La prématurité

Peau à peau

peau-a-peau.jpgJe crois que je suis enfin prête à vous parler de prématurité sans que ça me file une boule au ventre. Il me fallait juste un peu de temps.

Fleur de Sel a passé un mois en néonat à l’Hôpital des Clefs. J’ai envie de commencer par vous raconter les meilleurs moments passés dans ce service, les moments de peau à peau. Dès le premier jour, nous avons eu la chance de pouvoir faire du peau à peau. Les infirmières nous encourageaient à le faire car c’est le meilleur “médicament” pour le bébé. ça permet de renforcer les liens, de tenir le bébé au chaud, de le rassurer et de lui donner beaucoup d’amour et d’énergie. Il suffit de mettre le bébé en couche, de s’installer confortablement et de lfaire en sorte que les peaux se touchent et se réchauffent. Ma technique à moi consistait à la glisser sous mon tee-shirt ou mon débardeur ce qui la maintenait bien collée contre moi. MMM préférait se mettre torse nu et la recouvrir de son tee-shirt. Il faut le savoir, il y a plein d’hommes torse poil dans les services de néontologie, dommage qu’on ait la tête ailleurs. Certes au début, c’est un peu compliqué car il faut sortir le bébé de sa couveuse et gérer les différents fils qui sont reliés à lui : la perf, le scope, la sonde de gavage, la saturation… Il faut réfléchir un peu et faire tout ça calmement (ou appeler à l’aide une infirmière !). Enfin, de mon côté, heureusement que MMM était là parce que je faisais un sacré tricot les premiers jours. Nous avons donc pu partager de longs moments de tendresse avec Fleur de Sel. Elle s’endormait aussitôt installée sur nous. Parfois elle ronflait ou elle avait le hoquet mais elle dormait toujours profondément. On la voyait sourire aux anges et on sentait qu’elle était complètement détendue. Nous aussi d’ailleurs, nous étions carrément détendus. Nous en profitions pour faire une petite sieste et savourer le calme entre deux sonneries de scopes (qui sonnaient pour rien, la plupart du temps). Ces moments de peau à peau (surnommés peau à poil pour les papas par une autre maman) me restent en mémoire comme des moments de plénitude. C’est comme si je remplissais mon petit coeur de ces instants partagés avc ma fille pour pouvoir tenir le coup jusqu’au lendemain. C’était d’ailleurs assez difficile de la décoller de mon torse quand venait le moment de la quitter. Elle râlait un peu parce qu’il fallait enfiler le body avant de retourner au chaud dans sa couveuse et moi, je sentais mon torse tout vide et tout froid sans sa petite bouillotte.

Evidemment, le peau à peau n’est pas réservé aux prématurés et je le conseille d’ailleurs à tous les parents dès la maternité. ça serait dommage de se priver de ces jolis moments de bonheur.

Minilou.JPGIl y a peu, j’ai découvert Minilou, un bandeau qui permet de faciliter le peau à peau. J’ai eu l’occasion de l’essayer sans bébé dedans mais j’ai trouvé l’idée géniale et la matière plus agréable que celle de mes débardeurs. Je suis à peu près certaine que ce bandeau Minilou (photo du bas) aurait été parfait pour faire du peau à peau avec ma Fleur de Sel. Donc, si vous avez dans votre entourage une personne qui accouche prématurément, n’hésitez pas à lui offrir ce cadeau pour 27,50 euros (+2,50 de frais de port). Tout est sur le site www.minilou.fr. En tout cas, bravo à la créatrice de ce bandeau.

PS : si vous aviez un doute, ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun autre d’ailleurs sur ce blog.

PS 2 : la première photo, c’est Fleur de Sel sur son papa à deux jours de vie…

PS 3 : j’ouvre une catégorie prématurité…

PS 4 : ça va, vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi