Fashion Mum

J’ai décidé… (1)

… de dissoudre l’Assemblée Nationale !

Nan, je déconne, j’ai décidé d’être soigneuse.
Non, ce n’est pas une idée venue de nulle part, c’est beaucoup plus profond que ça, presque psychanalitique. J’ai dit presque, ne fuyez pas.
ça fait trois jours que j’y pense et que je cogite sur le sujet (oui, c’est un pléonasme mais on s’en fout). Depuis que j’en ai discuté avec July (prononcez Joulaïe en lisant, svp) et Mamily. Je montrais à July le magnifique collier Swarovski reçu pour mon anniversaire de la part de ma cousine chérie, la maman du Petit Roi (merci, merci, merci, je suis encore mille fois trop gâtée !) et je me suis faite engueulée. “Enfin Marjo,c’est n’importe quoi, range le bien ce collier ou tu vas l’emmêler”. Oui, j’ai 30 piges et je me fais encore disputer. Mais uniquement par July (témoin de mon mariage qui a deux ans de plus que moi, donc elle a le droit) et par ma mère. Manque de pot, elles étaient là toutes les deux… J’en ai pris pour mon grade (avec amour, toujours, je précise).

Nous en sommes arrivées toutes les trois à la conclusion que : je n’étais pas une fille soigneuse, je n’étais pas une fille soignée…

Je suis le genre de fille qui :
– ne fait pas d’ourlet à ses pantalons et donc ça filoche.
– a le bas du pantalon trempé quand il pleut (la faute à pas d’ourlet)
– ne se fait pas de manucure (ou deux fois par an).
– laisse son poil un peu trop en jachère (genre j’épile un sourcil et l’autre, on verra plus tard).
– a son armoire qui ressemble à Hiroshima.
– porte un collant et le file dans l’heure qui suit.
– qui a une mèche qui rebique alors qu’elle sort de chez le coiffeur
– a des poils, des fils, des plumes sur son manteau alors que son animal de compagnie est une tortue.
– a un sac à main plein de mouchoirs usagés (sauf depuis que j’ai un Vuitton).
– porte un pull qui bouloche ou qui a un trou à la manche (bah oui, elle ne sait pas coudre en plus).
– a le rimmel qui coule parce qu’elle se frotte les yeux.
– ne cire pas ses pompes donc elles craquèlent.
– retrouve une moitié de carambar pas mangé quand elle ressort on manteau d’hiver.
– a un tas de colliers à démêler dans sa boîte à bijoux (spéciale dédicace à Eva).
– a toujours 3 kilos en trop et le gras du bide qui fait coucou au-dessus de la ceinture.
Et je ne peux rien mettre sur le dos de Kouign Amann, j’étais comme ça avant qu’il arrive…

Mais halte là !
J’ai 30 ans (oui, on va le savoir que j’ai 30 ans, je radote vraiment), il est temps de laisser de côté la jeune fille un peu négligée pour trouver la jeune femme soignée qui se cache derrière mes racines à décolorer et mes lunules enfouies sous trois épaisseurs de peaux mortes. Celle qui sort de temps en temps pour éblouir MMM. Celle qui aime mettre des talons rouges vernis et du rouge à lèvres.
Celle qui n’aura pas l’air déguisée avec ses accessoires Vuitton et son collier Swarovski. Enfin, elle n’est pas obligée d’être là tous les jours cette nana là mais il serait de bon ton qu’elle se pointe un peu plus souvent… Ou qu’on trouve un compromis entre elle et la nana peu soignée…

J’ai un plan d’attaque (pourquoi vous riez ? Bon, OK, vous avez raison, riez) et je compte bien le mettre en application…  Je vous en dis plus très vite mais ça commence par mettre de l’ordre dans mon armoire alors c’est pas gagné cette histoire…
Des suggestions ?

Le titre de cet article m’a donné une folle envie de revoir Chirac disant ça… Y’a des moments historiques dont il faut profiter longtemps, à défaut d’en avoir de récents à savourer… Celui là est tellement bon et court que je me le repasse en boucle.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi