Bretagne

Garder mon côté parisien

Une Parisienne en Bretagne

Je ne suis pas bretonne et je ne le serai sûrement jamais mais ce n’est pas grave.

Je pense qu’au fond de moi, je resterai toujours parisienne. Une Parisienne née dans le XXème, qui a grandi en banlieue, qui a usé ses jean’s pattes d’eph’ dans un grand lycée du XXème, qui a vécu à Bastille et dans le XIXème, qui a accouché et passé de longs mois dans un hôpital du XIIème.

Une Parisienne dont l’histoire s’est écrite là-bas et qui s’invente désormais une nouvelle vie en Bretagne. Une » city girl » comme me nomme affectueusement mon beau-père qui profite de cette nouvelle qualité de vie qui s’offre à elle.

Je crois d’ailleurs que je ne veux pas vraiment devenir bretonne parce que la Parisienne en moi, après presque 4 ans de vie dans le Morbihan, continue à vibrer fort.

Je veux garder mon émerveillement devant la lumière incroyable que m’offre mon coin de Bretagne.

Je veux continuer à partir prendre le goûter à la plage dès que le soleil pointe le bout du nez.

Je veux pouvoir enfiler mes bottes de pluie sans craindre de passer pour une touriste (puisqu’au fond, je veux bien rester toute ma vie une touriste dont les vacances s’éternisent).

Je veux continuer à manger du homard et des huîtres si délicieux et à des prix si bas comparés à la région parisienne que j’ai presque l’impression de les voler (mais à qui, c’est la question !).

J’ai envie de m’émerveiller encore et encore devant les moutons, les vaches, les chevaux qui peuplent les prés environnants.

Je veux continuer à sortir mon linge au moindre rayon de soleil et à me dépêcher de le ranger parce que le temps tourne vite.

Une Parisienne en Bretagne

Je veux toujours sourire en apercevant la mer quand je tourne la tête en voiture.

Non, vraiment, je préfère garder mon passeport de titi parisien parce que si je devenais bretonne, j’aurais peur de prendre tout ce que m’offre cette terre pour acquis, j’aurais peur de négliger ces petits et grands bonheurs en n’y prêtant plus attention au quotidien (même si les bretons qui m’entourent aiment leur terre et ont bien conscience de leur qualité de vie).

Moi, j’avais oublié à quel point Paris pouvait être une ville merveilleuse, si vous saviez comme je l’apprécie mieux désormais avec mes yeux de touriste quand j’y retourne…

Voilà, je crois que j’ai trouvé mon idéal, mon équilibre. Je ne suis plus vraiment parisienne, je ne suis pas tout à fait bretonne mais je garde quoi qu’il arrive mes cinq sens en éveil.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

52 commentaires

  1. Répondre Amalia 29 avril 2015 à 7 h 47 min

    J’ai vécu dans de grandes villes pendant ma vingtaine, et quand je suis revenue en Bretagne, je m’émerveillais d’un rien comme si je me rappelais plus que c’était si beau. Désormais quand je retourne a Paris (une fois tous les cinquante du siècle) ben je m’émerveille comme si j’étais une touriste, mais j’ai qu’une hâte c’est de retourner chez moi, en Bretagne!
    J’adore la photo de toi qui étend le linge ( Tu le ramasse pas vu qu’il y a du soleil! 😉 )

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 9 h 45 min

      Ah oui, pareil, je suis toujours contente de rentrer !

  2. Répondre Marie des marais 29 avril 2015 à 8 h 19 min

    J’ai trouvé ! Tu es une bretosienne ! 😀

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 9 h 45 min

      Bien vu 😉

  3. Répondre Mamé Annie 29 avril 2015 à 9 h 21 min

    Bonjour
    TouT comme moi ….. Avec quelques années en moins pour toi, mais …. Les memes reves, un peu le meme parcours, mais avec le temps je suis devenue plus bretonne que les bretons …. Ils n’ont pas compris mon spleen quand j’ai quitté la Bretagne pour le Sud ….
    Mais bientot le retour, et la maison qui ne se vend pas, j’ai hate !

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 9 h 46 min

      Patience alors et bon courage 🙂

  4. Répondre Nat Arocas 29 avril 2015 à 9 h 23 min

    On peut être à 100% Bretonne

  5. Répondre Nat Arocas 29 avril 2015 à 9 h 26 min

    On peut être à 100% Bretonne et continuer de s’extasier sur tout chez nous ^^
    Je suis née dans le Morbihan, je n’y ai pas toujours vécu, mais en revanche quand je suis en Bretagne je m’émerveille de tout ! Quand j’étais encore près de Lorient je savourais les promenades à Guidel Plages, au Fort Bloqué ou près de la Laïta. Quand on est partis dans la région d’Auray je craquais (et c’est toujours le cas) pour les promenades du coin

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 9 h 49 min

      Certainement, et je précise d’ailleurs que les Bretons autour de moi le vivent ainsi mais je n’exprime que mon sentiment personnel et ma peur de prendre pour argent comptant ce dont je jouis actuellement 😉

  6. Répondre missoaz 29 avril 2015 à 9 h 40 min

    ce billet est si émouvant… Moi qui suis 100 % bretonne, tu m’ouvres les yeux sur ce que quelques fois, je ne vois plus :). Merci Marjolaine !

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 9 h 50 min

      Tout comme moi j’oubliais de regarder la beauté de Paris 🙂

  7. Répondre Chez Olivia 29 avril 2015 à 9 h 55 min

    Entièrement d’accord avec Nat Arocas. J’ai vécu 98% de ma vie dans le Morbihan et je m’émerveille encore de tout. Je pense que c’est plus une question d’état d’esprit que de touriste/pas touriste. Et j’ai aussi des bottes de pluies que je met souvent ! Mais c’est une chance pour toi d’avoir tes repères et tes ancrages à Paris, ville dans laquelle je n’ai été que quelques fois et où je suis complètement paumée !

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 9 h 58 min

      Je te fais la même réponse qu’à Nat alors, c’est vraiment mon sentiment perso et pas du tout l’idée que les Bretons pure souche n’apprécient pas ce qu’ils ont sous les yeux. C’est ma peur à moi d’oublier tout cela parce que ça fait partie de mon quotidien, de ma routine 😉

  8. Répondre Daily about Clo 29 avril 2015 à 9 h 58 min

    J’ai hâte de venir m’émerveiller demain, même si je ne suis pas Parisienne.
    Je pense qu’une fois que l’on vit en Bretagne, on a juste envie d’y retourner 😉
    Jolie journée
    Chloé

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 12 h 37 min

      Je ne sais pas, je crois que certains ne sont pas faits pour vivre ici non plus.

  9. Répondre EllaO 29 avril 2015 à 10 h 05 min

    Très beau billet, qui me parle beaucoup, et qui peut s’appliquer à tous parisiens bretons, bretons parisiens ou autre…
    Garder cette capacité à s’émerveiller est une grande richesse, et un secret du bonheur je crois. Merci pour ce post enchanteur du matin (et qui me donne envie de déménager…)

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 12 h 40 min

      J’essaie de transmettre cela à mes enfants pour que partout où ils aillent, ils puissent voir les belles choses et s’en nourrir.

  10. Répondre MeloMelie 29 avril 2015 à 10 h 13 min

    Moi qui est grandi entre le sud et le nord, pour m’installer il y a 10 ans en RP, je connais ce sentiment ! S’émerveiller des petites choses, c’est un vrai trésor de la vie !

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 12 h 41 min

      Bien d’accord.

  11. Répondre Val Làô sur la Colline 29 avril 2015 à 10 h 16 min

    Que c’est joli, ce que tu dis. C’est vraiment une façon touchante de voir les choses !

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 12 h 41 min

      Merci Val.

  12. Répondre Anne 29 avril 2015 à 10 h 18 min

    Très très très joli post… très touchant.

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 12 h 41 min

      Merci Anne.

  13. Répondre Olive Banane & Pastèque 29 avril 2015 à 10 h 25 min

    OMG ca donne tellement envie de venir vivre là bas :))

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 12 h 42 min

      Comme je le dis plus haut, je ne suis pas certaine que la Bretagne convienne à tout le monde mais en tout cas, elle me convient parfaitement.

  14. Répondre Emma 29 avril 2015 à 10 h 29 min

    Je suis comme toi, ça va faire 5 ans que je suis partie en Auvergne mais je reste Parisienne quand même !
    J’adore le Puy-de-Dôme, la vie à la campagne, le grand jardin, la belle maison en pierre,… MAIS je reste parisienne quand même, j’ai l’impression d’être partie il y a quelques mois et que j’y retournerai y vivre un jour (alors que ce n’est PAS DU TOUT d’actualité, je suis trop bien ici !). Bizarre, je sais 🙂

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 12 h 45 min

      De mon côté, je crois que je ne pourrais plus vivre à Paris ou en banlieue…

  15. Répondre Marie Grain de Sel 29 avril 2015 à 10 h 45 min

    Je suis tellement d’accord avec toi !!! Moi aussi, même si je suis Bretonne, je suis née à Paris et j’y ai grandi (issue de l’immigration quoi ;-)). Et rien ne me fait plus peur que les gens qui disent, ici : « oui mais bon, la mer au bout d’un moment tu ne la vois plus ».
    J’ai des tripes de bretonne, certes. Mais je m’acharne à garder mes yeux de parisienne parce que je savoure ma nouvelle vie ici comme un enfant qui s’émerveille chaque jour de tout ce qui l’entoure ! Et comme toi, je suis devenue une touriste très enthousiaste à Paris. Ce qui fait, du coup, que je suis émerveillée partout où je vais : ma foi, ça me va bien !
    (tu es superbe sur la photo !)

  16. Répondre Caro Dels 29 avril 2015 à 10 h 48 min

    Je ne sais pas si on peut perdre tout ça… Je suis bretonne, ça ne fait aucun doute, j’y suis née, j’y ai grandi et à chaque fois que j’ai vécu ailleurs, j’ai été malheureusement, tout me manquait… Chaque fois que j’aperçoit un bout de mer je trépigne, chaque rayon de soleil me fait courir à la plage (ou au moins jusqu’à mon transat), je regarde le ciel tous les soirs pour voir les nuances du couché de soleil (ce point est facile, on le voit du canapé :p), mes bottes de pluie ne sont jamais rangées, je flâne toujours le nez en l’air à l’affut d’une jolie nouvelle découverte… Bref, je n’ai rien perdu à l’émerveillement !!

    Par contre, mon copain est un peu blasé de la plage, il est de Tours et quand il allait en vacances à la plage il était tout excité parce que c’était une fois dans l’année et maintenant comme il peut quand il veut, il trouve ça normal. Je trouve dommage qu’il n’ai pas su garder la magie !

  17. Répondre Fanou 29 avril 2015 à 11 h 00 min

    ET moi, en 100% pur beurre, je me suis toujours demandé comment c’était d’habiter Paris…je regrette de ne pas avoir tenté l’expérience pendant mes années FAC….
    Et, je te rassure, même en étant bretonne jusqu’à plus profond des veines, je m’émerveille toujours lorsque je regarde la beauté de cette région….je suis toujours à dire aux enfants  » vous vous rendez compte de la chance qu’on a ! » . En plus, je suis petite fille de paysans parlant encore le breton, la vie parisienne est vraiment vraiment loin de moi…pourtant je suis une citadine !

  18. Répondre indigène de Rhuys 29 avril 2015 à 11 h 37 min

    Les huîtres et le homard sont toujours trop cher… surtout pour les bretons!

    • Répondre Marjolaine 29 avril 2015 à 12 h 37 min

      Je ne pense pas que les pêcheurs soient de cet avis…

  19. Répondre stef et justine 29 avril 2015 à 12 h 57 min

    J’ai quitté Paris pour la Corrèze il y a maintenant 13 ans.
    Et tout comme toi j’apprécie chaque paysage et découverte Corrézienne, je fais du tourisme Parisien de temps en temps (en fait très rarement car mon plaisir est très éphémère…)
    Tout comme toi j’ai trouvé un réel équilibre, ni Corrézienne, ni Parisienne, mais tout simplement MOI 🙂

  20. Répondre Elle 29 avril 2015 à 13 h 28 min

    Bonjour. Je suis Morbihannaise depuis toujours. Comme ça, brut, je dirais que je savoure chaque jour les petites merveilles de la Bretagne. Je vis pas très loin de la plage et aller à la mer me donne bcp d’énergie. J’aime ma Terre, ma culture etc…Mais en y réfléchissant je me rappelle d’un copain venue chez moi. Plage, surf, déjeuner tard, prendre le temps de vivre. Il m’a dit : « j’ai l’impression d’être en vacances ». Et moi je me suis dit mais c’est la ve de tout les jours pourtant. Et j’ai compris, avec encore plus de saveur, ma chance de vivre en Bretagne.

  21. Répondre Sophiefromthetrain 29 avril 2015 à 13 h 37 min

    Très très joli. Merci 🙂

  22. Répondre oph 29 avril 2015 à 13 h 50 min

    Beau billet

  23. Répondre cherikiki 29 avril 2015 à 14 h 31 min

    C’est une belle déclaration d’amour que tu fais à la Bretagne,
    Je suis Bretonne depuis toujours, et je ressent tout ce dont tu parles, et tous les jours

  24. Répondre cherikiki 29 avril 2015 à 14 h 34 min

    C’est une belle déclaration d’amour que tu fais à la Bretagne,
    Je suis Bretonne depuis toujours, et je ressent tout ce dont tu parles, et tous les jours

  25. Répondre Monpetitmelimelo 29 avril 2015 à 14 h 52 min

    🙂 tu as bien raison ! on reste comme on est, l’idéal est de choisir de vivre ou ça nous plait vraiment et de garder l’émerveillement chaque jour sans être blasée 🙂
    Étant bretonne et y ayant vécu toute ma vie, je m’efforce de profiter un maximum et le plus souvent possible de tous ces endroits magiques qui s’offrent à nous !
    Surtout depuis la naissance de mon petit Loulou, je veux lui faire découvrir et profiter de plein de choses !… et je pense que les goûters à la plage vont vite être une habitude dès que les beaux jours s’installeront 🙂

  26. Répondre Valérie 29 avril 2015 à 18 h 38 min

    Ah comme ce message me touche… Je vis au Moyen Orient depuis 18 mois maintenant et j apprécie énormément ma vie d expat. Là je suis en France pour 3 semaines et comment dire , mon coeur bat un peu plus vite. Ma France je l’aime !!!

  27. Répondre Lou et Swann 29 avril 2015 à 21 h 39 min

    Originaire de Bretagne, j’ai moi même vraiment découvert ma région depuis que j’en suis partie et que j’y retourne pour mon plus grand plaisir!
    Nos sens sont d’avantage en éveil quand ils découvrent des choses et les redécouvrent, il me semble!
    Christine

  28. Répondre Gwenadeco 30 avril 2015 à 9 h 29 min

    C’est la même chose ici pas de regrets de Paris, même si cela ne fait que 9 mois (le temps d’une grossesse ;)), j’aime les petits chemins de traverse pour se promener, le temps changeant, les gens souriants et pourtant je suis en Belgique et pas en Bretagne 😉 mais je vois Paris dorénavant comme superbe et plus comme un tas d’inconvénients!! Merci pour ce joli texte qui nous rappelle l’importance de regarder!!

  29. Répondre angel 30 avril 2015 à 11 h 57 min

    Bretonne d’adoption, je suis normande, 5 ans que je ne suis pas aller!! Dis moi un petit test , que penses tu du prix du kilo de langoustine, environ 15€? Juste pour savoir si tu trouves cher ou pas, je te dirais si tu es parisienne ou Bretonne 😉

    • Répondre Marjolaine 30 avril 2015 à 12 h 02 min

      Cher ! 😉

  30. Répondre flygirl 30 avril 2015 à 11 h 59 min

    rhaaaaaa tu le racontes si bien

    Je suis du bord de l’Altantique côté sud ouest, mon homme de Saint Malo : on a grandi au bord de la mer

    Pour des raisons professionnelles nous sommes loin de la grande bleu et qu’est ce que ça nous manque…
    on s’y réinstallera le plus vite possible!

    Et c’est vrai que ma belle famille n’en profite pas beaucoup c’est dommage mais c’est comme ça, ils n’ont pas forcément le gout des ballades en bord de mer…

    Sinon j’adore Paris juste le temps d’un week end, c’est une ville magique 😉

  31. Répondre Joëlle 30 avril 2015 à 12 h 17 min

    Comment peut-on un jour se lasser de ce magnifique paysage !! je pense que c’est impossible par contre je me suis lassée de celui de Paris, je n’y vois plus rien d’agréable et je n’apprécie plus du tout …
    Tu es magnifique sur la photo !

  32. Répondre Une Lorientaise en Savoie 30 avril 2015 à 16 h 55 min

    En tant que Bretonne expatriée de l’autre côté de la France, je peux dire que ce sont exactement les même chose que je chéri dès que je rentre dans ma bretagne. Sa lumière, ses paysages, sa tranquillité, son parlé… Je La regarde avec des yeux de touriste alors qu’elle m’a vue grandir, et j’en suis contente!
    Mais je connais aussi des (vieux) bretons qui regarde une tempête avec toujours la même émotion… tout est question de sensibilité. 😉

  33. Répondre ChOwé 24 juin 2015 à 13 h 00 min

    Super bien écrit! Tu as raison de vouloir garder ton côté Parisien,
    Pour moi c’est le contraire, j’habitais à Perpignan depuis toute petite et je viens de monter sur Paris (le travail oblige!) et bien je me rends compte de la chance que j’avais… avant (le climat, la plage, la montagne…)!
    On est en train de revoir tout nos projets avec mon conjoint car le prix de la vie ici et à Perpi n’est pas le même et c’est assez frustrant de voir qu’ici on aura du mal à avoir la maison de nos rêves…

  34. Répondre Fantômette74 12 août 2015 à 22 h 46 min

    Je pense la même chose de ma région d’adoption :: la Haute-Savoie. Je suis née à Lyon et arrivée dans la Yaute à 24 ans et je ne me lasse pas des montagnes, des lacs et de la chance d’avoir de superbes paysages tous les jours à admirer et d’avoir l’impression d’être en vacances … Mais tirs ravie de retourner à Lyon …

  35. Répondre 8 trucs qui me prouvent que j’ai quitté Paris depuis un certain temps | Wonderful Breizh 13 janvier 2016 à 7 h 00 min

    […] beau dire que je veux rester une vraie Parisienne, je me rends bien compte que je n’en suis plus tout à fait […]

  36. Répondre ChrisTine 24 février 2017 à 13 h 06 min

    c’est un très joli texte. j’ai connu Paris au travers des histoires de mes grands parents puis des miennes qui se sont construites par le biais du be-bop, des nuits de swing et des bals rétro. je suis aussi un peu parisienne et décalée. je le resterais quand je m’installerais en Bretagne. je rêve de redécouvrir mes petits bonheurs oubliés, souvenirs de vacances bretonnes, et de revisiter Paris en touriste.

  37. Répondre MamLucile 24 février 2017 à 13 h 38 min

    Je suis Picarde, bretonne adoptive depuis 11 ans. Je ne pourrais plus m’en passer … j’en suis tombée amoureuse et elle m’émerveille à n’en plus finir !

Laisser un commentaire