Lecture

Lecture wbzh – Seuls les poissons : avis

Seuls les poissons

Comme je vous l’expliquais lors de la présentation du livre, j’ai choisi ce livre dans la biographie de Françoise Kerymer complètement au hasard. Finalement, le hasard n’a pas forcément bien fait les choses puisque que Seuls les poissons est en fait la suite d’un autre livre : Il faut laisser les cactus dans le placard. Même si le livre se lit très bien et se comprend sans son prédécesseur, je pense que cela m’aurait peut-être facilité la lecture car j’ai dû me concentrer pas mal au début pour reconstituer le puzzle de cette famille.

L’histoire : Marie, Anne et Lise sont sœurs. Marie est libraire à Paris, Lise navigue et Anne est artiste en Bretagne et accueille des jeunes en perdition avec son compagnon Carlos. Marie a deux filles avec Alex (parti vivre à Corfou) : Sarah et Elsa. Les membres de cette famille aux rapports complexes se retrouvent chamboulés après la disparition en mer du compagnon de Sarah (et père de son fils sans le savoir), Gabriel. Alors qu’elle a quitté la France pour travailler à New York, Elsa retrouve Gabriel par hasard un an après sa disparition. Vous comprenez pourquoi ça n’aurait pas été si mal de lire le livre d’avant ?Malgré cet effort nécessaire pour comprendre les différents nœuds de l’histoire, j’ai été très vite accrochée. Dès la 5ème page en fait parce que les histoires de disparition mystérieuse, je trouve ça super excitant. Je me suis laissée porter par le style extrêmement fluide mais tout de même recherché et précis de Françoise Kermyer. Cette femme écrit somptueusement bien, cela faisait longtemps que je n’avais pas été autant charmée par un style.

J’ai apprécié la structure du livre qui se déroule sur un an. On navigue entre New York, Paris, la Bretagne, Corfou et même les Antilles. On change de lieu, on change de point de vue. On traverse les saisons, on hume l’hiver New Yorkais, on admire la mer en Bretagne ou à Corfou, on voyage au gré des personnages, c’est agréable de les suivre.

Cependant, malgré tout, j’ai quelques bémols à formuler. J’ai trouvé difficile de m’identifier ou de m’attacher aux personnages. Même si spontanément, j’avais envie de m’attacher à Elsa (peut-être parce que c’est elle que l’on découvre en premier dans le livre), elle m’a donné envie de lui secouer les puces. Enfin, j’ai eu envie de secouer à peu près tout le monde et de leur payer une bonne thérapie de groupe parce que dans la famille « je me fais un nœud au cerveau à force de ressasser », ils se posent là. Enfin, c’est très classique je crois dans une famille. Et puis il y a beaucoup de solitude que l’on aimerait combler par de la légèreté. Il y a pourtant beaucoup de jolis moments et de tendresse.

J’ai eu du mal à terminer le livre aussi fluidement que je l’avais commencé car même si le postulat de base m’intéressait et attisait ma curiosité, l’ambiance générale et le rythme qui s’essouffle m’a conduite à lever le pied et à le terminer en traînant la patte. Une fois le livre refermé, il me restait un petit goût d’inachevé avec certes une jolie fin mais qui laissait ouverte le champ des possibles.

J’ai tout de même envie de lire Il faut laisser les cactus dans le placard car l’écriture de Françoise Kerymer est assez addictive .

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

9 commentaires

  1. Répondre Mamé Annie 12 mars 2015 à 8 h 47 min

    Tu me fais envie avec ce livre car on y parle de mes deux destination préférée, la Grèce …. et la Bretagne ….

    • Répondre Marjolaine 12 mars 2015 à 9 h 22 min

      Deux destinations de choix 😉

  2. Répondre Fanchette 12 mars 2015 à 8 h 48 min

    Merci pour cette critique.
    Pas eu le temps de lire (enfin surtout de me mettre à la recherche du dit livre)…
    Je ne connais pas cet auteur ; vu ton semi-enthousisame peut-être vais-je garder l’idée pour offrir les 2 tomes à ma mère pour un prochain cadeau : c’est le genre qui lui plairait je pense (et ça me donnera l’occasion de la lire à sa suite !)
    Merci pour la découverte en tout ça.

    • Répondre Marjolaine 12 mars 2015 à 9 h 23 min

      C’est une bonne idée et je suis curieuse de savoir si on aborde le deuxième tome plus aisément du coup, tu me diras si jamais tu les lis.

  3. Répondre Celine 12 mars 2015 à 10 h 20 min

    Ça ne fait pas trop Pancol et ses crocodiles, tortues et compagnie ? (je dois être la seule personne au monde à ne pas avoir aimé ces bouquins)

    • Répondre Marjolaine 12 mars 2015 à 11 h 10 min

      Non, c’est pas du tout le même style d’écriture, je te le prête si tu veux 😉

    • Répondre cathie 12 mars 2015 à 15 h 09 min

      Ah bon, toi non plus? alors on est au moins 2

  4. Répondre Amalia 12 mars 2015 à 12 h 32 min

    Non Céline je te rassure j’ai pas du tout accroché non plus avec les animaux exotiques de Pancol 😉

  5. Répondre Alie 12 mars 2015 à 14 h 59 min

    J’ai lu le premier. Et du coup, en commençant à la lire l’histoire / le résumé dans ta critque, je me suis mise à survoler tes écrits pour reprendre au moment de ton avis (je n’aime pas les spoilers, je lis même de moins en moins les 4ème de couv).
    Je ne savais pas que la « suite » existait. Elle est maintenant sur ma liste d’envie. Merci

Laisser un commentaire