Bretagne

Là où ils sont nés…

photo-141J’ai fermé la porte sans y penser. C’était la dernière fois que je tournais la clé dans la porte de l’appartement de Banlieue-sur-Marne. Aucune nostalgie, aucun regret, simplement le sentiment d’y avoir vécu cinq années très riches. Nous nous y sommes mariés, nous y avons fait deux enfants, nous y avons été heureux. Nous y avons connu la vie qui va très vite, la peur de nos vies, la vie l’un sans l’autre, la vie fusionnelle, la vie à 2, la vie à 3, la vie à 4… La vie des plaisirs simples.

Ce lieu a été l’écrin des grands moments de nos vies et même si nos enfants sont nés à l’Hôpital des Clefs, il restera pour moi l’endroit où ils sont nés. Là où ils ont pris racine dans nos vies et nos familles. Pour Kouign Amann, je garderai l’image de cette lumière de mars. Pour Fleur de Sel, cela sera celle de son retour à plus de 3 mois après ses péripéties en réanimation. Ce jour-là, nous étions tous les 4 dans le salon, Fleur de Sel bien installée dans la couverture fabriquée par Mamyvonne, Kouign Amann en train de courir à droite à gauche de bonheur… MMM a mis dans son ordi le CD enregistré et offert par notre ami « Le Paresseux » pour son anniversaire. C’était Hallelujah, une musique déjà précieuse pour nous qui l’est devenue encore un peu plus ce jour-là. En plus d’être la musique de notre mariage, elle est devenue la musique du retour de Fleur de Sel parmi nous. Le vrai début de notre vie à 4.

Nous avons laissé une parcelle de ces souvenirs, un petit supplément d’âme entre les murs de cet appartement. Je souhaite aux prochains habitants d’y trouver le même bonheur au quotidien. Et je nous souhaite d’écrire encore de nombreuses pages d’une vie aussi riche dans notre cocon breton…

PS : je vous invite à écouter les musique du Paresseux parce qu’il est bourré de talent. Si Hallelujah a ma préférence en raison de cette histoire, le reste des chansons est également à savourer.

PS 2 : En écrivant ce billet, j’ai beaucoup pensé à celui d’Isabelle qui m’avait touché à l’époque. D’ailleurs, ce n’est pas non plus un appartement où les enfants « font leur nuit » mais ça, je ne l’ai pas dit aux « nouveaux »…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi