Lis ma vie

Les pieds Nickelés

img_1605Il y a l’aîné, ses 20 kilos tout mouillé, sa petite tête d’oiseau tombé du nid et ses yeux bleus-gris comme la Bretagne.

Il y a la cadette, sauvage au teint manouche. Une jupe par-dessus le pantalon et le regard qui brûle.

Il y a la benjamine au cheveux d’or qui n’a jamais l’air peignée. Ses dents du bonheur encadrées par une tache de chocolat et les doigts tout sales de feutres.

Il y a des mèches de cheveux en pagaille malgré les coups de brosses et les tresses, des manches de sweat tachées pour toujours à force de jouer, des poches déformées par les châtaignes ramassées dans la cour, des pantalons élimés et des genoux écorchés à force de tomber, des petites mains qui serrent fort les grandes et des bisous collants comme des bonbons déjà sucés.

Il y a eux et il y a le père avec son air d’éternel adolescent, ses poches arrière déchirées et des cheveux indomptables à la Harry Potter. Ses yeux un peu flou derrière ses lunettes, juste ce qu’il faut pour cacher ses cernes. Et la ride du lion parce qu’il fait un peu trop la tête.

Et au milieu de tout cela, il y a moi. MAMAAAAAAAAAAAN !!!!

Que l’on appelle sans cesse,que l’on sollicite et qui râle mais qui finalement ne saurait plus vivre sans. Qui regarde tout cette agitation avec le tête qui lui tourne un peu.

Il y a nos habitudes et nos travers. Le bruit souvent, les rires idiots, les questions posées sans cesse, les discussions compliquées entre adultes parce qu’ils veulent participer ou juste dire qu’ils existent.

Il y a toute cette agitation et nous avec notre dégaine de Pieds Nickelés. Notre indolence, notre insouciance, nos “on s’en fout, on est ensemble”. Un peu de guingois, pas du tout famille de magazine, pas du tout à la mode mais tellement bien dans notre bazar.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

27 commentaires

  1. Répondre Bene 17 octobre 2016 à 14 h 19 min

    Beau billet! Belle famille!

  2. Répondre DeboBrico 17 octobre 2016 à 14 h 21 min

    La famille de magazine n’existe pas, et ce que j’aime chez la tienne c’est qu’elle respire le bonheur et la joie de vivre!!

  3. Répondre doublerose 17 octobre 2016 à 14 h 38 min

    <3 (suis pas bavarde mais je sais pas quoi dire, c'est beau c'est tout)

  4. Répondre Laurianne (laul76 sur ig) 17 octobre 2016 à 14 h 42 min

    Cet article respire le bonheur et la bonne humeur et c’est ca qui compte!!!!

  5. Répondre Bénédicte 17 octobre 2016 à 14 h 56 min

    Pieds nickelés peut-être, mais c’est aussi ça la vraie vie !

  6. Répondre Flore (Mzelle_chocapic) 17 octobre 2016 à 15 h 18 min

    Moi je l’adore ta famille, elle respire l’amour et on voit que vous savourez les bonheurs simples de la vie …

  7. Répondre Sandrine 17 octobre 2016 à 15 h 26 min

    J’adore cette description

  8. Répondre Marie 17 octobre 2016 à 15 h 28 min

    Très bel article.

    ça c’est la vie d’une maman.

  9. Répondre odile 17 octobre 2016 à 15 h 35 min

    et c’est parfait comme ça bisous à tous

  10. Répondre Sophie 17 octobre 2016 à 15 h 59 min

    Jolie famille et tes mots font mouche, comme chaque fois ! 🙂

  11. Répondre anyo 17 octobre 2016 à 18 h 01 min

    Un famille magnifique ! Pleine de douceur !
    Une famille pleine d’amour qui en envoie aussi aux lecteurs du blog !
    Merci pour ces jolis mots qui me touchent car ils m’aident à mettre des mots sur ma famille

  12. Répondre Mélanie 17 octobre 2016 à 20 h 24 min

    C est tellement ça! Ébouriffés, les vêtements pas forcément “assortis’, des mains collantes, le bazar dans le salon, des histoires à dormir debout… On est 5 ici aussi, 3 enfants qui ont les mêmes écarts d âges que les tiens, mais avec 3 ans et demi de moins (t imagine les cernes…) . mais on est bien ensemble, dans notre bazar!

  13. Répondre Carole Nipette 17 octobre 2016 à 21 h 32 min

    Une famille unie et unique à ses propres yeux, l’essentiel ! Assortie ensemble 🙂
    Bises

  14. Répondre Christine 18 octobre 2016 à 5 h 57 min

    Moi qui vient d’une famille qu’on va dire poliment dysfonctionnelle, elle me fait rever ta famille, et j’aimerai savoir faire pareil ! des bises

  15. Répondre Odile 18 octobre 2016 à 7 h 21 min

    Une belle famille comme on aime.

    Belle journée à vous.

  16. Répondre Marie Christine Bourg 18 octobre 2016 à 8 h 08 min

    🙂

  17. Répondre Lucille 18 octobre 2016 à 10 h 07 min

    On se reconnait tellement mieux dans une famille comme la votre, que celles dans les magazines 😉 Bel article plein d’amour.

  18. Répondre Marilune 18 octobre 2016 à 10 h 27 min

    Ouais, c’est exactement ça…. Loin de la perfection mais tellement vivant, comme tableau. Merci pour ce beau billet!

  19. Répondre mamanliste 18 octobre 2016 à 11 h 14 min

    Peut-être pas une famille de magazine, mais en tout cas, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de monde qui préfèrerait une famille de magazine à une famille telle que la tienne.

  20. Répondre mobis 18 octobre 2016 à 12 h 24 min

    Une famille superbe qui reflete le bonheur …..

  21. Répondre 2+3=4 18 octobre 2016 à 20 h 38 min

    C’est un très bel article, touchant. Une famille ordinaire et pourtant si unique…

  22. Répondre mafavicer 18 octobre 2016 à 21 h 54 min

    c’est justement ce qui rend ta famille si attachante, elle ne semble pas faite pour répondre aux injonctions du moment mais juste vivre pour elle-même.

  23. Répondre louise38 19 octobre 2016 à 7 h 31 min

    L’essentiel c’est d’être ensemble et l’amour que vous vous portez…

  24. Répondre Claire 23 octobre 2016 à 7 h 16 min

    Et autant de bonnes raisons de lire tes billets !
    Merci

  25. Répondre Ysaline 26 novembre 2016 à 3 h 09 min

    Bonjour,

    Profitez-en bien de votre famille de pieds nickelés. J’étais si heureuse avec mes trois enfants. Si vous saviez comme le bonheur peut si vite partir…

    J’avais le même ange, numéro 3 également. Sauf qu’elle n’aimait ni les robes, ni le rose. Elle préférait porter des pantalons et la couleur bleue.
    C’était une merveilleuse fillette, pétillante, drôle, qui inventait des blagues, des poèmes…
    Bourrée de qualités, qui a grandi sans problèmes, faisant preuve d’une grande autonomie pour tout, douée dans de nombreux domaines (violoniste) et qui semblait donc promise à un bel avenir…

    Le 24 août, elle a succombé à une cérébellite (inflammation du cervelet) fulminante, après 5 jours d’hôpital, où elle a souffert le martyre parce que le personnel soignant ne l’a pas écoutée et ne m’a pas cru quand je leur disais qu’il fallait la croire : elle avait très mal à la tête.
    Maintenant, elle a trouvé la paix éternelle, ne souffre plus et elle est avec les anges pour toujours.

    Que mon ange veille…
    Que la vie soit belle pour vous !

    Cordialement.

    • Répondre Marjoliemaman 28 novembre 2016 à 16 h 24 min

      Chère Ysaline, votre message me fend le coeur, je ne peux qu’imaginer votre peine et vous envoyer mon amitié.

      • Répondre Ysaline 28 novembre 2016 à 18 h 55 min

        Un grand merci !

        Cordialement.

Laisser un commentaire