Maintenant, je te comprends

photo-156Cela aura pris du temps. Non, cela m’aura pris du temps. A quoi je m’attendais ? A un bébé livré avec son mode d’emploi ? Non, sûrement pas mais je pensais que je « saurais ». Comme j’ai su si bien pour ta soeur. Dès ses premières minutes, je comprenais tout d’elle, je savais tout d’elle, il me suffisait de la regarder pour savoir si elle avait faim, mal, peur et pour trouver le remède à son mal. Certainement parce que le cordon qui nous reliait avait été coupé trop tôt, elle faisait encore partie de moi et je ressentais avec une force surnaturelle ce qui la traversait. Pour ton frère, je découvrais tout, ça me semblait normal de ne pas tout comprendre…

Mais toi ma Petite Gavotte, tu es arrivée en troisième position, à terme, joufflue et pleine. Un bébé attendu avec une pointe d’angoisse de temps en temps mais les araignées au plafond sont difficiles à déloger (pas vrai Ginie), un bébé né dans une bulle de douceur une douce nuit de fin d’été. Tout devait être facile, c’était écrit. J’avais tellement entendu qu’un troisième, ça s’élève tout seul que j’y croyais. C’était oublier que tu arrivais dans un fratrie où les deux enfants déjà présents avaient de fortes personnalités et prennaient beaucoup de place. Toi aussi, il fallait que tu la fasses, ta place.

Longtemps, je n’ai pas compris tes pleurs, je n’ai pas compris ton besoin impérieux d’être collée physiquement à moi, je n’ai pas compris tes nuits blanches, je n’ai pas compris pourquoi ce n’était pas facile alors que bon, on aurait mérité un 3e enfant qui dorme un minimum. Je n’ai pas compris qu’en terme de parentalité, on ne mérite rien et on n’a rien à réclamer.

Tu as grandis, Petite Gavotte, et moi aussi j’ai grandi avec toi. J’apprends à être ta maman qui n’est pas la même que la maman de Kouign Amann ou que la maman de Fleur de Sel. Désormais je te comprends, je reconnais tes pleurs, je sais si tu pleures de fatigue, de faim ou d’énervement. Je sais que tu ne supportes pas d’avoir les fesses sales quelques minutes. je sais que tu aimes plus que tout discuter avec nous. Je sais que le bain, 5 minutes ça va mais plus, ça t’énerve. Je sais que tu préfères être très couverte quand tu dors. Je sais que tu peux téter toutes les heures si je te propose le sein mais que tu es de meilleure humeur quand on espace les tétées. Je sais que tu t’endors seule comme une grande dans ton berceau car tu as enfin confiance en nous.Je sais que tu n’es ni ton frère, ni ta soeur, tu es toi et c’est merveilleux.

Je comprends que le rôle que nous avions imaginé pour toi n’est pas celui que tu vas tenir. Parce que tu es comme les autres enfants de cette famille : tu as l’esprit de contradiction, un fort caractère et que tu as besoin d’occuper tout l’espace. Je repense à la phrase de Mamily cet été alors que nous n’étions encore que 4 : « de toute façon dans votre famille, il n’y a que des chefs » pour souligner notre légère tendance à vouloir diriger et nos forts caractères. Et voilà, nous sommes désormais 5 chefs… Pourquoi en aurait-il été autrement ?

Je finis ce billet et je croise ton regard qui pétille, tu me lances un »areuh » hilare et je sais que toi aussi maintenant, tu me comprends.

Rendez-vous sur Hellocoton !

50 réflexions au sujet de « Maintenant, je te comprends »

  1. 1
    Ju says:

    Comme c’est agréable, réconfortant, apaisant, toute cette sérénité. Je suis heureuse pour vous et merci de nous faire partager ces jolies pensées qui nous rappellent qu’être maman, ça s’apprend tous les jours, et ça c’est merveilleux.

  2. 2
    Cacou says:

    Bouhou j’ai la larme à l’oeil. Que c’est beau, que c’est bon de lire ces lignes. Ce que j’aime par dessus tout dans tes écrits c’est la vérité que tu nous livres. Pas de tralala, pas de faux semblants, la réalité du quotidien d’une maman avec ses/son enfant(s). Ce n’est pas toujours rose d’être parent même si on les aime à en crever. Ils sont tous différents, avec leurs caractères et leurs émois. Et on a eu beau connaître la maternité, ce n’est pas si évident. c’est toujours la même chose, il faut apprendre à se connaître et à s’apprivoiser. Je suis heureuse pour toi que tu la comprennes….belles fêtes de fin d’année à tous les 5

  3. 3
    Sandra maman de trois guenounes says:

    Une belle fusion avec petite Gavotte .Tellement de chemin à faire pour comprendre nos bébés .Il parâit que IBM est sur un décryptage des pleurs .Affaire à suivre 😉
    Bisous

  4. 4
    cecile says:

    Comme c’est beau! Tellement hate de ressentir tout ça! Merci pour ts ces jolis billets! besos para los 5

  5. 5
    NiouzMum says:

    Tu me renvoies à ma difficulté d’avoir dû être une mère différente pour mon deuxième que pour mon premier, j’espère juste que pour le troisième je m’en sortirai mieux et comprendrai plus vite ses différences.
    Encore un très joli billet, et merci de partager ces pensées avec nous.

  6. 6

    C’est clair que vous êtes des chefs. Contente de lire un billet apaisée. Ce que c’est dur parfois d’être maman.

  7. 7
    missrelie says:

    heureuse maman epanouie c’est ce que m’inspire ton article! passez de bonnes fetes de fin d’année tous les 5 bises

  8. 8

    Bon bah voila je l’ai laché la larme qui attend depuis quelques jours de couler! Merci!

  9. 9
    Laetitiamaman says:

    Comme je te comprend!!
    Ma deuxieme ne peut pas être plus différente que mon premier( sommeil, biberons, pleurs)et je galère encore parfois à la comprendre surtout le soir!
    Très beau billet, comme tous les autres…

  10. 10
    Matinbonheur says:

    C’est beau…
    J’ai appris à être maman avec Petit bonheur. Sa maman. Et bientôt toutes mes certitudes voleront à nouveau en éclats et tout sera à refaire, à recréer, avec Mademoiselle numérobis. Et c’est ça qui est magique!

  11. 11
    nadège says:

    Trés beau billet..
    J’ai lu un livre dans les débuts de vie de bb A, qui ma foi m’a bien aidée, c’est « les secrets d’une charmeuse de bébé » je te le conseille vivement et si tu souhaites je peux te le faire parvenir!

    Bises normandes!

  12. 12
    Stéphanie says:

    Joli billet que tu nous fais partager. J’aime beaucoup ta façon t’aborder les choses de façon vraie et naturelle. On oublie souvent que les mêmes enfants ne sont pas tous les mêmes. Chacun a sa personnalité et c’est tant mieux, chaque individu est différent. Maintenant profite bien de Petite Gavotte qui grandira trop vite comme tous les bébés!!

  13. 13
    Karya says:

    Tous les jours, on en apprend un peu plus, la magie d’être parents.

  14. 14
    Lucky Sophie says:

    hi c’est si joliment dit comme d’habitude et je te rassure, moi non plus je ne trouve pas qu’un 3e s’élève tout seul…

  15. 15
    Elo says:

    Si tu a lu mon blog en 2010 et 2011 ( et je sais que tu l’as lu), tu te souviendra que j’ai mis longtemps, si longtemps à comprendre ma Miss Wizz. Je trouve que vous avez fait vite finalement.
    Tout plein de bises

  16. 16
  17. 17
    Liam's Mum says:

    Comme toujours, je prends beaucoup de plaisir à lire tes billets, ces vérités que tu nous livres sans artifices… et où la maman que je suis se retrouve…
    Apprendre à être mère et un vaste sujet… Aujourd’hui, j’envie et je redoute ma prochaine grossesse, étant maman d’un grand préma qui occupe bcp de place, je me pose mille questions sur cet autre enfant que je voudrais mais que je ne sais pas comment envisager… Merci à toi de partager tout ça avec nous, de nous aider à nous comprendre nous-même. Et bcp de bonheur à tous ces petits chefs !

  18. 18
    Emma says:

    Que dire mis à part: ❤

  19. 19

    Voilà 5 minutes que je suis sur le pavé qui sert à laisser un commentaire et rien ne vient, parce que tu as tout dit, et si joliment dit.

  20. 20
    Armêla says:

    c’est magnifique…on sent tellement d’amour !

  21. 21
    louison says:

    ouaw! super émouvant!

  22. 22
    Martine Rose says:

    Si tendre billet qui m’a mis les larmes aux yeux ! Merci d’avoir partagé ton ressenti avec nous.

    Bonne fêtes de fin d’année à toi et à ta magnifique famille.

  23. 23
    Lucile says:

    Quel billet émouvant et plein de tendresse…
    Ca me met les larmes aux yeux.

  24. 24
    Stassia says:

    J’en ai les larmes aux yeux. Merci… Ca fait tellement de bien de lire ce qu’on ressent soi-même.
    C’est terrible. Je sais que je suis deux mamans différente. Une pour mon grand (pas celle que j’imaginais, alors, il faut que je sois créative pour devenir pleinement « sa » maman) et une pour mon tout petit (celle que je m’étais imaginée devenir). Je ne sais pas si je suis tout à fait claire…

    En tout cas, merci…

  25. 25
    Marion says:

    Trop beau cet article….

  26. 26

    Pour faire dans la non-originalité, ça me renvoie également à la relation que je tisse avec ma Belette. Devenir une nouvelle fois maman, c’est laisser tomber toutes nos certitudes (parfois avec difficulté) et découvrir une nouvelle petite personne en même temps que l’on se redécouvre. On avance plus sereinement une fois que l’on a compris tout ça 😉

  27. 27
    Kandra says:

    Quelle tendresse ! Merci !
    Ton billet me touche et fait écho. Je me suis sentie très désemparée avec ma Poussinnette. Je me suis posée 1000 fois la question « mais pourquoi elle pleure ? » et je me sentais mal. Je n’ai pas encore tout compris mais c’est en progrès.
    Ton expérience me rassure. Bientôt…

  28. 28
    mamandoudouce says:

    Très joli billet

  29. 29
    Madame Sioux says:

    C’est émouvant, comme toujours. Et c’est vrai, on devrait arriver à s’ôter de la tête que les suivants, ça sera plus facile. Parce que même si on est davantage en terrain connu, ce sont des petits êtres à part entière, avec leur caractère et moi aussi, j’ai mis du temps à prendre mes marques avec ma fille. Surtout que j’ai cru un instant que ce serait une bonne dormeuse (on avait bien mérité ça après ce qu’on a vécu avec son frère !) mais non, elle a aussi le droit d’avoir des besoins et des angoisses.
    Pas facile mais motivant, de voir leurs tempéraments s’épanouir et eux exister vraiment.

  30. 30
    Nadja says:

    Merci de partager si bien tes enfants comme ça. J’aime vraiment ta façon d’écrire. Ça me touche souvent même quand c’est loin de ce que je vis. Continuez tous les 5 à être biens ensemble c’est l’essentiel. Biz

  31. 31
    sandra says:

    Belle déclaration d’amour à petite gavotte.. c’est beau!
    Bises.
    Sandra

  32. 32
    Dodie says:

    Très joli billet pour une bien jolie famille…

  33. 33
    Bene says:

    Très beau billet, qui m’a mis la larme à l’oeil.

  34. 34
    Caroline says:

    Je ne commente pas souvent (pour ainsi dire jamais) mais j aime beaucoup te lire…et là je ne peux que te dire merci pour ce si joli billet.., j en ai les larmes aux yeux…j ai eu le même apprentissage avec ma deuxième …

  35. 35
    Delphine says:

    Merci…

  36. 36
    teachum says:

    Encore une fois un billet magnifique… J’aurais pu écrire la même chose pour ma Broutille …et oui, pas facile d’être maman,mais tellement valorisant de voir que l’on avance dans la bonne direction!

  37. 37
    Maman Crotte says:

    Tes mots sont magnifiques 🙂

  38. 38

    Superbe texte. c’est beau de lire ce cheminement dans une relation

  39. 39
    Ti Koala says:

    C’est très joli ce que tu viens d’écrire. Ca nous a pris un moment aussi de comprendre notre ti koala. De comprendre qu’il ne voulait pas dormir direct après manger, de comprendre qu’il avait souvent froid et qu’une couverture en plus de la turbulette lui fait du bien. De comprendre ses pleurs, ses envies.
    Il a 9 mois et on apprend encore à le connaître.
    Comme quoi finalement rien n’est inné

  40. 40
    delph says:

    Magnifique et tellement vrai…moi il m’aura fallut presque 3 ans pour comprendre mon petit 3ème….une séance chez un osthéo, un peu magnétisuer et très psy pour débloquer tous nos blocages…..

  41. 41
    le papillon says:

    (trés émouvant, mais quand on lit ça couplé à « Julia » des Beatles…c’est encore pire…)
    C’est une magnifique déclaration d’amour que tu viens d’écrire à ta fille. Je retiens surtout le passage du cordon coupé trop tôt avec Fleur de Sel…je me suis longtemps posé la question de ce lien si particulier que j’entretiens avec ma fille, je découvre ici une réponse. Merci…

  42. 42
    Audrey says:

    J’écris pour la première fois sur ce blog que je consulte tous les jours.
    Je n’ai pas d’enfant, seulement 22 ans mais j’ai été extrêmement émue par cette déclaration. J’en ai les larmes aux yeux …
    Merci pour ce beau texte et pour nous faire partager la vie de votre belle famille

  43. 43
    tonpresquecousin says:

    C’est très beau, nous avons hâte de rencontrer petite gavotte.
    Joyeux noël à la tribu des chefs.
    Bisous

  44. 44
    elmer says:

    Quel beau billet encore… Comme quoi être mère ca s’apprend tous les jours… 🙂

  45. 45
    Emmanuelle says:

    Certains enfants sont plus longs à apprivoiser (appréhender ? Capter) que d’autres… en te lisant, je retrouve le sentiment que j’avais éprouvé lorsque NuméroBis s’était enfin abandonnée dans mes bras sans réserves pour son premier « vrai » câlin, après près de 8 mois de batailles et de déroutes, d’épuisements et d’incompréhensions, de nuits façon douche écossaise et de détresse… j’avais attribué ça à la prématurité, vu que NuméroUno avait été un bébé-bernique, mais zen… j’ai flippé à fond pour NuméroTer… qui est encore un modèle différent… finalement, les enfants, plus on en a, et plus on sait… qu’on ne peut pas savoir ;-P

  46. 46
    bibiscindy says:

    j’aime ton petit billet qui me fait revenir à la même sensation que toi, oui c’est une petite troisième, non, il n’y avait rien de facile et de simple, que la vie de maman est décidément d’avancer à tâtons, d’essayer et d’essayer encore, mais c’est beau de construire autour de ce qu’ils vont nous apporter! mille baisers à vous

  47. 47

    C’est joliment écrit et tendrement observé. Rien n’est jamais comme on l’imagine ; c’est déstabilisant mais c’est beau les surprises. Bisous

  48. 48
    Delle says:

    Trois enfants, trois places à trouver, trois modes d’emploi à inventer…
    Et un cœur de maman qui s’agrandit. L’amour et le bonheur ne se divisent pas, ils se multiplient.
    Juste un regard de tendresse sur nos petits bouts…
    Juste un regard d’amour…
    Juste un très beau texte que tu écris pour ta petite fille.

  49. 49
    Alice says:

    C’est un magnifique billet.

  50. 50
    Poulette Dodue says:

    C’est tellement ça, l’unicité de chacun de nos Loulous.
    Bravo pour ce beau billet.
    Bises

Les commentaires sont fermés.