Lis ma vie

Mon fils, ma honte

lecrime.JPGJ’ai une hantise depuis que j’ai des enfants : qu’ils écrivent sur les murs lorsque nous sommes invités chez des amis. Avec Fleur de Sel, pas encore trop de stress vu qu’elle vient seulement de découvrir qu’elle pouvait aussi se retourner du ventre sur le dos. Avec Kouign Amann, je ne m’inquiétais pas trop. A la maison, il a essayé une ou deux fois d’écrire sur les murs et les meubles avant de se faire enguirlander copieusement sur le thème “on ne dessine que sur le papier” et de devoir essuyer tout lui-même. C’était des feutres lavables à l’eau, rien de méchant.

La semaine dernière, nous étions invités tous les quatre chez des amis, Favio y Valentina, que nous aimons beaucoup et qui ont un petit Cuquito du même âge que Kouign Amann. Je vous rassure tout de suite, Kouign Amann n’a pas écrit sur les murs chez eux. Non, il a fait pire.

Alors que nous déjeunons tranquillement, les garçons s’amusent dans la chambre. Tout à coup, la petite voix de Cuquito dit “il a dessiné sur ma cuisine”. Le “il”, c’est bien évidemment Kouign Amann qui se prend une copieuse avoinée dans les oreilles pendant que je passe l’éponge sur le coup de feutre vert qu’il a laissé sur la cuisine toute neuve de Cuquito (made in Ikea, la cuisine, je vais finir par leur demander de l’argent pour publicité subliminale, aux Suédois). Je ne suis pas contente mais on s’en sort à bon compte. Je retourne manger et à nouveau, j’entends la petite voix de Cuquito qui dit “il a dessiné en noir par terre”. “Il”, c’est de nouveau Kouign Amann qui… a dessiné par terre ! Non mais c’est pas possible, pourquoi, why, non ! J’ai eu beau essayé de frotter, je vous l’annonce tout net : du feutre pour tableau blanc sur du parquet brut, ça ne part pas (désolée d’avance pour ceux qui arriveront sur ce blog en ayant tapé dans google : “nettoyer feutre sur parquet brut”).

A ce moment-là, j’ai eu envie de disparaître. on m’aurait demandé si Kouign Amann était bien sorti de mon ventre, j’aurais pu dire “non, je n’en suis pas sûre…” tellement j’étais pétrifiée de honte et de gêne. C’est quand même la honte intersidérale d’avoir un gosse qui dessine par terre juste après s’être fait tiré les oreilles par sa mère, non ?

Heureusement, nos amis sont élégants et ont de l’humour (et un enfant). Ils ne nous ont pas fichus à la porte, ils ne nous ont pas soutiré un chèque pour refaire les 6 lattes de parquet brut flinguées par mon fils (je le signe quand vous voulez), ils nous ont dit  “ça arrive, c’est la vie, c’est les enfants”. Favio a trouvé que le dessin de Kouign Amann ressemblait à un idéogramme japonais et Valentina m’a même fait penser à prendre la photo pour le blog, c’est dire si ces gens-là ont de l’humour (ou alors c’est pour avoir une preuve au tribunal)…

Bref, un enfant, ça fait des bêtises. A ce niveau, ça s’appelle même des conneries. Donc, si votre enfant fait des conneries, mieux vaut que cela se passe chez des copains compréhensifs, déjà parents, au sens de l’humour assez développé… ça vous évitera de perdre leur amitié…

PS : Favio, Valentina, nous renouvelons nos plus sincères excuses… Lors de notre prochaine visite, nous attacherons les mains de Kouign Amann.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi