Lis ma vie

Montagnes russes


Cette dernière semaine a ressemblé a une journée au Parc Asterix. Un coup en haut, un coup en bas, up and down d’un instant à l’autre. Il y a mon Presque Grand Frère qui enterre sa maman aujourd’hui, la famille d’une amie injustement malmenée pour ne pas avoir en sa possession le pédigrée “français”, une mamie qui pourrait être la mienne en soins intensifs, des mamans qui pourraient être les miennes avec des tumeurs qui se baladent dans leurs corps… Des accidents de la vie qui donnent envie de se cacher sous la couette et d’attendre que le vent tourne. Et puis il y a la vie qui rit et qui va bien : un diner à 17 dans notre maison avec 7 enfants heureux de veiller tard, un bourguignon partagé entre amis, une tonne de desserts liquidée avec gourmandise, des cadeaux encore pour mon anniversaire, une bonne nouvelle professionnelle, une promenade en famille le dimanche, un coussin cousu par mes soins pour mon neveu MaxiMax, un câlin à 4 un matin dans la chaleur de la couette… La journée de ce lundi s’annonce down mais je sais que nous serons plusieurs à tenir la main de mon Presque Grand Frère et les siens. Publié dans le train depuis mon téléphone.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi