Allaitement

L’apéro post-lolo…

Chez moi, on ne perd pas de temps ! A peine la dernière tétée avalée par Kouign Amann, j’ai enchaîné avec la première gorgée (de rhum)… Pour tout vous dire, j’étais un poil nostalgique de terminer ce bel allaitement alors j’avais programmé un apéro joyeux avec S., la maman de Zuliette (auteur du 1000e commentaire sur ce blog)  le soir même puisqu’elle aussi avait donné sa dernière tétée quelques jours avant.
Nous nous retrouvons donc autour de nos bébés, accompagnées par nos chers et tendres maris. Au centre de notre attention, une bouteille de rhum La Mauny agrémentée d’une mixture mangue-ananas rapportée de la Réunion et aromatisée à la vanille de la Martinique. Une simple inhalation vous fait tourner la tête et vous débouche durablement le nez. Depuis 9 mois, cette bouteille attend sagement que je vienne l’ouvrir. Certains ont essayé de me soudoyer pour la goûter avant (hein, MMM) mais y’avait pas moyen de moyenner, cette bouteille, elle était destinée à fêter ma dernière tétée. Point barre.
Et on peut dire qu’elles ont été honorées et fêtées ces dernières tétées. A 3 (puisque le mari de S. devait conduire), nous avons vidé deux tiers de cette bouteille de 1 litre. Oups. Bah oui, fallait trinquer à nos dernières tétées, à nos allaitements très réussis, à nos beaux bébés, aux petits prémas que nous avons nourris (et oui S. était également une donneuse du lactarium)…. Bref, la bouteille a pris une bonne claque et nous aussi. Consommer avec modération, c’est pas toujours facile. La soirée et le rhum étaient parfaits, un souvenir mémorable (peut-être avec quelques trous noirs ?).
Moi, hyper fière au moment d’aller me coucher d’être juste bien éméchée comme il faut, je me suis dit que boire un petit coup de temps en temps, ça fait du bien et que 15 mois d’abstinence, c’est quand même pas mal.
Tout se passait donc merveilleusement quand je me suis réveillée en pleine nuit. Pas mal à la tête mais une soif d’enfer. J’attrape la bouteille (d’eau, je précise) et en vide la moitié. Au réveil : la bouche pâteuse et une douleur intense du côté gauche. Et m*rde… Je suis trop stupide, je suis trop stupide, je suis trop stupide… Me reviennent en tête les mots de ma gynéco : “ne buvez pas plus d’un demi-litre de liquide par jour et portez un soutien-gorge serré”… *
Bah, voilà, c’est mort, j’ai bu de l’alcool qui m’a filé hyper soif et depuis deux jours, je crève la bouche ouverte en rêvant à un bon verre d’eau. Mes seins sont blindés de lait (merci les douches brûlantes) alors que la crèmerie a fermé.
Mais le pire, c’est cette impression qu’on me plante des poignards dans les omoplates…
La prochaine fois, je m’achète un cerveau et je réfléchis : on attend pour picoler car ça donne soif et l’arrêt de l’allaitement n’est pas la bonne période pour boire… Mais quand même, il était vraiment bon ce rhum…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi