Crush

Crush #27

Pour ce billet crush, pas mal de vidéos et des styles bien différents !
 
–  On commence avec cette maison construite écologiquement qui est super bien pensée et carrément jolie !
 
– On continue avec ce petit moment passé avec une merveilleuse artiste japonaise dont j’aime chaque recoin de la maison.
 
Ce mur pour mon entrée ?
 
– J’ai découvert Liziqi grâce à un partage Instagram de Ciloubidouille et je me régale à chacune de ses publications… Cette Chinoise poste des vidéos où elle partage des recettes et un art de vivre chinois très ancien. Elle vit avec sa grand-mère dont elle s’occupe et j’avoue que son potager me fait complètement rêver ! Elle a un sens aigu du montage et ses vidéos me font l’effet d’une méditation. Regardez celle-ci par exemple (je préviens les végétariens, elle y découpe de la viande).
 
– la série Cheer sur Netflix – on y suit une équipe de cheerleaders pendant la préparation d’une compétition. ça m’a rappelé tellement de choses de ma vide de sportive : la solidarité, les engueulades, el fait d’être une famille, les blessures, la tension… J’ai pleuré durant tout le dernier épisode. Même si ce milieu “paillette et laque”vous rebute un peu, ce que l’on découvre en-dessous est super fort.
 
Et vous, des crush à signaler ?
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

13 commentaires

  1. Répondre CéciliAcidulée 4 février 2020 à 20 h 17 min

    Le mur de l’entrée est carrément canon ! Je suis sûre que tu vas craquer^^.
    Des bises et profite bien du ski !

    • Répondre Marjoliemaman 5 février 2020 à 20 h 10 min

      En même temps, j’aime tellement le blanc 😉
      Bisous doux !

  2. Répondre Poulette Dodue 5 février 2020 à 7 h 12 min

    Sympa tes crushs ! Pour la série j’irai me faire une idée.
    Mon petit crushs est un serre-tête oreille de chat simple et craquOOOOOs vu sur une petite de 6ans.
    Mon gros crushs mon futur tatoo 😉
    Bises

    • Répondre Marjoliemaman 5 février 2020 à 20 h 10 min

      Pour info c’est un docu, je n’ai pas précisé. Un tatoo, tu m’en dis plus ?

  3. Répondre Céline / Shalima 5 février 2020 à 12 h 47 min

    Ah, Cheer… MERCI de me l’avoir fait découvrir l’autre jour, j’ai adoré (et beaucoup pleuré aussi !), d’ailleurs Mamzelle a commencé à la regarder, et je prends plaisir à re-regarder certains passages !

    • Répondre Marjoliemaman 5 février 2020 à 20 h 11 min

      MMM a regardé aussi et j’ai revu certains épisodes (dont le dernier) avec tellement de plaisir !

  4. Répondre Isabanne 5 février 2020 à 13 h 32 min

    Je suis très partagée sur Cheer…
    Une vraie prouesse narrative certes de nous tenir en haleine sur plus de 6h au final à regarder des entraînements de cheerleader. Les Américains sont décidément très forts pour raconter des histoires, rendre des personnages attachants..
    Mais quel message terrible nous transmet cette série au final: celui que dans une société américaine hyper individualiste, il faut être un surhomme, une surfemme pour réussir. Ne jamais écouter son corps. Ne jamais s’écouter tout court d’ailleurs. L’épisode de la chute et du groupe qui plutôt qu’appeler les pompiers se met à prier m’a glacée. Quid des corps de ces gosses dans 10 ans? Dans un pays qui n’a pas de système de santé universel?
    Bref, j’ai trouvé cette série très dure, très conservatrice aussi et le personnage de la coach, avec zéro émotions m’a glacée et même peut-être mise en colère…
    J’avoue que le fait que quelqu’un comme toi (vous?) ait aimé m’interroge alors que Cheer me semble à contrecourant de la lenteur et de l’écoute qui transparaît ici et sur Instagram (sans jugement aucun, c’est juste une interrogation)

    • Répondre Marjoliemaman 5 février 2020 à 20 h 16 min

      Je ne pense pas qu’il s’agisse de la société américaine pour le coup mais plutôt de l’exigence du sport de haut niveau, des sacrifices que l’on est prêt à faire et de l’énergie que l’on est prêt à investir pour la recherche du geste parfait. LKe moment parfait, al routine parfaite, la communion avec une équipe. C’est un truc tellement fort. C’est dur, extrêmement dur mais c’est aussi très formateur. On apprend beaucoup de choses sur soi-même et les limites que l’on peut se mettre. Et ça donne des ailes pour la vie entière. Enfin, c’est seulement mon point de vue relatif à mon expérience.
      Concernant Monica, la coach, on peut se contenter de regarder la surface mais c’est une texane qui travaille et valorise des homosexuels et qui donne leur chance à des gosses avec de grosses valises, c’est un truc complètement impensable dans cet état ultra-conservateur.
      Et pour le dernier paragraphe, il y a beaucoup de projection. J’aimerais que l’on soit slow life et dans la lenteur mais notre vie de famille reflète plutôt tout l’inverse (ce qui ne nous empêche pas de profiter de chaque moment).

  5. Répondre Ciloubidouille 6 février 2020 à 18 h 49 min

    Merci m’dame :). J’aime tellement les vidéos apaisantes de cette femme.

  6. Répondre Soeur Anne 7 février 2020 à 9 h 18 min

    Merci pour la découverte de Liziqi. J’ai survolé 2 vidéos, et ça va tellement être agréable à voir le soir avant de dormir par exemple. Effectivement, une sorte de méditation.
    Ma petite détente personnelle n’a rien de confidentiel, mais j’adore le compte IG de Sofia El Arabi. Chacune de ses photos me fait rêver et voyager…

  7. Répondre Louise 7 février 2020 à 16 h 30 min

    Je ne connais pas la série Cheer mais que dire du lapsus, faute de frappe, “ma vide de sportive” ?
    Intéressant…

  8. Répondre Solenne 14 février 2020 à 13 h 19 min

    Merci pour les vidéos de Liziqi et de l’artiste japonaise. C’est à la fois très inspirant et très relaxant!

  9. Répondre silvestre 27 novembre 2020 à 14 h 47 min

    Je ne crois pas une seconde que c’est la vraie vie de Liziqi. En effet c’est inspirant, mais ça me parait beaucoup trop de boulot de faire tout à la fois : agriculture, cuisine, s’occuper de sa grand mère et toutes les vidéos ultra léchées, ça m’interroge beaucoup!!

Laisser un commentaire