Lis ma vie

Je vais bien, tout va bien, je suis gaie, tout me plaît

Je ne suis pas venue depuis une semaine vous raconter de merveilleuses histoires ou des trucs hyper-drôles mais j’ai une bonne raison. J’ai eu peur de faire fuir mon lectorat parce que franchement, ça vire au pathos d’un mauvais film dramatique et je n’ai pas envie de faire pleurer sur mon sort alors que j’essaie moi-même de ne pas m’apitoyer (vous me suivez ou je suis seule dans ma tête ?).
Non, parce que franchement, si on n’en rit pas, on va frôler :
– la dépression nerveuse
– la crise de nerf
– l’internement en « maison de repos » (on peut dire asile aussi)
– les trois réunis

Pour faire court, j’ai commencé l’hospitalisation à domicile lundi (HAD), on ne sait toujours pas quelle maladie je me tape, maladie qui revient sur la pointe des pieds d’après mes résultats de la semaine, le docteur House du foie et de la grossesse est à deux doigts de pleurer chaque fois qu’il lit mon dossier tellement ça le frustre (et je suis à deux doigts de le consoler quand il m’appelle), tout le monde (médical) continue à me regarder avec un air inquiet et ça commence à devenir un poil oppressant…

Pour couronner le tout, Kouign Amann s’est lancé à corps perdu dans une angine virale et nous donne du 39,5 – 40,2°C tant qu’il peut. Il a cru qu’hospitalisation à domicile ça valait pour lui aussi. Autant vous dire que le repos imposé n’est pas DU TOUT reposant.

La vie étant quand même une sacrée farceuse, j’ai reçu ma convocation pour être jurée titulaire au tribunal de grande instance pour le 15 février 2010, jour prévu de mon accouchement. Elle est bien bonne celle-là, non ?

Mais, il y a quand même quelques lumières au milieu de cette litanie d’embrouilles et il faut savoir les voir et les transformer en pensées positives : 
– je n’ai pas pris de poids depuis 5 semaines alors que Miss Amadeus fait du lard. Traduction : je vais être canon après l’accouchement (enfin, canon, c’est vite dit !)
– j’ai craqué nerveusement hier après un mois d’agitation, je devrais être tranquille pour un mois de plus.
– je suis aujourd’hui à 31 semaines d’aménorrhée, plus que 6 semaines et adieu la prématurité.
– j’ai reçu un très joli colis plein de Paradis qui m’a fait un très grand plaisir… Merci Yzah.
– j’ai enfin l’occasion de souhaiter la bienvenue à Luc chez La Buchette, Meven chez Marg (qui n’a plus à compter les mois pour son boucher) et aux jumelles de La Duchesse, Rose et Violette.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi