Lis ma vie

Mes 3 Pin’s 1/12

Chaque mois (si j’y pense, si j’en ai envie, si j’ai le temps, si le réchauffement climatique ne nous fait pas fondre…), je ferai un petit point sur mes Pin’s. Pour les petits nouveaux, j’appelle mes enfants “les Pin’s” car ce sont vraiment des minpouces. Kouign Amann (14 kilos) est le plus petit gabarit de sa classe, Fleur de Sel (12 kilos) est toute fine et flotte dans ses leggings et Petite Gavotte suit le chemin de ses ainés en étant longue et fine (dixit le pédiatre). photo-189.JPG

Kouign Amann

– a toujours son sourire édenté avec un grand trou devant. Un jour, faudra quand même que je vous raconte cet accident qui a presque un an.

– est invité à 3 anniversaires en 2 semaines. Des anniv de filles, évidemment parce qu’à l’école, il ne joue qu’avec des filles.

– a 3 filles amoureuses de lui. Les yeux bleus, ça marche toujours.

– a mal au ventre avant chaque cours de poney et en revient fourbu mais content.

– reconnait les drapeaux de nombreux pays.

– aurait bien besoin d’une coupe de cheveux avec son look Justin Bieber vintage.

– veut que je le déguise en poupée russe avec la serviette à la sortie de chaque bain.

– aime jouer aux Kapla, aux Légo, aux voitures Cars et aux petits poneys avec sa soeur.

– fait des gros câlins à Petite Gavotte quand elle est sur son tapis d’éveil.

– dit “bonjour” à la dame (ou à ses grands-parents) une fois sur 10.

– est toujours hypersensible.

– réclame un pansement sur chaque mini-bobo.

– me donne envie de le protéger chaque fois qu’il fait un pas.

– me serre fort le soir avant de dormir.

– ne veut toujours pas quitter la tétine et le biberon alors que ses 5 ans approchent à grands pas.

 

Fleur de Sel

– est de plus en plus belle.

– est allergique aux lingettes qui lui font des boutons sur les joues.

– n’est d’accord pour rien en ce moment mais finit par faire ce qu’on lui demande en riant.

– s’éclate comme une petite folle à la gym.

– traque dans chaque mot qu’elle croise la première lettre de son prénom.

– se marre aux blagues de son frère et répète tout ce qu’on dit.

– prononce mal les “che” et les “je”.

– a les cheveux très fins et aurait bien besoin d’une coupe de cheveux elle aussi.

– ne sais pas manger un yaourt sans en mettre partout sur la table et sur sa serviette.

– débarque à 5h25 dans notre chambre.

– prend le goûter avec son frère à la garderie puis va jouer avec ses copines.

– trouve que son papa, c’est le plus beau.

– aime jouer aux petits poneys, aux voitures Cars et habiller et déshabiller les poupées.

– veut toujours s’assoir sur le petit tabouret bleu après le bain.

– refuse d’essayer la robe de princesse cousue avec amour par Dom.

– n’a toujours pas compris que “non, il ne faut pas mettre des doudous sur le visage de ta soeur”.

– me fait toujours “un petit bisou, un grand bisou, un petit câlin et un grand câlin” avant de dormir.

 

Petite Gavotte

– est un bébé adorable la journée.

– est tout simplement parfaite avec Azzurra.

– fait des câlins tellement doux.

– se marre quand on lui fait des bisous dans le cou.

– est très chatouilleuse.

– a des petits pieds qui puent le vinaigre.

– a un cri tellement aigu que l’on a des acouphènes.

– pleure parfois la nuit des heures durant sans qu’on arrive à la consoler.

– se réveille 2, 3, 4 ou 5 fois par nuit.

– tète le sein ses deux mains bien accrochées comme si on allait lui piquer.

– rit en voyant ses ainés.

– se retourne sur le ventre depuis le 4 janvier.

– a un trou dans les cheveux derrière la tête.

– a l’oeil qui pétille quand elle me voit.

– dort le nez enfoui dans un t-shirt qui sent moi.

– sent bon le bébé.

– a bu du lait articifiel dans du lait maternel et n’y a vu que du feu (merci Ségolène, merci Maman, merci Roxane).

– est du même moule que ses aînés mais à sa tête bien à elle.

– est tout simplement sublime quand elle dort.

 

Kouign Amann, Fleur de Sel et Petite Gavotte forment une équipe très soudée. On pourrait penser que Petite gavotte n’est pas encore intégrée car elle est trop petite, pourtant, les grand ne l’oublient jamais. Punaise, une fratrie de trois enfants, c’est beau à regarder vivre (dommage que mes modèles ne dorment pas un poil plus/mieux).

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi