Lis ma vie

En voie de réparation…

Vous le savez, Kouign Amann a pris la mauvaise habitude depuis un mois de nous réveiller pour un petit casse-croûte entre minuit et 3h du matin… Pas glop…
Lors de notre rendez-vous avec la Belge (que je vous raconte bientôt) de mercredi, ce n’est pas MMM et moi qui nous sommes fait remontés les bretelles mais bien Kouign Amann.
La Belge parle à mon fils comme s’il pouvait (et d’ailleurs, la suite des événements va nous prouver que c’est fort possible) tout comprendre et j’aime cette façon de faire.
“Dites donc, jeune homme, c’est terminé, on ne mange plus la nuit. C’est un ordre de ma part et tes parents vont l’appliquer. On est d’accord ?”. Kouign Amann faisait sa tête boudeuse alors qu’il sourit à tout le monde en général (enfin, il l’avait bien reconnue: la femme aux vaccins !). Bref, toute la journée, j’en remets une couche. Mon cher et tendre Kouign Amnn, mange ce qu’il te faut car cette nuit, tu ne mangeras pas entre minuit et 5h.

Un peu cassé par les vaccins, Kouign Amann mange quand même un bon gros bib de lait maternel et un peu au sein.
21h, au dodo.
1H, MMM et moi allons nous coucher déterminés à tenir la bataille qui va commencer tôt ou tard.
3h45, Kouign Amann râle, il est bien réveillé. Comme préconisé par la belge, MMM y va, lui donne un peu de polysilane pour son ventre, lui explique fermement que “c’est l’heure de dormir, pas de manger”. Petit miracle, au bout de 10-15 minutes. Kouign Amann se rendort !
4h40 : rebelotte. MMM y retourne mais là, c’est plus pressant… Il râle pendant les vingt minutes qui restent mais ne hurle pas comme il sait parfois le faire quand il est affamé.
5h, bon app’ Kouign Amann…
Au réveil de toute la famille, vers 11h (merci pour la grasse mat’), Kouign Amann va littéralement faire la gueule à son père… On dirait qu’il lui en veut pou la nuit passée… Moi, j’ai le droit aux sourires…

Plutôt fiers de  cette première victoire (et oui, même si notre sommeil a été perturbé, Kouign Amann n’a pas mangé avant 5h), nous repartons en campagne la nuit suivante (la nuit dernière, donc).

21h : Kouign Amann s’endort comme un bienheureux en ayant moins mangé que la veille…
1h30 : MMM et moi éteignons les feux… Bah oui, on a monté les meubles achetés chez les Suédois 🙂
2h : Kouign Amann tente un réveil casse-croûte. MMM y va, même programme que la veille. Notre fils se rendort au bout de 3 minutes.
2h15 : Kouign Amann râle. Il a perdu la tototte. MMM lui remet, tout le monde se rendort.
5H tapantes (il a une horloge cachée dans sa chambre ou quoi ?) : Kouign Amann nous appelle “j’ai faim, il est 5h, les gars”.

On est sur la bonne voie, non ? En tout cas, nous sommes remontés comme des coucous pour ce soir. notre plan d’action est en marche ! Je crois qu’il fonctionne car MMM et moi sommes convaincu que notre fils ne crève pas de faim et nous ne doutons pas du bien fondé de notre “action”.

En ce qui concerne le bib d’eau, la Belge n’est pas pour car selon elle, c’est juste un leurre et s’il a vraiment faim, il nous réveillera pour manger vingt minutes plus tard. Avec notre méthode, on voit bien que ce petit filou de Kouign Amann n’a pas faim, il a juste envie de voir sa mère un peu plus la nuit ou d’ête un peu rassuré… Pour le coup, il profite bien de son cher papa ces dernières nuits !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi