Voyages !

L’art du bento

Allez hop, je vous emmène avec moi au Japon le temps de cet article culinaire. Parlons peu, parlons bouffe. Enfin, quand on parle bento, on ne peut pas utiliser le terme bouffe tant le raffinement prédomine.
Pour tout savoir sur le bento, wikipedia vous expliquera bien mieux que moi, c’est ICI !
De mon côté, je vais me contenter de vous faire partager mon expérience « bentoesque » made in Japan.
Les bentos, j’en avais entendu parlé en lisant des mangas et en tombant par hasard sur le blog French Bento dont je vous ai déjà parlé. Deux arguments suffisants pour avoir envie de tenter l’aventure.
Ainsi, à peine débarqués à Tokyo depuis Paris où nous transitions avant de rejoindre Kyoto, MMM et moi avons pu savourer notre premier bento dans le Shinkansen (méga TGV japonais). Les bentos dont je vous parle sont des bentos « industriels » que l’on achète notamment dans les gares et qui sont réputés pour leur qualité. Mais quand je dis industriels, cela n’a rien de péjoratif car ils sont vraiment excellents.
Une fois bien installés dans notre Shinkansen, nous avons fait comme tous les Japonais du train : nous avons ouvert notre bento les yeux pétillants ! Tout d’abord, il faut remarquer que les boîtes sont très soignées. Des imitations de bois laqué en plastique et polystyrène, on sent que le packaging importe pour les Japonais. Et puis il faut commencer à se régaler avec les yeux. Un bento est un mini-tableau où les couleurs et les formes comptent autant que le goût.
En général, nos bentos (oui, nous en avons mangé plusieurs fois le midi, nous n’allions pas nous priver !) étaient composés de : riz aromatisé, légumes marinés (beaucoup de radis vinaigrés), prune salée (miam), viande, poisson (mariné ou cru), tofu et même une fois de l’éponge mer, me semble-t-il. Plutôt bof, l’éponge de mer… Quand j’avais un doute sur ce que j’avais dans mon bento, je laissais MMM, alias le kamikaze du plateau repas, tester et me dire de quoi il s’agissait. Souvent, nous n’avons pas su ce que nous mangions et nous avons été surpris par les goûts inhabituels mais chaque bento a été nettoyé jusqu’à son dernier grain de riz. Nous avons fait honneur aux bentos japonais.
Nous avons rapporté de notre voyage 3 boîtes à bento (un rose fleur de cerisier pour moi, une orange et métal pour MMM et une verte avec un lapin pour Kouign Amann. Je vous en parle très bientôt. En attendant, je vous laisse découvrir en images nos bentos préparés. Bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi