Test

Le biberon Tommee Tippee

Avant de partir pour nos 5 semaines estivales (oui, je vous nargue, je sais), j’ai envoyé Monsieur Mon Mari acheter quelques objets de puériculture dont quelques biberons. Depuis la naissance, nous jonglions avec les petits biberons Avent (120 ml) prêtés par nos amis M et O. Avec le passage au lait artificiel en prévision, il nous fallait donc des biberons d’une plus grande contenance. MMM part donc à la recherche des grands biberons Avent puisque Kouign Amann accepte très bien les tétines de la marques (qu’on a commencé à lui proposer avec mon lait à 3 semaines, relativement tôt mais mon allaitement se passait très bien).
Sauf que MMM revient avec des biberons Tommee Tipee… La vendeuse de Bébé Cash avait bien fait son boulot… Voyant rôder mon homme dans le rayon biberons, elle l’a joué fine… “Ah oui, c’est pour un sevrage, essayez les Tommee Tippee”. Moi, j’ai rien contre, sauf que les Avent marchaient très bien aussi. J’espère au moins qu’elle était jolie la vendeuse de chez Bébé Cash ! MMM m’a dit que les prix entre Avent et Tommee Tippee étaient les mêmes, je lui fais confiance…

Nou s voilà donc avec ces biberons qui sont supposés être ce qu’il se fait de plus proche au niveau forme et au niveau texture du sein de la maman… Le plus, une valve anti-colique qui nous intéresse beaucoup, Kouign Amann étant un spécialiste des gaz intempestifs (désolée pour la poésie du jour !). MMM, à peine de retour du shopping pour Kouign Amann, nous repartons pour un apéro-anniversaire. Tiens, si je testais le biberon, vu que j’ai plein de bon lait tout frais tiré au fridge…

Arrive le moment à l’apéro-anniversaire où Kouign Amann me fait subtilement compendre qu’il a faim (traduction, il HURLE, d’un coup, c’est ça façon à lui de dire : à table !). Je sors donc le biberon profilé que même mon Kouign Amann il doit pas voir la différence avec mon sein. Je lui colle dans la bouche, il tétouille et s’énerve… Mince, ils ne disent pas s’il faut la mettre en haut ou en bas la valve anti-colique… Allez, je tente en haut. Kouign Amann hurle à nouveau. Bon, j’essaie valve vers le bas… M*rde, ça ne marche pas mieux… Kouign Amann se tortille tellement que j’ai peur qu’il tombe dans le canal tout proche… MMM essaie à son tour, rien à faire, Kouign Amann semble s’étouffer avec la tétine. De guerre lasse, je sors mon sein. Fin de l’épisode 1.

Un peu vexé que sa trouvaille ne trouve pas le succès attendu, MMM remet le couvert le lendemain. Re-belotte. Kouign Amann a l’air de s’étrangler avec la tétine… ça dure bien 5 minutes cette comédie. MMM fatigue et là, comme une héroïne, je prends la relève, j’attrape mon Kouign Amann, je le regarde bien dans les yeux et lui colle la tétine supposée magique… Et bah voilà, Monsieur nous descend son biberon en moins de deux…

Pourquoi a-t-on eu du mal au démarrage ? Bonne question… Le débit était peut-être trop fort ?
En tout cas, depuis, Kouign Amann a adopté le biberon qui ressemble presque tout pareil à mon sein.
C’est d’ailleurs dedans qu’il a bu son premier bib de lait artificiel. En aurait-il été pareil avec une tétine Avent ? Je pense que oui mais pour flatter le flair de MMM, je vais vous répondre que non…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi