Lis ma vie

Frère et soeur

Qu’il me semble loin le billet écrit sur leurs premiers jours en tant que frère et soeur.

Kouign Amann et Fleur de Sel, deux enfant dont la fraternité a commencé de manière chaotique. Avoir une petite soeur que l’on ne voit pas, qui arrive au bout d’un mois à la maison et qui repart un mois à l’hôpital tout en accaparant sa maman, on ne peut pas dire qu’on a mis toutes les chances de leur côté pour créer une relation frère-soeur tranquille et sereine.

Et pourtant, ces deux-là se sont trouvés, même si cela a pris un peu de temps. Il fallait que Fleur de Sel se sente bien parmis nous, il fallait que Kouign Amann accepte de laisser de la place à ce grain de sel…

Il est loin le temps où le grand faisait des bisous sur les pieds de la petite pour ne pas lui refiler ses microbes, ils ont passé un level dans l’amour et les relations fraternels. Je vous offre ces quelques instantanés de vie comme on offre des bonbons…

photo-50.JPG

– C’est elle qui vient le chercher le plus souvent. Lui est en train de jouer consciencieusement et il pousse un cri strident “maman, remets-là dans son parc”. Il m’a même dit “sa prison” une fois. Manque de bol pour Kouign Amann, nous avons remisé le parc et elle s’en donne à coeur joie.

– Elle aime plus que tout jouer avec les voitures Cars de son frère. Qu’elle s’amuse un peu avec Sally et Fillmore, passe encore mais quand elle touche Flash MacQueen, on frôle l’incident diplomatique.

– En fait, elle veut toutes les affaires de son frère : ses puzzles (en carton, trop bon à machouiller), ses voitures, sa tétine, son assiette de pâtes…

– En guise de représailles, il lui pique son Amadeus et lui met à l’autre bout du salon. ça la rend hystérique et elle traverse la pièce à 100 à l’heure en haletant. Avant de repartir de l’autre côté.

– Sinon, il joue avec sa poupée et tant mieux parce que Fleur de Sel, les poupées, elle s’en tape royalement.

– Il la dispute comme s’il était son père. Avec un air très concentré et très pas content. Je dois souvent lui rappeler que ce n’est pas son rôle. M’est avis que Fleur de Sel va souffrir quand elle va commencer à vouloir sortir en boîte.

– Quand elle réussit à faire un truc (s’asseoir, se lever…), il la félicite chaleureusement en prenant une petite voix aiguë.

– Dans le bain, c’est WaterWorld mais c’est moi qui réalise le film, pas Kevin Costner. Fleur de Sel se concentre pour ne pas glisser pendant que Kouign Amann organise la guerre des canards pour la faire marrer. Et après, on éponge le sol. Enfin “on”, moi.

– A l’heure de la sieste, ça devient souvent compliqué. Ils se marrent comme des baleines sans que je sâche bien qui est à l’origine du bazar. Alors on sépare le gang et Fleur de Sel se retrouve dans son lit pliant dans notre chambre.

– A chaque fois que je viens chercher Kouign Amann, il passe devant l’escalier qui monte à la section des bébés sans le regarder puis il joue sa grande scène, une main sur la bouche “Ah mince, j’allais encore oublier ma soeur”. Mince alors mais pour l’Oscar, va falloir encore bosser mon gars.

– Il est celui qui arrive le mieux à la faire rire. Elle le regarde avec ses yeux marrons glacés qui brillent et rit à en avoir le hoquet. Quand elle ne rigole pas à ses andouilleries, il est inquiet et se donne encore plus de mal. Mais quand elle ne veut pas, elle ne veut pas.

– En revanche quand il pleure, elle se met à pleurer aussi. ça a l’air insupportable pour elle de voir son grand frère malheureux et nous, on a les oreilles farcies à cause de la stéréo.

 

Après tout ça, je crois qu’il n’y a pas besoin de test ADN, ces deux-là sont bien frère et soeur, on ne peut le nier.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi