Lis ma vie

La petite blonde à la converse turquoise

Les événements que vous allez lire ont été réalisés sans trucage et sans doublure mais avec un max de jurons.

Hier soir, quelle bonne idée, je décide de donner un bain à Kouign Amann. Comme (presque) tous les soirs mais avouez, l’idée est bonne.
Je pars donc faire couler l’eau en laissant Kouign Amann s’amuser sagement hors de son parc à pousser son chariot. Arrivée dans la salle de bains, je me rends compte que j’ai laissé le bac à légumes du frigo dans la baignoire. Ok, c’est pas vraiment sa place habituelle mais il fallait vraiment que je nettoie la bouillasse de potiron moisi qui y traînait depuis… un peu trop longtemps. Mon bac à légumes était donc tout plein de javel pour tuer les vilaines bactéries. Prise d’une grande flemme, je décide que le bac à légumes attendra que Kouign Amann soit couché pour bénéficier du passage de l’éponge. Je le laisse donc par terre dans la salle de bains.
Je récupère mon Kouign Amann en pleine engueulade avec la table basse qui se trouvait sur son chemin et celui de son chariot. Impassible, la table basse, et pas vraiment impressionnée par les cris de colère de mon chauffard, n’avait pas l’air décidé à bouger.
Le bain coule, tout va bien. Dans sa chambre, je mets ma pâtisserie en tenue de bain (tout nu mais pas tout bronzé) et file vers la salle de bains avec mon colis dans les bras. Dès le premier pas fait dans la pièce, je sens ma chaussette se tremper d’une eau très froide, qui pue… M*****************rde. Mon bac à légume fuit et a collé de la javel sur le tapis de bain (rouge), mes chaussettes (vert émeraude) et le bas de mon pantalon (pourtant ourlé par Mamyvonne).
Ma première pensée est de mettre Kouign Amann dans le bain pour avoir les mains libres et pouvoir réparer les dégâts… Mais non.  Ne pas agir bêtement. Réfléchir…
Je pose Kouign Amann (tout nu) dans sa chambre et ferme le portique. J’enlève mes chaussettes, mon pantalon et les colle à la machine avec mon tapis de bains. Puis j’essuie les dégâts sur le sol et me rends compte que non, ce n’est pas mon bac à légumes qui fuit (enfin si, un peu) mais une bouteille d’alcool à 70° qui se cachait en-dessous… Comment ? Mystère… J’essuie donc le mélange javel + alcool, le tout, en slip et sans chaussettes, rince tant bien que mal mon énorme bac à légumes dans mon tout petit lavabo, le tout, en moins de deux minutes…
Deux minutes, le temps qu’il faut à Kouign Amann pour me larguer 1,2 litres d’urine sur son parquet ET son tapis et de jouer à patouiller dedans avec ses mimines…
Si je vous dis qu’en plus, en rentrant dans la salle de bains avec Kouign Amann dans les bras, j’ai failli me faire un col du fémur en glissant sur l’eau qui coulait du rideau de douche, vous allez vraiment m’appeler Pierrette Richard. Tout ça parce que je suis un peu flemmarde.

C’est dur d’être moi…

PS: et en plus, il fait moche (photo pour Mary), j’ai mis 30 minutes pour faire 1,9 km en voiture, j’ai marché 35 minutes sous la bruine ce matin pour aller dépenser un RMI en pneus pour une hernie dont je soupçonne MMM d’être responsable. Ne nie pas, c’est pas moi et le garagiste a dit : « y’a eu un choc ». Et c’est connu, un garagiste, ça ne ment pas.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi