Santé

Femmes enceintes VS Grippe A

Dans le coin gauche, une horde de femmes (plus ou moins) enceintes, dans le coin droit, une grippe A inquiétante et rapide, au milieu du ring, le corps médical et ses points d’interrogations…

 Alors nous, avec nos bidons ronds, quoi fait-on ? (Pour la rime, c’est mieux « quoi fait-on »).

Et bien on essaie tout d’abord de garder la tête froide et de ne pas céder au vent de panique… Pourquoi nous, les femmes enceintes, sommes nous plus concernées que d’autres par cette grippe. Et bien parce que nous sommes plus fragiles du fait de notre état et donc notre corps peut subir plus durement les attaques de la grippe (A ou pas A, d’ailleurs mais si quelqu’un du corps médical passe par-là, qu’il n’hésite pas à nous éclairer plus). Un étude américaine prévoit que sur 4 femmes enceintes touchées par la grippe A, une devra se faire hospitaliser. Pas réjouissant, hein ?

Le problème de cette grippe, c’est qu’elle se transmet très facilement, si j’ai bien compris, donc le mieux est de prévenir. De mon côté, je n’ai jamais eu de grippe (je touche du bois) et le lavage des mains fait partie d’une routine mais je prends tout de même des précautions un peu plus larges pour moi et pour les autres depuis le retour des vacances :
– tout le monde se lave soigneusement les mains lorsqu’il arrive à la maison. Kouign Amann a pris le pli et tend les mains vers le robinet une fois le seuil passé.
– je change les serviettes à mains tous les deux jours.
– je me lave les mains quand j’arrive chez quelqu’un.
– je me rince les mains au gel hydroalcoolique quand je sors des transports en commun.
– je jette le plus vite mes mouchoirs usagés.
– je me lave les mains le soir quand j’arrive à la crèche comme on nous l’a demandé. Malheureusement, nous sommes les seuls parents à le faire comme nous l’ont dit les filles. Mais pourquoi les autres ne le font-ils pas ?
– je n’embrasse pas les nourrissons pour ne pas leur refiler mes miasmes.
– je n’embrasse pas une personne malade.

Ensuite, je me suis informée et après avoir entendu les avis les plus alarmistes (« enlevez votre enfant de la crèche », « ne prenez plus les transports ») et d’autres beaucoup plus zen, je me suis fait mon opinion sur la grippe A et je sais quoi faire.
– si j’ai de la fièvre, je vais aux urgences de l’hôpital qui me suit. Le Docteur Z m’a dit que c’était les nouvelles consignes pour les femmes qui avaient passé le 5e mois. Même si je ne l’ai pas encore passé, elle m’a dit de foncer aux urgences en cas de doute. Avant, je devais contacter mon généraliste.
– je contacte mon généraliste si une personne de mon entourage est suspectée de grippe A afin qu’il me donne un traitement et des masques de protection.
– je ne me fais pas vacciner (enfin, quand le vaccin sera là). En tout cas pour le moment car le vacin ne semble pas encore adapté aux femmes enceintes. Mais malgré cela, je ne pense pas me faire vacciner.

Sinon, j’ai fait une réserve de pâtes, farine, sucre et de vivres à la cave où j’ai aménagé un abri anti-atomique. Nan, j’déconne !

Tout cela n’est que mon humble avis et je refuse de céder à la panique. Il ne s’agit en aucun cas d’un modèle à suivre, juste le témoignage de ma pensée.
Je dois avouer que je suis un peu plus préoccupée par le mois de février, quand Amadeus sera né et que je vais devoir le/la trimballer à la crèche ou ailleurs.
Et vous, quelle est votre attitude face à la grippe A ? Enceinte ou pas, avez-vous des trucs à proposer ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi