Fashion Mum

Et mon corps, il est où ?

J’ai bien remarqué, chères lectrices (et lecteurs mais là, pour le coup, à mon avis, vous n’y êtes pour rien), que l’un des articles les plus lus sur ce blog est : Vade Retro Vergetures, publiés dans une autre vie, au mois d’avril, soit le premier de votre dévouée Marjoliemaman. C’est qu’on aurait toutes les mêmes problèmes ou les mêmes phobies ? Bah certainement… Et s’il y a des modèles comme Florence Foresti (voir la vidéo et mille mercis Yzah !) qui retrouvent la ligne dans les 25 minutes après leur accouchement, il y a des modèles comme moi qui 6 mois après se demandent : et mon corps, il est où ?
Bah il est perdu pour la France ma bichette, j’avais envie de me dire. Et pourtant, depuis un petit mois, je le sens qui revient à pas de loup. Certes, il pourrait se grouiller un peu, depuis le temps que j’attends mais bon, je pense être sur la bonne piste même si, comme aime à le répéter ma gynéco “vous ne retrouverez JAMAIS votre taille de jeune fille”.

6 mois et demi après le grand jour, où en sommes nous, mon corps et moi ?

– il me reste 3,3 kilos à perdre (dont 800 grammes de seins, à vu de nez) pour retrouver mon poids de départ. Plus grand chose, surtout que je perds régulièrement quelques grammes chaque semaine depuis un mois ! Enfin la lueur au bout du tunnel. Depuis que j’ai arrêté d’allaiter, je prends du Minceur Jeune Maman de Forté Pharma. Un attrape-couillon(ne), évidemment, mais chez moi l’effet placebo fonctionne plutôt bien en général. Et puis le rose tendre (rose layette ?) de ces pilules m’a fait craquer. Mais leur base-line donne envie aussi “retrouver sa ligne, raffermir sa peau, regagner forme et tonus”. Moi je dis trois fois oui ! Ils le vendent bien leur truc à la pauvre jeune maman toute mollassonne de partout…
– en parlant de mollassonnerie, ça se raffermit mais on peut faire mieux. Ma copine N. m’a offert une crème Anew, modeleur de silhouette… J’ai commencé il y a trois jours. On tartine généreusement le cuissot et le fessier où les capitons se sont installés comme si la place était à eux. Oh, les mecs, avant vous, y’avait des muscles ici, ils vont vite revenir vous virer de là !
– les cheveux ? Depuis deux semaines, on constate une nette diminution de la perte capillaire. Mais ça ne veut pas dire grand chose puisque ça coïncide avec mon ratiboisage à 30 000 euros. Perdre des cheveux courts, c’est moins impressionnants que de perdre des touffes de cheveux longs. la coiffeuse m’a conseiller de continuer le Forcapil qui montre son efficacité au bout de deux mois. J’arrive presque aux deux mois de cure, je suis sur la bonne route. En tout cas, je me la pète grave avec mon petit carré blond qui rebique l’air de rien !
– les seins ? Bonne question mais je suis en période de transition post-allaitement… Ouin, je veux pas qu’ils s’en aillent !
– on termine avec nos pires ennemies : les vergetures (arghhhhhhhhh, je les hais, je les hais, je les hais !). Et bien, vous n’allez pas me croire mais j’ai de bonnes nouvelles. Le traitement couplé Phytolastyl et Triffadiane fait un carton. Certes mon ventre n’est pas lisse comme avant mais les vergetures (je les hais) sont beaucoup plus fines, beaucoup moins profondes et bien moins colorées qu’avant. Je peux d’ailleurs faire la comparaison avec des vergetures non traitées (car sous toison pubienne, le détail qui tue). Les vergetures non traitées sont moches (non pas que les autres soient belles), larges, profondes et rouges. Merci qui ? Merci ma dermato !

Mon corps d’avant n’est pas de retour, il ne reviendra certainement jamais mais je trouve qu’on est sur la bonne pente. Le fait d’avoir calmé mes fringales de chocolat et de muffins au nutella doit y être pour quelque chose aussi. Je m’en fiche, je me rattraperai à ma prochaine grossesse !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi