Lis ma vie

Puzzles

photo-22.JPGEn ce moment chez nous, c’est puzzles. Kouign Amann adore ça et ça fait déjà un moment. Je me souviens que pour ses deux ans, on passait déjà des heures à faire et refaire les puzzles Petit Ours Brun en 5 morceaux. Avant l’été (Kouign Amann avait donc 2 ans et 3 mois), je n’en pouvais plus de faire et de refaire des puzzles de 12 pièces à l’infini, je suis donc partie chez Monoprice lui acheter quatre puzzles de 48 pièces chacun histoire d’être un peu tranquille. ça l’a bien occupé effectivement, surtout que c’était des puzzles Cars et Toys Story, vous imaginez un peu le bonheur intersidéral ? Comme les puzzles Toys Story étaient plus difficiles, je me suis retrouvée à devoir les faire et les refaire, évidemment. Jusqu’à avoir très envie de faire brûler Woody et de noyer Buzz pour voir s’il allait aller jusqu’à l’infini et au-delà des fonds marins.

Pour Noël, MMM et moi, enfin je veux dire “Le Père Noël” a eu la très bonne idée d’offrir 5 nouveaux puzzles à Kouign Amann. Du Cars, évidemment, quoi d’autre ? On pensait que ça lui prendrait un peu de temps de se familiariser avec 3 nouveaux puzzles de 48 pièces et 2 nouveaux de 24. On a eu raison, ça lui a pris du temps : une journée. En une journée, Kouign Amann avait déjà fait, refait, re-refait les cinq puzzles. En une journée, il était capable de dire de quel puzzle venait telle pièce. Gloups. Nous trouvions qu’il avait un petit côté Rain Man mais je dois dire que cette rapidité à intégrer du puzzle nous a confirmé cette facette de la personnalité de Kouign Amann. 

Hier soir, il a fait ses 9 puzzles en moins d’une heure tout en essayant d’échapper à Fleur de Sel qui lançait des attaques désespérées pour jouer avec lui (et boulotter une ou deux pièces de puzzle au passage). D’ailleurs, Fleur de Sel a hérité des puzzles Petit Ours Brun qu’elle mâchouille consciencieusement et balance délicatement sur son frère. Tout ça pour vous dire que je suis évidemment très fière de mon fils de même pas 3 ans qui fait des puzzles pour grands mais que ça me fiche un peu la trouille cette facilité déconcertante à faire certaines choses. D’ailleurs, ce soir, la directrice de la crèche veut me parler de la rentrée scolaire de Kouign Amann en septembre. Elle a peur qu’il s’ennuie en petite section. Punaise (oui, je dis “punaise” depuis que j’ai des enfants), je sens que les ennuis ne font que commencer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi