Fashion Mum

Plus dure sera la chute

Pffffffffff, ça tombe et ça n’arrête pas. Je parle de mes cheveux…
Tout le, monde sait que trois mois après l’accouchement, les cheveux de la jeune maman tombe. Ah bon, tout le monde ne le sait pas ? En fait, il y a une histoire de chute du taux d’hormones qui suit l’accouchement et trois mois plus tard, ça se traduit par une chute des cheveux.
Comme si on avait pas déjà assez à faire avec la perte de nos kilos, la chasse aux vergetures et la mine de papier crépon due au nouveau rythme de vie ?
Je ne vous raconte pas comme je me la pétais intérieurement quand j’ai vu que passé le cap des trois mois, je conservais ma superbe crinière. Dans la vie d’avant, j’avais plutôt une chevelure “maigre” mais cette merveilleuse période qu’est la grossesse m’a offert une véritable tignasse. Quel bonheur de voir sa chevelure s’épaissir au fil des jours et de se faire des bonnes grosses queues de cheval qui balancent fièrement sur le haut du crâne.
Donc voilà, trois mois après l’accouchement, tout se passait au mieux. Mais plus on avançait vers la fin du 4e mois, plus je retrouvais des cheveux coincés dans mes élastiques. Pas grave, pensais-je naïvement. et puis, ça a été au tour de la brosse à cheveux d’être très vite envahie…
Autant vous le dire franco (attention, âme sensible s’abstenir), aujourd’hui, j’en perds des poignées et des poignées. Tant et si bien que ça me file un peu la frousse de sentir ma queue de cheval ressembler de plus en plus à une queue de rat…
J’ai donc investit il y a quelques jours dans un remède pharmaceutique : le Forcapil (compatible avec l’allaitement). 32 euros le traitement de trois mois. Soit 10 euros par mois.
Il ne me reste plus qu’à croiser les doigts et à espérer très fort que la chute se calmera car à ce rythme, pour Halloween, je n’aurais pas besoin de déguisement…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi