Lis ma vie

Les métiers de Kouign Amann

Kouign Amann avait deux mois et ma copine N. et moi étions de sortie avec nos bébés. C’était la belle époque où nous pouvions aller au restaurant en les gardant en chinado ou en écharpe et où ils dormaient, dormaient, dormaient… Ce jour-là, la serveuse était passée une demi-douzaine de fois en regardant mon Kouign Amann en disant “pilote de ligne”. Moi pas comprendre. Heureusement, ma copine N, plus fine que moi sur ce coup-là m’a fait la traduction : “Comme Kouign Amann regarde tout le temps au ciel, elle dit que son métier sera pilote de ligne”. Ah, d’accooooooord ! En même temps, si on se fie à ce raisonnement 99% des bébés sont des pilotes de ligne en puissance puisque leur passion première dans la vie, c’est de regarder au ciel (ou au plafond, dans ces cas-là, on dit quoi ? Couvreur ?).

Voilà donc, si l’on s’inspire de la technique infaillible de la serveuse, les boulots que Kouign Amann est succeptible de faire :
– concierge – parce qu’il veut tout savoir, tout voir, tout commenter. Faut le voir se tordre le cou si un truc lui échappe.
– pompier – aucun doute quand on le voit dérouler les 20 mètres du tuyau d’arrosage chez Tonton Guy et Tata Toinette et disperser méticuleusement les gouttes d’eau qui en tombent au milieu de leur salon.
– révolutionnaire – parce que ça fait longtemps qu’il organise des manifs (contre la fin de l’allaitement, pour les repas nocturnes, pour l’accès aux télécommandes à tous les bébés…) et qu’il trouve chaque jour un nouveau combat à mener. Pauvres de nous.
– comédien (à Oscar) – tant de talent pour jouer la comédie dans un si petit corps, c’est surnaturel.
– arbitre de tennis – assis dans sa chaise haute, les mains croisées sur son bidon, il a déjà la posture.
– gymnaste ou artiste de cirque – parce que ses techniques de montée et descente du canapé sont parfaites, qu’il est cambré comme sa mère et qu’il fait déjà des pirouettes autour de mes épaules. Y’a pas d’âge pour commencer !
– King of pop – quand, comme sur la photo, il s’amuse à secouer ses objets fétiches par la fenêtre au dessus du vide, ça me rappelle quelqu’un.
Mais bon, moi tout ce que je veux qu’il fasse plus tard comme métier, c’est “homme heureux”.

PS : et chez vous, c’est quoi le plan de carrière ?
PS 2 : voilà de quoi vous inspirer pour le concours Dessine-moi un Kouign Amann ! Première participation de Sweet Mama reçue !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi