Test

La poussette MacLaren Quest

Il y a un an, je vous parlais les yeux plein d’amour de ma Loola. Cette poussette merveilleuse et tellement pratique quand on a un enfant tout petit à balader dans un cosy…
Et puis est arrivé le moment (tardif, certes vu la taille ma pâtisserie) où Kouign Amann s’est senti un peu à l’étroit dans le cosy. Genre vers 10 mois. Out donc le cosy et bonjour le hamac. Enfin, je ne sais pas trop comment ça s’appelle mais nous, on appelle le hamac la partie en tissus que l’on ajoute pour assoir bébé comme un grand face à la route.
Et là, c’est le drame (spéciale dédicace aux fans de Groland). Cette poussette qui était si pratique à ranger dans la voiture puisque le cosy faisait siège auto est devenu un vrai boulet. Le pliage de la poussette avec le hamac s’est mis a relever du tour de force. Quant à porter le châssis plus le hamac pour les ranger dans le coffre ou pire, les porter avec Kouign Amann dedans dans les transports en commun, c’était du niveau du championnat du monde d’haltérophilie (ma passion, tout le mon de le sait).
La décision a donc été prise de rendre la poussette aux parents du petit L. qui nous l’avaient gentiment prêtée. Ainsi que le doomoo d’ailleurs qui a eu une courte vie au sein de notre foyer mais que l’on a tout de même beaucoup apprécié.
Good-bye Loola et bonjour la MacLaren Quest. Fidèles à notre habitude, MMM et moi sommes allés nous faire arnaquer chez Bébé Cash. Les vendeurs doivent avoir une formation spéciale pour piéger les jeunes parents, une méthode qui vient des States, c’est obligé parce que nous, on se fait plumer systématiquement…
Nous voilà donc avec une jolie poussette MacLaren Quest rouge et noire (en bons fans de Jeanne Mas que nous sommes, on connaît nos classiques). Disons-le tout net, l’idéal est d’avoir d’abord une Loola puis de passer à ce modèle qui n’est adapté qu’à partir du moment où l’enfant tient assis. Nous avons eu la chance d’emprunter la Loola donc notre premier investissement poussette a été la Quest mais j’imagine bien que tout le monde ne peut pas dépenser encore 200 euros en matériel de puériculture mais c’est pourquoi je vous conseille le prêt entre amis et famille car franchement, une poussette peut largement faire plusieurs bébés.

Alors, quels sont les plus de cette Maclaren Quest ?
– elle est légère, dans les 5 kilos. je peux la porter toute seule même quand mon Kouign Amann (8,3 kilos) est dedans.
– elle est garantie à vie. Enfin, son châssis, si vous l’enregistrez sur le site de MacLaren après son achat.
– elle est roulante et facile à manier.
– elle est beaucoup moins large que la Loola et passe partout.
– elle est simple à plier.
– elle prend peu de place dans un coffre de voiture.
– on peut allonger bébé (pas complètement) pour un petit roupillon.
– son harnais 5 points et son système de fermeture sont pratiques et sécurisés. Si Mamily lit le terme “pratique”, elle va en pleurer de rire, elle qui a mis deux jours à comprendre comment la fermer…
– les poignées en mousse ne font pas transpirer.
– une sangle permet de la porter sur l’épaule. mais nous l’avons perdue. Oups.

Mais, parce que dans la vie, il faut des mais :
– je n’arrive toujours pas à mettre le frein. Suis trop neuneu ou quoi ?
– quand on est en tong ou en sandale, la replier est douloureux. Il faut faire levier avec le cou-de-pied pour amorcer le pliage, alors aïe.

EDIT : grâce à Valou, la maman d’Elsa, j’ajoute un gros oubli ! Etant très légère, la Quest a tendance à partir en arrière si vous la chargez trop sur les poignées. Pensez à enlever les sacs avant de faire descendre le bébé ou boum !

A noter que chez Mamily, nous avons testé une vieille poussette canne des années 90 (mince, c’est vieux maintenant les années 90…) et qu’à part un confort réduit pour le bébé, c’est très pratique aussi.

Et vous, connaissez-vous cette poussette ? En avez vous d’autres à conseiller ? Quel est votre avis sur la Loola avec un enfant qui grandit ? Je veux tout savoir !!!

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi