Lis ma vie

Toc-toc

J’avais prévu pour ce matin un petit billet où je vous racontais par le menu les premières semaines d’Amadeus dans mon bidon. Le billet est même écrit et je réfléchissais à l’illustration avant de lancer sa publication programmée hier soir.
Et puis MMM est rentré, nous avons fait un tournoi de Mario Kart en ligne (lui 2, moi 3e sur 8, je suis fière de moi vous n’imaginez même pas !) et puis nous nous sommes installés tranquillou bilou sur le canapé avec nos bouquins…
MMM a posé sa main sur mon ventre et s’est mis à chanter “Petit escargot” à mon nombril. Et puis il a décidé que chanter “Doucement, doucement, doucement s’en va le jour”, c’était mieux parce que quand nos deux enfants seraient dans la même chambre, on les endormirait plus facilement en chantant “Doucement” qu’avec “Petit escargot”. MMM chantait tellement près de mon ventre que ça me chatouillait et que je riais, je riais et je me disais que ce petit bout d’Amadeus devait penser que ça avait l’air rigolo dehors ou qu’il était tombé chez les fous…
Et puis nous avons repris nos lectures, MMM la main toujours sur mon ventre (pas facile pour tourner les pages) et pour la première fois, j’ai senti Amadeus qui se collait à la main de son papa. Oups, pas pleurer, pas pleurer.
Et puis MMM a fait toc-toc avec le bout des doigts. Et Amadeus a répondu “toc-toc” avec le bout de je ne sais quoi.
Une fois, deux fois, trois fois. Amadeus nous a dit “Papa, Maman, je suis là et je sais que vous êtes là”…
Oui, je sais, à ce terme, on parle plus de réflexes que de vraie interaction mais on s’en fout, non ?
Hier, jour de l’anniversaire de Mamily, Amadeus nous a fait coucou pour la première fois et m’a dit clairement “allez Maman, arrête d’imaginer des choses, je suis là, je grandis, je grossis et je vais bientôt arriver pour chambouler votre vie”.
T’inquiète pas mon petit, tu l’as déjà chamboulée ma vie…

Bon anniversaire Mary, le bon jour cette fois !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi