c’était ce que je reprochais au Dooomoo de Babymoov).

– le mouvement latéral est très doux et l’intertie est remarquable (je précise qu’il n’y a pas de moteur). On peut également bloquer le transat pour éviter qu’il ne se balance tout seul.

– si vous voulez avoir plusieurs enfants, l’investissement (130 euros quand même) dans un Leaf est intéressant car il est robuste et évolutif. C’est le genre d’objets que l’on peut aussi acheter d’occasion car avant de péter un Leaf ou même de défoncer son assise, il faut vraiment y aller.

– dernier point, il est super joli. Je regrette que les travaux de notre maison ne soient pas déjà faits (patience, en 2014 maybe…) pour le voir au milieu de notre beau salon tout blanc car c’est vraiment un très bel objet, bien designé.

Au moment où j’écris ce billet, Petite Gavotte dort (et ronfle même) comme une bienheureuse dans son Leaf (les photos datent de quelques minutes et c’est elle qui se colle la couverture sur le nez comme ça, c’est pas moi !).

Si vous avez testé ce transat, n’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire, je suis curieuse de savoir si il a les mêmes effets sur d’autres bébés ! Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas non plus à les poser.

Merci à Nuna qui m’a offert ce Leaf pour test. Vous pouvez retrouver la marque sur sa sympathique page Facebook.

Rendez-vous demain pour un Bits+Pieces géant, j’ai des tonnes de photos en retard à vous montrer !

PS : la lose semble être en pause, ouf.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi