Santé

C’est pas gagné…

photo-214Partir de Banlieue-sur-Marne, c’était dire good bye à la Belge. Chose difficile. Arriver à Kervillage (merci Anne-Gaëlle pour le surnom !), c’est lui chercher un remplaçant.

Nous pouvons dores et déjà éliminer le candidat numéro 1 : le docteur Eucalyptus, médecin généraliste.

Première visite chez lui en septembre pour l’obtention d’un banal certificat médical pour Kouign Amann et sa baby gym. RAS. Je note avec plaisir qu’il nous prend à l’heure et est très souriant…

Deuxième visite chez lui lundi : Kouign Amann est sous cortisone depuis la veille à cause de sa laryngite. Nous entrons, j’explique de quoi il ressort. Docteur Eucalyptus examine, ausculte : grosse laryngite et poumons pris. Hop, 4 jours de cortisone (mais non du Solupred comme nous avons commencé, du Célestène) et 6 jours d’antibios. Sauf que Kouign Amann a dû prendre 2 fois des antibios en 3 ans et demi parce que justement, la Belge nous les prescrivait et nous disait d’attendre un ou deux jours pour voir si ça guérissait sans. Et en général, ça guérissait sans. Je lui explique et lui demande si j’attends un peu. “Non, vous les donnez”. OK.

Je lui demande ensuite de regarder le zizi (oui, chez nous on dit “zizi”) qui est collé depuis sa naissance, un phimosis. La Belge nous a toujours dit (à tort ou à raison) de ne pas y toucher, de mettre un peu de cortisone et d’attendre ses 4 ans pour songer à l’opération. Le docteur Eucalyptus se penche donc sur la “question” et… décalotte brutalement mon fils qui saigne et se met à pleurer…

Je suis complètement paralysée par la surprise. “Voilà, faut le faire régulièrement” qu’il me dit…

Comprenez-moi, je ne suis pas outrée par le fait qu’il le décalotte (c’est la méthode ancienne) je suis surtout choquée par le fait qu’il ne m’a pas demandé mon avis et qu’il n’a pas prévenu Kouign Amann de ce qui allait se passer. On ne parle pas d’une bouchon de cérumen à enlever, on parle de son sexe. J’arrive quand même à lui demander si je dois appliquer quelque chose sur le zizi en question qui saigne. “Non, rien”. Sauf que mon Kouign Amann a eu mal pendant deux jours et que j’ai tout de même fait une petite désinfection pour éviter les merdouilles.

Je suis la première à me mettre au service du personnel médical quand il le faut, la première à comprendre que c’est difficile de piquer un gosse, la première à défendre les docteurs surchargés de boulot qui font attendre des heures dans leur salle d’attente mais là, je me suis sentie trahie et je n’ai plus confiance en ce docteur. Il est certainement très bien quand on est adulte mais oublier que l’on a à faire à des parents et à un enfant ou ne pas se donner la peine de leur parler de ce qui les concerne ou de demander leur avis, ce n’est pas la médecine que je recherche. Oui, Kouign Amann a effectivement eu besoin des antibios mais j’aurais aimé que le docteur Eucalyptus écoute mon avis de maman qui connait son fils. Oui, tant mieux, on risque d’éviter l’opération du zizi mais pourquoi ne pas nous avoir prévenus avant d’effectuer le geste ?

Vous l’avez compris, il y aura d’autres candidats, j’espère juste que ma recherche d’un médecin ouvert à l’avis des parents, qui n’a pas les antibiotiques automatiques et qui est un peu au courant des dernières publications médicales n’est pas une quête impossible. Actuellement, la Belge nous manque terriblement.

PS : rien à voir, la photo. Kouign Amnn adore coller les vignettes dans son album Panini-Carrefour-Disney. Comme l’opération se termine à la fin du mois, les caissières nous offrent des tonnes de pochettes, pour son plus grand plaisir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi