Santé

Rdv chez la Belge

Il y a une semaine, Kouign Amann avait rendez-vous chez la Belge pour son 2e rendez-vous, celui qui fait peur et où on fait les premiers vaccins. La Belge, c’est notre pédiatre et elle est rudement sympa.
N’écoutant que mon courage, je me préparais donc à affronter la salle d’attente pleine de mouflets qui reniflent et toussent leurs microbes sur mon bébé et l’épreuve des vaccins…
Coup de bol, ce jour-là, la salle d’attente était déserte. Pas de mioche malade en vue, ça m’a détendu… Mais Kouign Amann devait savoir ce qui l’attendait : il a commencé à râler, à se tortiller dans son cosy, comme si l’odeur de la peur arrivait jusqu’à lui.
Une fois dans le cabinet, Kouign Amann a sorti le grand jeu.  « Il essaie de me charmer » a subtilement constaté la Belge alors que mon minus lui faisait ses plus beaux sourires. Il pensait peut-être l’amadouer mais au final, il allait devoir y passer. Après une gentille consultation, la Belge a pris mon Kouign Amann sous son aile pour lui faire avaler le premier vaccin : le Rotarix… un vaccin oral contre la gastro, non-obligatoire, non remboursé qui coûte la modique somme de 60 euros. A ce prix là, je serrais les fesses pour mon Kouign Amann ne le recrache pas ! ça n’avait pas l’air à son goût mais au moins, il l’a avalé. Investissement financier réussi !
Après cela, la Belge m’a demandé de le prendre dans mes bras et là, Kouign Amann a compris qu’il y avait un truc. il s’est mis à chouiner. La Belge a dégainer son matos et m’a prévenue : « Il  va râler un  peu ». J’ai respiré bien fort, détourné la  tête pour ne pas regarder mon fils  pendant  la piqûre (je sais, je  ne suis qu’une lâche et j’ai honte). Effectivement, il a râlé un peu mais de la même façon que lorsque je le mets sur le ventre.

Je l’ai tourné de l’autre côté et présenté la deuxième cuisse à la Belge (et oui, on pique dans les cuisses !). Là, elle m’a dit solennellement : « Il ne va pas aimer du tout, tenez-le bien ». Re-belotte, j’ai évité le regard de mon loulou et là, il a explosé ! ça m’a fait l’effet d’une cocotte minute restée trop longtemps sous pression ! Je ne l’avais jamais entendu hurler aussi fort et dans ma tête tournait cette phrase « Mais pourtant, il a le patch anesthésiant, ça sert à quoi ce patch de m… ? ». Je n’ose imaginer la réaction sans patch. La Belge me dit ensuite « Tournez-le vite vers moi qu’il n’associe pas la douleur à votre visage ». Bah oui, tant qu’à faire, je préfère que ce soit elle qu’il déteste moi aussi !

La Belge a donc fini sa consultation sous les pleurs et hurlements de Kouign Amann. Quand je suis sortie chercher la poussette dans la salle d’attente, elle était pleine (ouf, j’avais évité l’heure de pointe de justesse). Les mamans me regardaient d’un air compatissant du genre « on y est passées nous aussi ».

Kouign Amann s’est arrêté de pleurer pour s’endormir directement après avoir passé le pas de la porte du cabinet ! Le soir, un poil de fièvre et une grosse fatigue. La semaine qui a suivi, une de ses cuisses présentait une petite bosse. Rien que du normal.

Prochain rendez-vous dans un mois pour la seconde salve de vaccinations mais chut, ne dites rien à Kouign Amann sinon il ne voudra pas y aller !


Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi