Allaitement

Sevrer bébé

Il y a bien un moment où il faut entamer le chemin vers le sevrage. Je ne sais pas comment cela se passe avec un enfant plus âgé ou plus jeune, je vais donc vous faire part de mon expérience avec Kouign Amann avec qui j’ai commencé le sevrage à 4 mois et demi pour donner ma dernière tétée à 6 mois et demi. J’ai pris deux mois car je voulais faire cela en douceur, que je reprenais le boulot, mettais Kouign Amann chez Madame Perle et que ça faisait déjà beaucoup de changements.

Ce que je vous propose, ce sont quelques pistes pour un sevrage en douceur mais faites comme bon vous semble, comme vous le sentez, c’est ça le plus important…
Pour sevrer un bébé totalement, en général, on conseille un mois en enlevant une tétée tous les 5-7 jours. Pour Kouign Amann qui avait 4 mois et demi, il a déjà fallu le régler à 5 tétées car le jeune homme mangeait allègrement 6 ou 7 fois par jour (pour le physique de crevette qu’on lui connaît !)… Le rythme, ça n’a jamais été trop son truc. Grâce à l’aide de Mamyvonne et Mamie Meuh (la maman de Mamyvonne qui imite trop bien la vache) qui l’emmenaient en balade quand il réclamait à manger trop tôt, nous avons réussi a espacer les biberons de Kouign Amann et à les donner à heures fixes en trois jours. A 4 mois et demi, il mangeait donc à : 5h, 9h, 13h, 16h30 et 20h.
La première tétée à faire sauter est l’avant-dernière, pour nous, celle de 16h30. Le premier jour, la poitrine est à deux doigts de l’explosion. J’avais l’impression qu’on me plantait des couteaux dans le dos… Il est donc recommander de boire un peu moins à ce moment-là. Votre corps va s’habituer à ce nouveau rythme en quelques jours, ne tirez surtout pas votre lait même si c’est douloureux, mieux vaut prendre une douche bien chaude et appuyer sur les seins (sauf sur l’aréole) pour vider l’excédent. Le mieux est d’attendre la tétée suivante qui sera un vrai soulagement. J’ai mis une semaine entre chaque biberon introduit mais si vous sentez que votre production s’est régulée et que vous voulez le faire plus rapidement, c’est possible tous les 3 jours.
En ce qui concerne le biberon, je vous conseille de l’avoir introduit avec votre lait bien avant. Le premier biberon de Kouign Amann a été donné lorsqu’il avait trois semaines (mais mon allaitement était idyllique). A partir de 6 semaines, proposez régulièrement un biberon de votre lait donné par le papa, cela habituera votre bébé à la tétine.
Pour le choix du lait, vous devez de toute façon avoir une boîte de lait en poudre à la maison depuis votre retour à la maternité (à donner si vous êtes malade ou en cas de fièvre tant que vous ne savez pas ce que vous avez). Nous avons commencé avec du Novalac premier âge HA (hypoallergénique). Et puis après avoir fait 5 pharmacies à Pau la veille du 15 août, nous somme passés à l’Enfamil premier âge HA. Le Novalac est plus épais mais l’Enfamil a fait produire à Kouign Amann les pires couches de sa vie entière au niveau odeur. Ne vous inquiétez pas non plus de l’éventuelle couleur verte ou bicolore des selles, c’est surprenant mais normal. Le conseil que l’on m’a donné au nivau lait est de prendre du lait HA et tout s’est bien passé.

Une fois que la premirèe tétée a été retirée avec succès, c’est reparti pour un tour. C’est la deuxième tétée de la journée qu’il faut faire sauter si vous êtes à 4 repas par jour. En revanche, si vous êtes à 5 repas, c’est celle du midi (la 3e de la journée) à qu’il faut retirer pour habituer votre corps à espacer les tétées. Comme une idiote, j’ai retiré la 2 tétée de la journée puis la 3e, mon corps n’a pas aimé garder du lait entre 5h du matin et 20h… Et là, j’ai douillé !
Donc si vous en êtes à 5 repas, retirez ensuite la 2e tétée de la journée.
A ce rythme, il vous reste donc la tétée du matin puis celle du soir que vous pouvez conserver même en reprenant le travail si vous le souhaitez.

Je vous donne rendez-vous demain pour la suite du sevrage, quelques conseils pratiques et une petite fiche récapitulative.
Croisez les doigts pour moi, j’ai un rendez-vous professionnel à 14h. On ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher !

PS : cette photo de Kouign Amann et moi prouve que l’on peut allaiter en toute discrétion, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi