Lettre à Robert

virginie_grimaldiMon cher Robert,

Dans ton livre, l’intrigue commence avec une lettre explosive qui donne l’impulsion à la suite du roman. Alors je me suis dit que cela pouvait être bien de t’écrire à mon tour une lettre pour t’exprimer un peu tout ce que cela m’inspire (ou tout ce que tu m’inspires).

Je ne me souviens pas trop comment, mais nous nous sommes croisées, tels des routiers sur une aire d’autoroute. Enfin, c’était pas vraiment une autoroute mais ça y ressemble, c’était Twitter. Je ne sais plus trop pourquoi ni comment, mais j’ai commencé à t’appeler Robert et je suis devenue ton Roger. Des jolis prénoms de routiers pour les femmes distinguées et raffinées que nous sommes, parfois.

Dès nos premiers échanges, je me souviens de cette envie qui t’habitait et qui t’animait : l’écriture d’un roman. Et puis notre relation routière s’est resserrée au fil des jours.

Alors quand tu m’as dit il y a quelques mois au téléphone que tu bossais même la nuit sur ce projet, j’ai été drôlement contente. Et puis aussi très émue. Oui, je sais, entre routiers, ça n’est pas courant les pleurnicheries mais punaise, j’ai klaxonné très fort depuis ma cabine (tapissée de femmes nues) pour exprimer ma joie.

Et je l’ai reçu avec ton petit mot dedans. Il était joli et brillant, ton livre. Et puis dedans, il y avait des femmes. Trois femmes dont une qui parlait comme un routier et je me suis dit que cette fille-là, elle ne pouvait que venir de ton imagination.

J’ai attendu d’avoir un peu de temps devant moi pour le lire tranquillement. Chez ma maman, sur son canapé emmitouflée dans un plaid pendant la sieste des filles, j’ai parcouru les mers du monde avec tes héroïnes. J’étais avec elles, dans leurs têtes, dans leurs cabines, dans leurs fantasmes, dans leurs rêves. J’avais l’impression d’être la quatrième de ce petit groupe si attachant.

Je n’avais pas envie que la croisière termine et ce dès les premières pages. J’avais envie de rester dans cet univers que tu construisais mot après mot. Ces mots que je lisais et que tu avais alignés avec soin quelques mois auparavant.

Je l’ai aimé très fort ton livre. Parce qu’il est de toi mais pas que. Parce qu’il a la grâce. Parce qu’il tient debout de bout en bout. Parce que j’ai cru déceler des faiblesses de scénario et qu’au fil de l’histoire je me suis rendue compte que je m’étais trompée.

Je l’ai refermé et j’ai été fière, très fière. C’est un peu cruche cette fierté, pourtant je sais que nombreuses sont les blogueuses qui l’ont ressentie aussi parce que tu montres que les rêves se réalisent. Et puis j’ai été fière d’y voir mon prénom deux fois (trois même si je compte l’apparition du Roger de Marianne).

Alors voilà mon Robert, je suis fière de toi. Je suis incroyablement heureuse pour toi parce que ton livre est un succès et qu’il ne pouvait en être autrement quand on te connaît un peu. Tu as tes araignées au plafond (que je partage, sales araignées) mais tu es quelqu’un d’exceptionnel alors ton livre ne pouvait qu’avoir un destin exceptionnel.

Mon Robert, je voulais te dire un grand bravo, tout simplement.

Et ton syndrome de l’imposteur, c’est quand tu veux te faire passer pour une fille lambda qu’il est le plus flagrant parce que je dois te le dire mon cher Robert, tu es un écrivain.

Signé : Ton Roger (pour toujours)

Chers lecteurs, je vous conseille plus que vivement le livre de Virginie Grimaldi (aka « mon Robert ») Le premier jour du reste de ma vie*…disponible également en librairie. Et tant que vous y êtes, achetez aussi Perles de parents* qu’elle a écrit avec Marie Thuillier parce que ces mots et lapsus de parents sont juste à mourir de rire (attention, rééducation du périnée obligatoire avant lecture).

PS : ces deux ouvrages ont été offerts par l’éditeur mais de toute façon, je les aurais achetés.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

46 réflexions au sujet de « Lettre à Robert »

  1. 1
    Joëlle says:

    Je l’avais réservé dans une librairie à côté de mon boulot, mais je me suis pétée la cheville

  2. 2
    stef et justine says:

    Je l’ai dévoré le livre de ton Robert en deux jours et j’ai tout simplement adoré 🙂

  3. 3
    e-zabel says:

    Robert est une fille bien. Toi aussi Roger.

  4. 4
    Féelyli says:

    J’ai adoré de roman et je l’ai dévoré moi aussi !

  5. 5

    ça donne envie de le lire ce livre !

  6. 6
    Pimpiche says:

    Tout pareil . Livre qui se dévore et qui m’a valu une nuit blanche… Alors je dis: « Encore et Merci!! »

  7. 7

    Moi aussi je suis fan du livre que j’ai dévoré dès sa sortie 🙂 Joli hommage!

  8. 8
    acecile says:

    Bravo pour cette belle dédicace d’amitié ! Comme je l’ai aimé ce livre ! ! !

    Bonne soiree

  9. 9
    Crilinne says:

    J’ai adoré .! On ne le lâche pas ! Je l’ai acheté dès qu’il est sorti !! J’attends une suite !!! Je conseille la lecture !!

  10. 10
    Priscille says:

    Oui oui et oui ! Moi aussi j’ai adoré!

  11. 11
    Ginie says:

    Entre ce merveilleux billet et les fabuleux commentaires, je pense que je vais passer la nuit avec le sourire et me réveiller toute ridée. MERCI

  12. 12
    Selky says:

    Ben c’est touchant à souhait et plein d’amour toussa…. et moi j’ai tjs un train de retard je n’ai tjs pas le précieux. … (ça va viendre… )

  13. 13
    bree13 says:

    lu et approuvé !

  14. 14
    Marjibk says:

    Il est beau ce billet!
    Pas encore lu mais très tres bientôt!

  15. 15

    Cet article donne bien envie de se laisser entraîner dans l’histoire, prochain roman pour moi donc!

  16. 16
    Amélie says:

    ça donne vraiment envie de le lire !

  17. 17
    Miss figolu says:

    Ce livre mérite tout ça ! cette fille mérite tout ca…
    très beau billet !

  18. 18
    Milanette says:

    lu, acheté et adoré… j’avais pas très envie de quitter la croisière non plus ;(
    Il y a des livres, comme ça, qu’on lit tout doucement pour ne pas avoir à fermer la dernière page.

  19. 19
    Laetitia says:

    Lu, adoré et prêté (donné ?) à ma bibliothécaire dans la foulée !
    Et bel hommage épistolaire pour un routier 😉

  20. 20
    Poulette Dodue says:

    <3 <3 <3
    Ton billet et celui qui décrit le mieux ce que j'ai ressenti en lisant ce magnifique livre.
    J'ai ri, j'ai pleuré, j'étais aussi la 4ème de la bande.
    Ton Robert aka Ginie est une écrivain(e) qui fais parti de celle dont j’attends le prochaine roman (youhou Ginie, oui oui j'insiste)

  21. 21
    Sophie Kune says:

    Tu donnes vraiment envie de le lire ce joli livre 🙂 Merci beaucoup Marjolaine pour cette revue on ne peut plus informelle !

  22. 22
    Marie-Ange says:

    Je compte bien l’acheté après tout ce que j’entends en bien dessus !!!

  23. 23
    fred says:

    Ce roman je l’ai dévoré et pourtant j’adore plus les romans policiers, comme quoi tout change. N’hésitez pas lisez le, il est top.

  24. 24

    J’ai dévoré ce livre en un rien de temps, un véritable bol d’air, des personnages passionnants qui donnent beaucoup de force à l’ensemble, ça fait vraiment beaucoup de bien de lire un roman tel que celui-ci 🙂

  25. 25
    Clarabelle says:

    Tu as su exprimer ce que j’ai ressenti en lisant le premier bouquin de Ginnie. C’est un grand écrivain qui s’est enfin lançé. Çà ne s’arrêtera plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *