J’aime – J’aime pas

J’aime – J’aime pas en août

J’aime

– fêter ce mois-ci les 4 ans de mes “J’aime – J’aime pas”… Remember, le premier est ici

– avoir un enclos terminé qui n’attend plus que mon poulailler pour recevoir ses habitantes. Merci à l’équipe “construction du poulailler” pour son efficacité.

photo-42.JPG

– regarder mes Pin’s qui adorent s’ébrouer dans la mer avec leur papa. Deux poissons alors que je suis du genre phobique des vagues, ils m’épatent.

– la sollicitude des gens, mêmes inconnus, qui me demandaient : “vous ne souffrez pas trop avec cette chaleur dans votre état ?”. Ben non que je répondais vu que ça allait.

– le timing parfait qui a entouré l’arrivée de notre petite nouvelle. Nous aurons une jolie histoire à lui raconter plus tard car il y avait tout le monde ou presque autour de nous ce soir-là et que nous garderons tous un souvenir ému d’une pizza partagée après une longue journée de labeur (rapport au poulailler) avant l’ébulltion qui a précédé notre départ pour la maternité.

– avoir passé une semaine en compagnie de notre petite nouvelle. Cette jolie demoiselle qui semble comprendre tout ce qu’il se passe autour d’elle, qui a repris son poids de naissance au bout de 4 jours et qui me laisse dormir plusieurs heures d’affilée la nuit (je songe à demander un test ADN pour vérifier qu’elle est bien la soeur de Kouign Amann et Fleur de Sel) mais bon, on ne crie pas victoire, un bébé, c’est changeant. Je vous révèle son surnom de blog lundi prochain. Vous me connaissez, j’adore les suspenses à deux balles.

photo-41.JPG

photo-43.JPG

– l’avalanche de messages qui a entouré la naissance de notre petite nouvelle. J’ai lu avec bonheur et émotion le moindre SMS, le moindre commentaire, le moindre tweet et le moindre message sur Facebook. Un énoooooorme merci et mes plus plates excuses pour mon incapacité à y répondre. Mais bon, vous comprenez, j’ai 3 enfants maintenant (je vais la ressortir souvent cette excuse je pense).

– être bronzée, ça donne meilleure line à la jeune accouchée que je suis !

J’aime pas

– m’être mise à gonfler après avoir fanfaronné : “moi, les problèmes de circulation et de rétention d’eau pendant la grossesse, je ne connais pas” une quinzaine de jours avant l’accouchement. Bonjour les doigts de pieds en mode saucisses-cocktail” et les moufles à la place des mains…

– avoir eu l’idée stupide (et maso) de me peser au retour de la maternité. On devrait brûler les balances avant de partir accoucher. Bon, depuis je dégonfle et je n’oublie pas qu’à chaque grossesse, il m’a fallu un an pour retrouver mon corps (ou quelque chose qui y ressemble).

– attendre encore la maison de mes poules commandées il y a une cinquantaine de jours…

– que ce mois d’août soit passé si vite finalement et me dire que l’été touche à sa fin.

 

Bon week-end, soyez sages !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi