Infos en vrac

Infos en vrac du jeudi 15 novembre

photo-128.JPGBon, je vous préviens, on va pas faire dans la paillette et le liberty aujourd’hui, les infos sont un peu moroses et mon humeur est… comment vous dire… à fleur de peau…

– Mardi 13 novembre = pire journée depuis bien longtemps. Ayant appris que ma Mamie Elise était bien malade, j’ai voulu sauter dans un avion pour aller la voir. Sauf que je ne peux pas voyager en avion (même en restant en France) avec Petite Gavotte car la demoiselle de 2,5 mois n’a pas de papier d’identité (dénoncez-là à la police). J’ai donc voulu faire un passeport en urgence mais sous le coup de l’émotion/fatigue/stress/inquiétude, j’ai oublié mon porte-monnaie dans le bar-tabac où j’ai acheté mon timbre fiscal. Au moment de payer les photos d’identité, plus rien. Quand j’y suis retournée, plus de porte-monnaire. J’étais tellement énervée que j’ai voulu m’acheter un paquet de clopes. Sauf que je n’avais plus d’argent. Donc plus de CB, plus de carte vitale, plus de permis de conduire, plus de carte de fidélité Monop (le pire, je crois)… Voilà, une bonne journée de mouise où j’ai dû pleurer une trentaine de fois et me moucher dans mes manches autant de fois  (j’avais plus de Kleenex). Heureusement, avoir la famille à proximité, ça change la vie et ça aide à tenir le coup.

– Je vous épargne mes galères de réservation de billet de train sur internet sans CB, hein, on va juste dire que c’est impossible, même avec le numéro de celle de MMM puisque j’avais besoin de la CB pour retirer les billets. Surtout que finalement, comme ma mamie a une infection pulmonaire, il vaut mieux que j’attende un peu pour venir avec Petite Gavotte.

– Faire un passeport pour une minipoucette de 2,5 mois, c’est l’éclate totale. Couleur des yeux ? Ben, je sais pas, on a qu’à écrire “suspense” ou “bleu-gris-marron”. Du coup, on a mis marron parce qu’on voit un peu de marron au milieu du bleu, trop perspicace. La photo ? Easy. J’appréhendais mais Petite Gavotte a bien fait la tronche comme il le fallait en regardant l’objectif du photographe (oui, je suis allée en studio, le photomaton, je le sentais moyen). Le type m’a dit que c’était la première fois que ça allait aussi vite avec un si petit bébé. Cette petite sera mannequin. Je crois juste les doigts pour que la photo ne soit pas refusée car le fond blanc (= moi cachée sous une couverture) n’est pas complètement blanc.

– Comme j’aime le risque, je suis allée en mairie faire ce passeport avec les trois Pin’s, sinon, ça aurait été trop facile. Mais vous savez quoi ? Ils ont été adorables tous les trois. Tellement adorables que je suis allée dépenser 8 euros pour 2 tour de manège chacun (non mais 8 euros les 4 tours de 2 minutes, c’est l’hallu, non ?). Je crois que les enfants (enfin les miens) savent quand il ne faut pas aller plus loin et qu’il faut nous ménager.

– Je profite de ces infos en vrac pour vous raconter la dernière de Fleur de Sel aka Joe la Connerie. Dimanche, alors que j’étais en brocante (pour chercher des meubles pour la maison de poupée que je retape pour son anniversaire), que MMM et Kouign Amann remplissaient le cahier du récit des vacances, Fleur de Sel a disparu une vingtaine de minutes à l’étage. Elle a tout simplement ouvert ma boîte à vernis à ongles (la prunelle de mes yeux, en somme), ouvert tous les flacons pour peindre une voiture Cars de son frère (elle est fan de tuning). Avec son habilité légendaire, elle a renversé un vernis (un orange fluo) et voulu essuyer avec un gant de toilette. Voyant que sa connerie prenait des proportions magistrales, elle est allée demander à MMM de lui laver les mains avec sa petite bouche en coeur. Et moi, pauvre malheureuse, j’ai perdu la moitié de mes vernis qui ont été mal rebouchés ou renversés. Je souffre. Et si on ajoute le rouleau de papier dans les toilettes, les trente bouquin sortis en 20 secondes juste pour “bouquiner”, les 50 doudous balancés sur la tête de sa soeur, on peut dire que Fleur de Sel est en très grande forme depuis une semaine.

– Je vous annonce l’arrivée du petit Oedipe à la Nourserie. “Papa, pourquoi tu pars pas ce soir à Paris pour que je dorme avec maman” a dit Kouign Amann dimanche soir. Je précise que Kouign Amann ne dort jamais avec moi, j’aime trop pouvoir faire l’étoile de mer tranquille dans mon lit quand MMM n’est pas là.

– Note positive : si Petite Gavotte fait par accident quelques nuits, Kouign Amann et Fleur de Sel dorment parfaitement bien depuis une semaine. Plus de réveil en hurlant au milieu de la nuit, ouf.

– En parlant de sommeil, si vous êtes enceinte, je vous invite à lire ma prose sur le blog de Véronique Delachaux, cela peut peut-être vous aider.

– J’avais oublié de vous le dire (je sais, je suis définitivement ma pire attachée de presse), mais le magazine Info Bébé (Info Crèche) m’a fait l’honneur en novembre d’un article. Bienvenue aux lecteurs d’Info Bébé car je sais que vous êtes nombreux à être arrivés par ce biais récemment !

infobebe.jpg

– J’allais oublier de vous parler des deux points perdus en une semaine sur mon permis de conduire pour excès de vitesse (+ 2 et + 4 km/h), j’aurais dû m’abstenir de vous en parler car ça me déprime rien que d’y penser. Heureusement, pour oublier, je bois et je fume. Non, je joue à Happy Street, le jeu parfait pour mère allaitante qui occupe les réveils de nuit (et si vous voulez me rejoindre, je suis sous Game Center sous le pseudo Marjoliemaman). Et puis, en partant à l’école, je regarde avec les Pin’s les levers de soleil fabuleux que nous offre notre Bretagne chérie. Haut les coeurs.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi