Santé

Du cordon au nombril…

Faites un sondage auprès des jeunes mamans qui sont autour de vous : combien d’entre elles ont eu du mal avec les soins du nombril ? 9 sur 10…
(La seule qui mérite les félicitations du jury pour son sang froid est la maman de la petite A. que j’ai vu effectuer cette opération de main de maître).
Pourquoi, c’est un bien grand mystère. Il se cache sans doute derrière cette répulsion une raison psychanalytique en rapport avec le symbole du cordon qui relie le bébé au ventre nourricier de sa mère (pfff, je deviens chiante, non ?).
Bref, on s’en fout, toujours est-il que ce cordon, c’est pas simple de s’en occuper.
Il reste sur le nombril une croûte de sang et à la maternité, la sage-femme te montre comme il est facile de nettoyer tout autour avec de la bispetine. Sauf que quand tu rentres chez toi, dans ta petite maison, tu te retrouves comme une andouille, tétanisée avec ton flacon de bispetine dans la main, ton bébé face à toi et ce truc à nettoyer.
Tu y vas alors tout doucement, tu dégages autour de la croûte, tu t’excuses 50 fois auprès de ton bébé parce que tu as peur de lui faire mal (alors qu’il paraît qu’il ne sent rien du tout) et là, tu t’arrêtes en poussant des petits cris d’effroi… Tu respires et tu y retournes, tant bien que mal.

Et puis on te dit : “ça va tomber dans 10 à 15 jours”. Forcément, le 16e jour, il n’est pas tombé, ce satané cordon et là, tu t’inquiètes. Tu te dis que tu as du mal faire les soins, que tu dois être une mauvaise mère puisque cette croûte, elle est encore là !

Tant que MMM ne travaillait pas, c’est lui qui s’en est chargé mais il a bien fallu que j’affronte l’épreuve du nombril-cordon… Tout ce que j’espérais, c’était qu’il ne tombe pas avec moi où que je le retrouve dans la couche. Bien évidemment, il est presque tombé alors que je le nettoyais, comme par hasard… Seul un petit lambeau sanguinolent restait accroché. J’avais l’impression de me retrouver dans un film gore de série B… Après avoir repris mes esprits car j’avais la tête qui tournait un max, j’ai réussi à retirer la vieille croûte. Ouf, une opération plus intense que celle du Dr Weaver dans Urgences (j’aime bien le docteur Weaver, c’est une fausse méchante mais c’est pas le sujet du jour).
.

Maintenant, Kouign Amann a le plus beau nombril de la terre.

PS : j’ai été hyper courageuse hier pour les vaccins, j’ai même pas eu mal… En revanche, Kouign Amann a bien dégusté malgré les patchs anti-douleur… Et puis, monsieur fait ses dents à 7 semaines… Un précoce en plus, il pourrait me laisser un peu de temps !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi