Lecture

Momzillas

de Jill Kargman, Editions Fleuve Noir

Depuis que je suis maman, je n’ai quasiment rien lu… Dur dur pour moi qui suis une accro des bouquins. On va dire que je n’ai pas encore trouvé le rythme qui me permettrait de dévorer autant de livres qu’avant. Après un sevrage aussi intense, je me suis dit qu’il fallait reprendre en douceur et ne pas griller trop vite mes petits neurones…Entre le dernier livre d’Aldo Naouri (dont je vous parlerais bientôt) et celui de Jill Kargman (critiqué par Elo ici), mon choix a été vite fait… Heu, je vais opter pour la chick lit (littérature de poulette !).

L’histoire :
La gentille Hannah (j’adore ce prénom) débarque à New York avec sa fille de deux ans Violette (j’adore aussi ce prénom !) pour suivre son gentil et beau mari. Elle se retrouve ainsi projetée dans l’univers de Momzillas (mix de Mum et de Godzilla…), ces riches femmes au foyer qui mise tout sur leur enfant bien avant la maternelle et qui vivent une compétition permanente. La pauvre Hannah va vite être larguée dans cette course à la perfection et ce n’est pas son “amie” Bee ou sa belle-mère qui vont lui tendre la main.

Tout d’abord, je dois vous avouer que ma lecture n’a pas été très concentrée… Un coup Kouign Amann m’appelle, un coup je pique du nez, un coup ce que je lis me rappelle une situation vécue et je me mets à rêvasser… Bref, j’ai bien du mettre une semaine à le lire alors que la Marjoliemaman d’avant l’aurait torché en 3 heures de RER… Je suis plus ce que j’étais ma bonne dame…

L’avantage de la chick lit, c’est qu’on passe un bon moment à peu de frais. Effectivement, le style est on ne peut plus banal, l’intrigue est cousue de fil blanc mais parfois, ça fait du bien de savoir qu’une histoire va tout simplement bien se terminer et que les gentils seront heureux à la fin.

Ce que j’ai bien aimé, c’est la description de ce milieu chic et choc : les poussettes Bugaboo (la poussette des stars !), les petits pull Ralph Lauren, les cocktails précieux… Je me suis délectée de tous ces petits détails que j’affectionne.

J’ai quand même eu quelques fois la tension qui est montée au dessus de 10 tellement j’avais envie de secouer l’héroïne… AAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH, Hannah, bouge tes fesses, arrête de te morfondre et de penser que tu es une mauvaise maman ; la taille 38-40 c’est très bien aussi ; non, tu n’es pas une mauvaise mère parce que tu donne des cookies à manger à ta fille au goûter… Bref, j’ai eu envie de la secouer !

J’ai donc passé un gentil (je l’ai usé cet adjectif aujourd’hui!) petit moment en compagnie de Momzillas mais à la place, pour 19,90 euros, j’aurais pu m’acheter une deuxième robe chez Monop. Allez, zou, au revoir Momzillas, je me débarrasse de toi à mon prochain passage chez Gibert !

Pour le concours des oeufs Kinder, vous avez jusqu’à mercredi, le jury (MMM est tout excité d’avoir autant de responsabilités sur ce blog) se réunira et je vous annoncerai le résultat le lendemain… Au fait, je connais une maman qui mange de la soupe le matin juste pour sa fille qu’elle allaite et qui pense ne pas être au niveau des autres… Dites-lui qu’elle se trompe !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi